•   
  •   

Sport Turquie-Les mandats à la banque centrale ramenés à quatre ans

09:50  10 juillet  2018
09:50  10 juillet  2018 Source:   fr.reuters.com

Quatre Allemands interpellés lors des élections en Turquie

  Quatre Allemands interpellés lors des élections en Turquie Quatre Allemands ont été interpellés en Turquie lors du déroulement des élections dimanche, a déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères en précisant que l'une de ces personnes avait été remise en liberté depuis lors. © REUTERS/Stoyan Nenov QUATRE ALLEMANDS INTERPELLÉS LORS DES ÉLECTIONS EN TURQUIE "Je peux confirmer que(...)trois Allemands ont été arrêtés", a déclaré la porte-parole du ministère au cours d'un point de presse. "Je ne peux pas confirmer qu'il s'agissait d'observateurs au sens où ils feraient partie de la mission de l'OSCE", a-t-elle ajouté.

La banque centrale de la République de Turquie (turc : Türkiye Cumhuriyet Merkez Bankası) est l'institution monétaire de la Turquie . Elle a été créée en 1932, son siège est à Ankara. (tr) Site officiel. Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier

Le président de la Banque centrale européenne, quelquefois appelé dans le langage courant gouverneur de la Banque centrale européenne, préside le Conseil des gouverneurs et le Directoire de la Banque centrale européenne (BCE).

Le gouverneur de la banque centrale de Turquie, ses adjoints et les membres du comité de politique monétaire seront désormais nommés par le chef de l'Etat pour des mandats de quatre ans, selon un décret présidentiel publié mardi au lendemain de l'investiture de Recep Tayyip Erdogan.

Le gouverneur de la banque centrale turque était auparavant nommé pour cinq ans mais cette disposition a été supprimée par un décret paru dans le Journal officiel. Il n'est en outre plus nécessaire que les gouverneurs adjoints aient déjà 10 ans d'expérience pour être nommés à leur poste, selon ce même décret.

Réélu président le 24 juin, Recep Tayyip Erdogan a été investi lundi dans le cadre d'un régime présidentiel renforcé à la suite d'une modification de la Constitution approuvée l'an dernier par référendum.

Le chef de l'Etat a désormais la haute main sur les nominations aux principaux postes du pays et sur la fonction publique, ce qui, en matière de politique monétaire, alimente les craintes sur l'indépendance de la banque centrale. Ces inquiétudes ont contribué à affaiblir la livre turque, d'autant que Recep Tayyip Erdogan se définit lui-même comme un "ennemi des taux d'intérêt".

Quelques heures après son investiture, le président turc a nommé son gendre au poste de ministre des Finances. (Daren Butler Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Catalogne : la justice espagnole retire les mandats d'arrêt internationaux émis contre Carles Puigdemont et d'autres dirigeants indépendantistes .
Ce retrait intervient après la décision, il y a une semaine, de la justice allemande de n'autoriser l'extradition de Carles Puigdemont vers l'Espagne que pour le chef d'inculpation de "malversation" et non pour "rébellion", comme demandé par la justice espagnole. © Fournis par Francetv info Une bonne nouvelle pour Carles Puigdemont. Le juge espagnol chargé de l'enquête sur la tentative de sécession de la Catalogne a annoncé, jeudi 19 juillet, le retrait des mandats d'arrêt internationaux visant l'ancien président catalan et cinq autres dirigeants indépendantistes ayant fui à l'étranger.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!