•   
  •   

Sport Allemagne, Chine prônent multilatéralisme et ouverture des marchés

18:26  09 juillet  2018
18:26  09 juillet  2018 Source:   fr.reuters.com

A Pékin, Edouard Philippe se fait philosophe

  A Pékin, Edouard Philippe se fait philosophe En visite officielle en Chine, le premier ministre français a improvisé une réflexion autour d’un des sujets du bac 2018 devant un parterre d’étudiants. © THOMAS PETER/REUTERS Edouard Philippe, à l’université de Tsinghua, à Pékin, le 24 juin. Au troisième et avant-dernier jour de sa visite officielle en Chine, dimanche 24 juin, le premier ministre français, Edouard Philippe, a profité d’une conférence donnée devant un parterre d’étudiants de l’université pékinoise de Tsinghua pour leur faire un cours de philosophie… et délivrer quelques messages politiques.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a appelé vendredi la Chine et la République de Corée à maintenir le multilatéralisme et le système de libre M. Li a également appelé à l’expansion des projets phares dans le domaine du numérique, et à l’exploration conjointe de marchés tiers afin de

La Chine et l' Allemagne devraient porter haut les couleurs du libre-échange et du multilatéralisme et créer de nouvelles opportunités de coopération bilatérale en matière de fabrication et d'innovation, ont déclaré des experts en amont de la 11e visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Beijing

La chancelière allemande, Angela Merkel, et le Premier ministre chinois, Li Keqiang, ont défendu lundi le multilatéralisme et l'ouverture des marchés, alors que le président américain Donald Trump a engagé un bras de fer commercial aussi bien avec la Chine qu'avec l'Union européenne.

Cette visite de Li Keqiang à Berlin a en outre donné lieu à la signature de contrats entre des entreprises allemandes comme BASF, BMW ou Siemens, et des partenaires chinois. Le montant global de ces contrats s'élève à 20 milliards d'euros, a dit une source gouvernementale allemande.

Face aux relèvements de droits de douane américains sur certaines importations en provenance d'Europe ou de Chine, Angela Merkel a affirmé que l'Allemagne et la Chine étaient attachées au multilatéralisme et à un ordre commercial mondial encadré par des règles.

Philippe acte d'avancées sur le boeuf et Airbus en Chine

  Philippe acte d'avancées sur le boeuf et Airbus en Chine Le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé lundi, au dernier jour de sa visite en Chine, la signature d'un protocole sanitaire d'exportation de la viande bovine française vers la Chine et s'est réjoui de la "volonté forte" de Pékin concernant des acquisitions d'Airbus."Au rang des concrétisations je pense à la signature du protocole sanitaire d'exportation de la viande bovine française vers la Chine ainsi qu'à l'ouverture du marché chinois aux semences bovines", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Pékin.

L’ Allemagne et la Chine sont des alliées tactiques face aux Etats-Unis. © Jason Lee/Reuters. Angela Merkel s’est rendue en Chine jeudi et vendredi pour «renforcer le multilatéralisme ». Angela Merkel demande un «accès réciproque aux marchés » et une meilleure «protection de la propriété

C'est là tout le paradoxe du multilatéralisme qui légitime les guerres commerciales qu'il cherche à tout prix à éviter. Il existe heureusement quelques précédents pour infirmer l'idée que l' ouverture du commerce ne serait Vous imaginez la Chine vous colonise une économie grecque en 20 minutes.

"Nous voulons tous deux soutenir le système de règles de l'Organisation mondiale du Commerce", a dit la chancelière allemande lors d'une conférence de presse en compagnie de Li Keqiang.

Reflétant les inquiétudes largement répandues parmi les responsables européens quant aux conditions d'accès aux marchés chinois, Angela Merkel a cependant ajouté: "Nous avons aussi discuté d'accès aux marchés, on peut appeler cela la réciprocité."

Li Keqiang a assuré que la Chine allait poursuivre l'ouverture de ses marchés aux investisseurs étrangers, dans l'assurance et les obligations. Il a aussi exprimé l'espoir que les entreprises allemandes viennent fabriquer davantage en Chine en assurant que Pékin n'exigeait pas de transferts de technologies et n'acceptait aucune violation des droits de propriété intellectuelle.

Les sorties de capitaux des marchés émergents s'accélèrent, selon l'IIF

  Les sorties de capitaux des marchés émergents s'accélèrent, selon l'IIF Les sorties nettes d'investissements de portefeuilles étrangers des marchés émergents se sont accélérées en juin face à la persistance des tensions commerciales, à l'augmentation des coûts de financement et à la hausse du dollar, montrent les données publiées mardi par l'Institute of International Finance (IIF). Ces sorties ont atteint huit milliards de dollars (6,9 milliards d'euros) le mois dernier après celles de 6,3 milliards de dollars enregistrées en mai, précise l'organisation.Elles se sont réparties de manière presque équilibrée entre les marchés obligataires (4,2 milliards) et les actions (3,8 milliards).

Les pays émergents constituent un défi de taille pour l’ Allemagne . L’importance des relations économiques avec la Chine ou l’Inde ne p. 497-516 et Paul Letourneau, « La politique étrangère allemande : style nouveau et fidélité au multilatéralisme », Revue d’ Allemagne , 2/1999, p. 333-345.

On est dans des jeux de puissance de la part de la Chine et des États-Unis qui peuvent éradiquer la pratique du multilatéralisme comme garant de la « Macron appliquerait la règle « La France D’abord » cela me conviendrait. » Dans l’U.E., le « d’abord » national, c’est le monopole de l’ Allemagne !

Dans le sens inverse, la chancelière allemande et le Premier ministre chinois ont tous deux jugé que les investissements chinois en Allemagne ne constituaient pas une menace.

Concernant les accords signés par des entreprises allemandes, BMW et son partenaire Brilliance Automotive sont convenus de porter en 2019 à 520.000 véhicules de marque BMW la capacité de production des deux usines de leur coentreprise BBA.

Cette dernière aura ainsi une capacité annuelle de production supérieure à celle du site américain de Spartanburg, en Caroline du Sud, actuellement la plus grande usine de BMW dans le monde. (Paul Carrel, Michelle Martin, Thomas Escritt et Maria Sheahan Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

POINT MARCHÉS-Wall Street monte, les résultats plaisent, Alphabet brille .
Wall Street monte mardi en début de séance, portée par des résultats trimestriels bien accueillis, à commencer par ceux d'Alphabet, qui aident le Nasdaq à évoluer à un plus haut historique. L'indice Dow Jones gagne 101,45 points, soit 0,41%, à 25.145,74 points quelques minutes après l'ouverture.Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,58% à 2.823,32 points et le Nasdaq Composite prend 0,94% à 7.915,44 points après avoir battu son record dès l'ouverture.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!