•   
  •   

Sport France: en 2013, quand la génération 93 gagnait un Mondial

19:25  12 juillet  2018
19:25  12 juillet  2018 Source:   msn.com

Combien gagnent les arbitres du Mondial ?

  Combien gagnent les arbitres du Mondial ? On sait que les finalistes de cette 21ème coupe du monde en Russie gagneront respectivement 32,2 et 23,7 millions d’euros de primes versées par la FIFA, organisatrice du tournoi. Chaque équipe repartira avec au minimum 6,8 millions d’euros, à partager évidemment. On connait aussi le salaire des sélectionneurs. Mais qu’en est-il des salaires et primes de match pour les 36 arbitres de ce mondial et leur 63 assistants? 1ère bonne nouvelle pour eux, ils gagneront plus qu’autrefois. Les arbitres centraux toucheront 70.000$ pour le mondial (soit 57.000€ environ). Leur assistants eux, sur le bord du terrain, percevront 20.

Insuffler sa culture de la gagne à la talentueuse " génération dorée", toujours à la recherche d'un premier trophée. L'enjeu est énorme pour les deux générations talentueuses: une qualification en finale d' un Mondial , l'occasion d'une carrière.

C‘était le moment où jamais de briller, mais l’occasion en or a été gâchée. La “ génération dorée” de la Belgique, avec ses talents pléthoriques enviés par le monde entier, a vu ses rêves de sacre mondial s’effondrer mardi face à la France (1-0), en demi-finales du Mondial -2018.

L'équipe de France des moins de 20 ans, avant la finale du Mondial face à l'Uruguay, à Istanbul, le 13 juillet 2013 © Fournis par AFP L'équipe de France des moins de 20 ans, avant la finale du Mondial face à l'Uruguay, à Istanbul, le 13 juillet 2013

Il y a cinq ans, Paul Pogba et Samuel Umtiti remportaient une finale de Mondial, en sélection de jeunes: c'était en Turquie à la Coupe du monde des moins de vingt ans, avec la fameuse génération 93.

De cette victoire aux tirs au but contre l'Uruguay le 13 juillet 2013 (0-0, 4 -1 aux tab) à Istanbul, il reste quatre joueurs chez les 23 Bleus présents en Russie pour le "vrai" Mondial: le milieu Pogba, le défenseur Umtiti, l'ailier remplaçant Florian Thauvin et le troisième gardien Alphonse Areola.

Lovren : « Nous avons une chance de dépasser la génération 1998 »

  Lovren : « Nous avons une chance de dépasser la génération 1998 » L'appétit vient en mangeant. Qualifiée pour un quart de finale pour la première fois depuis 1998, la Croatie fait figure de favori dans sa partie de tableau, aux côtés de l'Angleterre. Et avant de défier les Russes en quarts, le défenseur Dejan Lovren a affirmé les ambitions des hommes au damier : « Nous respectons la génération 1998. C’est l’équipe croate qui a connu le plus de succès jusqu’à aujourd’hui et ils ont mis la barre tellement haut, que personne n’a pu l’atteindre en 20 ans. Mais notre équipe actuelle est très forte, et nous avons une chance de dépasser cette génération ».

FOOTBALL - Ils sont six nés cette année-là à faire partie du groupe pour ce Mondial La « génération 93 » est avec six éléments la plus représentée dans la liste des 23 de. C’était en 2013 , en Turquie. « On a appris à gagner , explique Samuel Umtiti. Ça nous a donné la volonté de vouloir accrocher cette équipe de France A et de jouer toutes les grandes compétitions. »

Mondial -2018 - France -Belgique: retrouvailles entre amis, consécration finale pour une génération . Insuffler sa culture de la gagne à la talentueuse " génération dorée", toujours à la recherche d'un premier trophée.

Ce Mondial U20 en Turquie, peu connu du grand public, a cimenté cette génération, comme l'avait raconté Thauvin avant le départ en Russie: "C'est un magnifique souvenir pour nous. On en parle régulièrement, on s'en souviendra toute notre vie. A chaque fois qu'on se retrouve, les bons souvenirs reviennent à la surface".

- "Très très chaud" -

Outre la finale, un match fut profondément marquant pour les jeunes Français, le 8e de finale contre les Turcs, devant leur public.

Le sélectionneur de l'équipe de France des moins de 20 ans, Pierre Mankowski (g) et Paul Pogba (d), trophée du Mondial en main, à Istanbul, le 13 juillet 2018 © Fournis par AFP Le sélectionneur de l'équipe de France des moins de 20 ans, Pierre Mankowski (g) et Paul Pogba (d), trophée du Mondial en main, à Istanbul, le 13 juillet 2018

"C'était très très chaud, à Gazantiep. Très chaud en dehors mais aussi sur le terrain", se souvient auprès de l'AFP Pierre Mankowski, le sélectionneur de l'époque.

De Bruyne: la France est "une équipe extraordinaire"

  De Bruyne: la France est "Une équipe extraordinaire": après le Brésil vendredi en quarts de finale (2-1), Kevin De Bruyne et la Belgique s'attendent à escalader une nouvelle montagne en demi-finale du Mondial-2018, la France, mardi à Saint-Pétersbourg. "C'est une équipe extraordinaire, mais je pense que quand tu joues en demi-finale de Coupe du monde, tu ne joues pas contre une équipe faible!", a expliqué le milieu de terrain, buteur face à la Seleçao."C'est le match où la différence est minimale, on va essayer d'être prêt physiquement et mentalement. A la fin, tu vas jusqu'au bout pour gagner.

Sans complexe, ultra connectée et surprenante de maturité, dès la vingtaine: deux décennies après la génération 1998, louée par sa sagesse et sa sobriété, la génération Z de l‘équipe de France fascine par son ambition clairement assumée, une confiance en soi infinie, et son culte du dévoilement.

La « génération 93 » est avec six éléments la plus représentée dans la liste des 23 de Didier Deschamps, et ce n’est pas si anecdotique. C’était en 2013 , en Turquie. « On a appris à gagner , explique Samuel Umtiti. Ça nous a donné la volonté de vouloir accrocher cette équipe de France A et

"Chez eux, ils étaient parmi les favoris. A partir du moment où vous gagnez par plusieurs buts d'écart (4-1) et qu'à la fin les Turcs vous applaudissent, c'est que vraiment cette équipe-là représente quelque chose", souligne-t-il.

Paul Pogba, qui avait déjà honoré ses premières capes en équipe de France A avant ce Mondial des jeunes, était la grande vedette du tournoi.

"Tout au long de la compétition, c'est le garçon qu'on a le plus vu et que tout le monde avait envie de voir. La plupart des yeux étaient sur lui. Il a bien assumé ce que les gens attendaient de lui", raconte Mankowski.

- "Refaire ça" -

Samuel Umtiti (2e g) prend un carton rouge lors de la demi-finale du Mondial des moins de 20 ans contre le Ghana, à Bursa en Turquie, le 10 juillet 2013 © Fournis par AFP Samuel Umtiti (2e g) prend un carton rouge lors de la demi-finale du Mondial des moins de 20 ans contre le Ghana, à Bursa en Turquie, le 10 juillet 2013

En finale, l'entraîneur avait dû se passer d'Umtiti, suspendu à cause d'un "carton bête", pour protestation contre le Ghana en demi-finale (2-1), sur une action anodine.

"L'arbitre siffle contre lui. De colère, il prend le ballon et le claque par terre. Il prend un deuxième carton jaune à un quart d'heure de la fin du match alors qu'on n'était pas encore sûr d'être en finale. Mais bon, ça sert aussi de leçon ce type de situations. Ça ne lui arrivera plus", assure son ancien sélectionneur.

Umtiti garde malgré tout un grand souvenir de cette aventure turque: "c'est quelque chose de beau. J'en parlais avec Paul (Pogba) et Flo' (Thauvin). On avait fait quelque chose de grand là-bas. Ce serait énorme de refaire ça avec l'équipe de France A, de gagner une Coupe du monde tout simplement. On a ce rêve dans un coin de notre tête, j'espère que ça va se réaliser."

Coupe du monde : les Bleus sur le toit du monde .
Cela faisait 18 ans que les Bleus n'avaient pas remporté un titre majeur. "Le dernier c'était l'Euro 2000. Les quatre titres majeurs de cette équipe sont le titre de Champions d'Europe en 1984 avec la génération Platini, de Champions du monde en 1998 avec la génération Zidane, de Champions d'Europe en 2000 et depuis hier de Champions du monde en 2018 ", explique Jean-Sébastien Fernandes. Le parcours français Le 22 mai dernier, quand les joueurs se sont réunis à Clairefontaine, il y avait de l'espoir, mais peu pariaient sur un tel destin pour les Bleus. "Le Mondial débute avec l'Australie et ce but de Grizemann qui lance l'équipe de France dans cette Coupe du monde. Il y aura une deuxième victoire contre le Pérou et ensuite c'est le doute avec le 0 - 0 contre le Danemark. Grosses critiques sur l'équipe. Ensuite show planétaire contre l'Argentine avec la révélation de Kylian Mbappé. Hugo Lloris a été indispensable avec des parades en huitièmes, en quart, en demie. 2-0 face à l'Uruguay et merci à Varane. Samuel Umtiti nous envoie en finale contre la Belgique et hier c'est le Graal 4-2 contre les Croates et une deuxième étoile pour la France", conclut le journaliste.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!