•   
  •   

Sport Iran-Fin de non-recevoir des Etats-Unis aux demandes européennes-Le Maire

23:40  12 juillet  2018
23:40  12 juillet  2018 Source:   fr.reuters.com

Trump : l'Opep manipule le marché pétrolier, avertit sur l'Iran

  Trump : l'Opep manipule le marché pétrolier, avertit sur l'Iran Donald Trump a accusé dimanche l'Opep de manipuler le marché mondial du pétrole et lui a demandé d'arrêter, tout en menaçant de sanctionner les entreprises européennes qui font des affaires avec l'Iran.Interrogé lors d'une émission diffusée dimanche par la chaîne de télévision Fox News qui lui demandait si quelqu'un manipulait le marché pétrolier, le président américain a répondu : "L'Opep. Elle ferait bien d'arrêter rapidement parce que nous protégeons ces pays, beaucoup de ces pays. L'Opep manipule".

Bruno Le Maire réagit aux sanctions contre l' Iran . 11 mai 2018, 18:24. Protestant quant à la possible extraterritorialité des sanctions américaines contre les entreprises implantées en Iran , Bruno le Maire a assuré qu'il était en contact avec les Etats - Unis pour leur demander , notamment, «des exemptions

Les entreprises allemandes devraient cesser leurs activités en Iran « immédiatement », a ainsi demandé mardi l’ambassadeur américain en Allemagne. Le ministre de l’économie français, Bruno Le Maire , a estimé qu’il n’était « pas acceptable » que les Etats - Unis se placent en « gendarme

Les Etats-Unis ont opposé une fin de non-recevoir aux Européens, qui demandaient à être exemptés des sanctions bientôt imposées aux entreprises commerçant avec l'Iran, déclare le ministre français de l'Economie dans une interview au Figaro publiée jeudi.

Bruno Le Maire avait dit ne pas se faire "beaucoup d'illusions" sur le résultat de cette démarche entamée en mai, dans la foulée du retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien à l'initiative de Donald Trump.

"J'ai écrit au printemps à Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, pour lui demander des exemptions pour les entreprises européennes installées légalement en Iran ou des délais supplémentaires dans l'application des sanctions", déclare-t-il au Figaro.

LEAD 1-CMA CGM va se retirer d'Iran du fait des sanctions américaines-PDG

  LEAD 1-CMA CGM va se retirer d'Iran du fait des sanctions américaines-PDG Le groupe de transport maritime français CMA CGM va cesser ses activités en Iran à la suite de la décision de l'administration Trump d'imposer à nouveau des sanctions aux entreprises commerçant avec Téhéran, a annoncé samedi son PDG. "A cause de l'administration de Trump, nous avons décidé de mettre à terme la desserte de l'Iran", a déclaré Rodolphe Saadé, lors d'un débat à l'occasion des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence."Nos concurrents chinois hésitent un peu donc peut-être qu’ils ont des relations différentes avec Trump. Mais nous on applique les règles", a-t-il ajouté.

Bruno le Maire et les pays européens se montrent pressants vis-à-vis des Etats - Unis . Ils ont adressé un courrier aux Etats - Unis leur demandant d'épargner les entreprises européennes qui souhaiteraient maintenir leurs activités en Iran .

Cette loi visait à sanctionner les investissements étrangers supérieurs à 20 millions de dollars par an effectués dans le secteur énergétique en Iran et en Libye, qu'ils soient américains ou non . Les entreprises européennes à la merci de la politique étrangère des Etats - Unis .

"Nous venons de recevoir sa réponse : elle est négative", ajoute-t-il.

Le ministre français en tire la conclusion que "l'Europe doit se doter d'instruments pour résister aux sanctions extraterritoriales et mettre en place des circuits de financement autonomes" car, poursuit-il, "ce n'est pas aux Américains de décider avec quels pays nous avons le droit de faire du commerce".

La demande de dérogation figurait également dans une lettre commune de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni adressée le mois dernier au gouvernement américain.

Les Etats-Unis se sont retirés seuls, le 8 mai dernier, du JCPOA, l'accord signé en juillet 2015 par l'Iran et les puissances du P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne + Allemagne).

Depuis cette date, plusieurs entreprises européennes ont annoncé la suspension ou l'arrêt de leurs activités en Iran, à l'image, la semaine dernière, du groupe de transport maritime français CMA CGM. (Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief)

L'UE rejette la demande américaine d'isoler l'Iran .
Les Européens ont rejeté lundi la demande des Etats-Unis d'isoler économiquement l'Iran et ont adopté un instrument juridique pour protéger les entreprises européennes présentes dans ce pays contre les sanctions américaines, a annoncé la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini. "Nous avons approuvé l'actualisation du statut de blocage et nous prenons toutes les mesures pour permettre à l'Iran de bénéficier des retombées économiques de la levée des sanctions", a expliqué Mme Mogherini à l'issue d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!