•   
  •   

Sport Manifestation des chauffeurs de VTC : les raisons de leur colère contre la mairie de Paris

07:15  20 octobre  2021
07:15  20 octobre  2021 Source:   msn.com

Explosion de la rue de Trévise : La Mairie de Paris met 20 millions pour le futur fonds d’indemnisation

  Explosion de la rue de Trévise : La Mairie de Paris met 20 millions pour le futur fonds d’indemnisation Le 12 janvier 2019, une très forte explosion avait été provoquée par une fuite de gaz, tuant quatre personnes. La Mairie de Paris est mise en examen dans ce dossier © SIPA PRESS Des pompiers le jour de l'explosion rue de Trévise à Paris en janvier 2019. PROVISION - Le 12 janvier 2019, une très forte explosion avait été provoquée par une fuite de gaz, tuant quatre personnes. La Mairie de Paris est Avant même la décision de la justice, la Mairie de Paris a choisi d’anticiper un éventuel jugement défavorable à son encontre.

Les chauffeurs de VTC manifestent ce mercredi devant le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris. © REUTERS / Stephen Lam / File Photo Les chauffeurs de VTC manifestent ce mercredi devant le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris.

Les chauffeurs de VTC se réunissent ce mercredi à midi aux abords de la mairie pour faire part de leur mécontentement face aux limitations de vitesse et à la mise en place d’une zone à trafic limité. Selon eux, la Ville tente de leur couper les vivres.

Les usagers franciliens des VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) vont devoir s’attendre à des délais plus longs que d’habitude en cette journée de mercredi. Nombre de chauffeurs se sont en effet donné rendez-vous Avenue Victoria, à Paris, face au parvis de l’Hôtel de Ville, pour manifester leur colère et leurs inquiétudes quant à l’exercice de leur métier.

Carla Bruni, Audrey Fleurot et Soko au défilé Etam

  Carla Bruni, Audrey Fleurot et Soko au défilé Etam Etam donnait son traditionnel défilé de lingerie lundi soir à Paris. 1/20 DIAPOSITIVES © Sipa/Bestimage Carla Bruni, Audrey Fleurot et Soko au défilé Etam Lingerie à Paris le 4 octobre 2021 Carla Bruni, Audrey Fleurot et Soko au défilé Etam Lingerie à Paris le 4 octobre 2021 2/20 DIAPOSITIVES © Berzane Nasser/Abaca Carla Bruni au défilé Etam Lingerie à Paris le 4 octobre 2021 Carla Bruni au défilé Etam Lingerie à Paris le 4 octobre 2021 3/20 DIAPOSITIVES © Jacques BENAROCH/SIPA Carla Bruni au défilé Etam Lingerie à P

En cause, la limitation de vitesse à 30 km/h, mais aussi l’étude d’une « zone à trafic limité (ZTL) » dont la mise en place pourrait intervenir dès 2022. Deux mesures destinées, selon la Ville, à lutter contre la pollution et la place prise par le trafic automobile dans l’espace public, mais aussi à favoriser la préservation de certains quartiers de la capitale. Les conducteurs de VTC y voient cependant une tentative de les « empêcher de travailler ».

Le projet de ZTL, dont la concertation a été lancée en mai dernier, interdit ainsi la circulation des véhicules motorisés (hors bus et voitures personnelles des habitants de ces quartiers) dans les quatre premiers arrondissements, mais aussi une partie du boulevard Saint-Germain. Seuls les transports « doux » (vélos, rollers, trottinettes…) pourront accéder à ce secteur, de même que les artisans, livreurs et taxis. Les VTC n’entrent pas dans ces exceptions.

Leïla Bekhti et Tahar Rahim : Le couple de sortie au Louvre

  Leïla Bekhti et Tahar Rahim : Le couple de sortie au Louvre La Fashion Week est (déjà) finie ! Leïla Bekhti et Tahar Rahim y ont mis un terme en beauté. L'actrice a assisté, mercredi soir, au dernier défilé de cette semaine, celui de Louis Vuitton, au Musée du Louvre, avant d'être rejoint par son mari.C'est au Musée du Louvre, dans le 1er arrondissement de Paris, qu'a eu lieu le défilé Louis Vuitton. La maison française et son directeur artistique prêt-à-porter Nicolas Ghesquière y ont dévoilé, ce mardi 5 octobre 2021, leur collection pour les saisons printemps-été 2022. Leïla Bekhti, Catherine Deneuve et sa fille Chiara Mastroianni comptaient parmi les chanceux invités.

Sur les réseaux sociaux, Brahim Ben Ali, de l’intersyndicale nationale VTC (INV), évoque une discrimination de la profession. « On ne peut plus accepter de devoir négocier notre entrée dans la ZTL. L’article 19 de la loi du 5 juillet 1996 nous reconnaît en tant qu’artisans, or les artisans sont autorisés à circuler à peu près partout. Mais pour la mairie, cela ne s’applique pas à nous ».

Les chauffeurs espèrent, grâce à leur mobilisation, voir la Ville assouplir sa position. Ils souhaitent également être consultés. « La mairie ne s’adresse qu’aux plateformes numériques de réservation des VTC. Mais celles-ci sont souvent éloignées de ce que nous vivons au quotidien ».

Par ailleurs, ces plateformes sont accusées de contribuer à la mauvaise image des Véhicule de Tourisme avec Chauffeur et à densifier la circulation. « Nous sommes déjà très nombreux, mais les plateformes continuent d’inscrire de nouveaux chauffeurs », s’emporte Antoine Mendy, conducteur depuis quatre ans. « Il faudrait mettre en place un numerus clausus semblable à celui des taxis ».

Manifestation des chauffeurs de VTC : les raisons de leur colère contre la mairie de Paris

  Manifestation des chauffeurs de VTC : les raisons de leur colère contre la mairie de Paris Les chauffeurs de VTC se réunissent ce mercredi à midi aux abords de la mairie pour faire part de leur mécontentement face aux limitations de vitesse et à la mise en place d’une zone à trafic limité. Selon eux, la Ville tente de leur couper les vivres. Les usagers franciliens des VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) vont devoir s’attendre à des délais plus longs que d’habitude en cette journée de mercredi. Nombre de chauffeurs se sont en effet donné rendez-vous Avenue Victoria, à Paris, face au parvis de l’Hôtel de Ville, pour manifester leur colère et leurs inquiétudes quant à l’exercice de leur métier.

« PV à gogo »

Coincés entre la municipalité et les plateformes numériques, les conducteurs réclament des « régularisations et limitations », mais surtout une négociation directe. Un dialogue rendu difficile par un précédent bras de fer, à l’été 2020, lorsqu’un recours avait été déposé par les VTC contre un arrêté municipal fermant la rue de Rivoli à la circulation des véhicules à moteur à l’exception des bus, des véhicules sanitaires et de livraison et des taxis.

Une concurrence jugée déloyale, sous couvert de protection de l’environnement. « On nous parle de pollution, on nous incite en permanence à investir dans de nouveaux véhicules électriques et à délaisser les véhicules thermiques. Mais la seule pollution que nous voyons, c’est la pollution de notre rémunération ».

Fabien Vermeil, conducteur VTC à Paris depuis 2018, évoque ainsi des « clients de plus en plus exigeants et pressés », mécontents des temps de trajets en raison des embouteillages liés à l’élargissement des couloirs de bus, et d’un abaissement de la vitesse à 30 km/h. Des limitations qui se traduisent souvent par des « PV à gogo lorsque l’on dépasse de 2 ou 3 km/h ou lorsque l’on doit charger ou décharger le client sur une voie de bus ».

Autant de sources de mécontentement que les conducteurs tenteront de faire remonter sur le bureau d’Anne Hidalgo, à l’issue de la manifestation prévue ce midi. « La mairie de Paris a une très grosse responsabilité dans les difficultés de notre profession. Elle doit les réparer. Nous n’en pouvons plus de subir ».

Melun : Les chauffeurs de bus Transdev mettent fin à leur mouvement de grève après un accord .
Le trafic était très perturbé sur les 36 lignes de Melun et des environs gérées par Transdev, dont les chauffeurs dénonçaient la réorganisation © Marie Sjödin / Pixabay Les chauffeurs de bus de Melun et leur direction ont trouvé un accord lors d'une réunion ce mardi soir. MOUVEMENT SOCIAL - Le trafic était très perturbé sur les 36 lignes de Melun et des environs gérées par Transdev, dont les chauffeurs Les syndicats ont validé ce mardi soir un protocole d’accord mettant fin à la grève des chauffeurs de bus du réseau Transdev de Melun (Seine-et-Marne) et de ses environs.

usr: 1
C'est intéressant!