•   
  •   

Sport Coupe du monde 2018 : les Croates ont soif de revanche

22:20  12 juillet  2018
22:20  12 juillet  2018 Source:   francetvinfo.fr

France – Belgique : Les supporters belges ont soif de revanche (Vidéo)

  France – Belgique : Les supporters belges ont soif de revanche (Vidéo) A quelques heures du match entre la Belgique et la France, les pronostics vont bon train. Et du côté des supporters belges, la confiance règne ! Non Stop People vous en dit plus.C’est le grand jour. Ce mardi 10 juillet, la France affrontera la Belgique en demi-finale de la Coupe du Monde. Une rencontre au sommet entre deux pays voisins, qui veulent tous les deux en découdre. A Bruxelles, les supporters belges se disent d’ailleurs très confiants concernant le match à venir. En effet, tous se voient déjà battre la France, déjà championne du monde une fois. Et si les Belges ont tant soif de victoire, c’est tout simplement car ils ont un sentiment de revanche.

France-Croatie, une affiche qui rappelle de bons souvenirs aux Bleus : le 8 juillet 1998, en demi-finale de la Coupe du monde , la France s'était imposée grâce à deux buts du défenseur Un match au goût amer que les Croates voudraient effacer de leur mémoire lors d'une revanche prévue dimanche.

Dans la lignée de l’ancienne Yougoslavie, les Croates disposent en effet d’une équipe talentueuse et séduisante capable de poser des problèmes aux Français. Coupe du monde 2018 : pourquoi les bleus peuvent rêver 171.

Vingt ans après, la Croatie est toujours hantée par ces images. Pour tout un pays, éliminé aux portes de la finale, c'est un traumatisme. Un match au goût amer que les Croates voudraient effacer de leur mémoire lors d'une revanche prévue dimanche. "Je pense qu'on est meilleurs aujourd'hui, et que vous aviez été chanceux en 1998, mais c'est le sport", commente un croate, non sans provocation.  La fin du cauchemar croate ? Le 8 juillet 1998, les Croates se voient en finale, mais Lilian Thuram, défenseur de l'équipe de France, brise le rêve de ce petit pays de 4 millions d'habitants. Sur son banc, l'entraîneur de l'époque, Miroslav Blazevic, est sonné. Vingt ans plus tard, il n'a toujours pas digéré la défaite : "La France était plus mauvaise que nous". Mauvais joueur ? "Très mauvais !", admet-il. Zlatko Dalic, le sélectionneur actuel, veut lui réécrire l'histoire : "Ce qu'il s'est passé il y a vingt ans, je m'en moque. Si l'on devait se fier aux statistiques et aux croyances, nous n'aurions même pas dû être là en finale". Alors, le 15 juillet 2018 sonnera-t-il la fin du cauchemar croate ? Réponse dans trois jours.

Coupe du monde : les Croates de Paris tous derrière leur pays .
À Paris, les supporters croates qui vivent dans la capitale croient dur comme fer à la victoire de leur équipe. Ces étudiantes ont grandi à Paris, mais leur coeur, lui, bat pour Zagreb. Si elles étaient dans le ventre de leur maman en 1998, cela ne les empêche pas d'avoir des envies de revanche, vingt ans plus tard. Attablées en terrasse, elles entonnent leur hymne."On souhaiterait que la Croatie ait une petite étoile sur son maillot pour marquer l'Histoire", confie l'une d'entre elles. "On mérite une récompense" Il y a seulement 40 000 Croates de France, mais tous espèrent gagner cette fois-ci. Tout le monde y va de son pronostic, y compris l'ambassadeur croate en France, Filip Vucak : "On a perdu il y a vingt ans une demi-finale, et on mérite une récompense", assure-t-il. Cette restauratrice aussi a les aiguilles réglées sur Zagreb, à tel point que sur un coup de tête, elle a décidé de rejoindre la ferveur de son pays ; pas question de rater ce jour historique : "On a besoin d'une revanche" , revendique-t-elle.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!