•   
  •   

Sport Mondial-2018: le Colombien Mondragon prêt à "tirer (son) chapeau" à El-Hadary

17:40  14 juin  2018
17:40  14 juin  2018 Source:   msn.com

Le plus jeune, le plus grand, le plus lourd… Qui sont les 736 joueurs qui joueront la Coupe du monde ?

  Le plus jeune, le plus grand, le plus lourd… Qui sont les 736 joueurs qui joueront la Coupe du monde ? La Fifa a dévoilé ce lundi les listes des 23 joueurs des 32 équipes qui disputeront la Coupe du monde en Russie à partir du 14 juin. Avec déjà un record à la clé. Le joueur le plus vieuxUn record s’apprête à tomber. Celui du plus vieux joueur de l’histoire de la Coupe du monde. Comme attendu, Essam El Hadary a été retenu parmi les 23 Egyptiens convoqués pour le Mondial en Russie et le gardien titulaire des Pharaons, à 45 ans, effacera donc son confrère colombien Faryd Mondragon, qui avait participé à la Coupe du monde au Brésil à 43 ans.

L'ancien gardien de la sélection colombienne, Faryd Mondragon à Cuiaba, le 23 juin 2014 avant un match de groupe face au Japon, lors du Mondial-2014 au Brésil © Fournis par AFP L'ancien gardien de la sélection colombienne, Faryd Mondragon à Cuiaba, le 23 juin 2014 avant un match de groupe face au Japon, lors du Mondial-2014 au Brésil

Ancien gardien de la sélection colombienne, Faryd Mondragon est le joueur le plus âgé à avoir joué en Coupe du Monde, à 43 ans... Sauf si Essam El-Hadary, gardien titulaire de l'Egypte de 45 ans, joue pendant le Mondial-2018, auquel cas "il faudra lui tirer notre chapeau", a dit le Colombien mercredi à l'AFP.

QUESTION: Essam El-Hadary va sans doute vous ravir votre titre de gardien le plus âgé de l'histoire de la Coupe du Monde, vendredi face à l'Uruguay. Que représente pour vous la perte de ce record?

Mondial 2018: premières anecdotes et statistiques sur les joueurs sélectionnés

  Mondial 2018: premières anecdotes et statistiques sur les joueurs sélectionnés Les sélections des 32 pays qualifiés pour la Coupe du monde sont dorénavant toutes connues. L’occasion de s’intéresser aux caractéristiques des forces en présence. De l’équipe la plus jeune, aux clubs les plus représentés, en passant par les binationaux du Maroc, petite revue d’effectifs. 27,4 ans. C’est l’âge moyen des joueurs qui s’apprêtent à disputer la Coupe du monde. A titre comparatif, ce chiffre se situe autour de 25 ans dans les clubs des principaux championnats européens. L’expérience est donc privilégiée par les sélectionneurs au détriment de la jeunesse.L’effectif le moins âgé est celui du Nigéria, avec une moyenne de 25 ans.

REPONSE: "C'est un peu triste pour moi mais s'il le fait, il faudra lui tirer notre chapeau parce qu'arriver à disputer une Coupe du Monde à 45 ans, c'est vraiment une valeur ajoutée."

Q: Jusqu'où peut espérer aller la Colombie, quart de finaliste en 2014, lors de ce Mondial-2018?

R: Je pense qu'il faut y aller pas à pas. Le premier match, contre le Japon, sera fondamental, c'est le premier match qui donnera la confiance et le niveau de tranquillité et j'espère que nous pourrons répéter la même chose que lors du précédent Mondial. Mais allons-y pas à pas. Individuellement, nous avons de très bons joueurs, un sélectionneur qu'on connaît et qui connaît le groupe, c'est son deuxième Mondial, et il aura comme défi de convertir tout ce talent individuel en collectif.

Q: Comment trouvez-vous les sélections sud-américaines?

R: Fortes. Le Brésil et l'Argentine sont favorites. L'Uruguay, comme toujours, a sa "garra", son état d'esprit, sa personnalité, son histoire. Un Pérou qui s'améliore et qu'il ne faudra pas négliger. Parmi les autres sélections latino-américaines, le Mexique a du potentiel, tandis que le Costa Rica et le Panama ne vont pas venir comme touristes à cette Coupe du Monde, ils seront protagonistes."

Propos recueillis par Pedro REPARAZ et Corentin DAUTREPPE.

Mondial-2018: l'Egypte aura "les opportunités de prendre les devants" selon Cuper .
Le sélectionneur Hector Cuper a estimé lundi que l'Egypte aura, avec ou sans Mohamed Salah, "les opportunités de prendre les devants" contre la Russie mardi, lors du deuxième match du groupe B du Mondial-2018. . La présence de SalahCuper: "Je crois que chaque entraîneur a sa stratégie. Il n'y a pas qu'un seul joueur sur le terrain. Il est important, mais nous ne préparons pas un match en fonction d'un seul joueur. Salah est prêt, mais je croyais qu'il était prêt contre l'Uruguay. Nous devons faire des derniers tests au dernier moment. La séance d’aujourd’hui (lundi) sera importante pour lui.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!