•   
  •   

Sport USA-Le DoJ fait appel contre la fusion AT&T-Time Warner

01:05  13 juillet  2018
01:05  13 juillet  2018 Source:   fr.reuters.com

CMA CGM a approché Hapag-Lloyd en vue d'une fusion

  CMA CGM a approché Hapag-Lloyd en vue d'une fusion Le français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime de fret, a approché l'allemand Hapag-Lloyd pour réfléchir à une fusion, dans un secteur où la recherche d'alliances paraît une nécessité pour surmonter une conjoncture difficile, a-t-on appris de sources financières. © REUTERS/Alexandria Sage CMA CGM A APPROCHÉ HAPAG-LLOYD EN VUE D'UNE FUSION Les principaux actionnaires de Hapag-Lloyd, numéro cinq d'un secteur dominé par le danois Maersk Line, ont rejeté cette proposition, ont dit les sources.L'action Hapag-Lloyd a bondi de plus de 11% à la suite de cette information de Reuters.

Le juge a même enjoint au ministère de la justice de ne pas entraver la marche des affaires, alors que celui-ci peut faire appel de la décision. Time Warner (32 milliards de dollars de chiffre d’affaires) possède la chaîne d’information CNN, la chaîne HBO — qui diffuse notamment la série Game of

Les autorités de la concurrence américaines se sont opposées lundi à la fusion entre la compagnie de télécommunications américaine AT & T et le groupe de média Time Warner qui possède CNN, un dossier devenu Les dernières news Economie. La lutte contre le travail au noir a porté ses fruits.

Le département américain de la Justice (DoJ) a annoncé jeudi soir son intention de faire appel de la décision d'un juge fédéral d'autoriser le rachat de Time Warner par l'opérateur télécoms AT&T pour 85,4 milliards de dollars (73,2 milliards d'euros).

Le DoJ n'a pas précisé les motifs sur lesquels il appuie son appel et AT&T s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.

Le titre AT&T cédait 1,3% à 31,80 dollars dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street en réaction à cette annonce susceptible de remettre en cause l'acquisition de Time Warner.

Le juge Richard Leon, du district de Columbia, avait donné son feu vert sans condition le 13 juin. Le DoJ avait fait savoir qu'il ne contesterait pas la décision dans l'immédiat mais il s'était donné un délai de 60 jours pour éventuellement faire appel.

Médias : Fox relance la bataille pour le rachat de Sky

  Médias : Fox relance la bataille pour le rachat de Sky Le géant américain des médias a amélioré son offre pour racheter le groupe de télévision britannique Sky. De quoi relancer son bras de fer avec le géant du câble Comcast outre-Atlantique, qui pourrait bientôt, en réaction, surenchérir. C'est reparti pour un tour ! Le groupe américain 21st Century Fox a annoncé, ce mercredi 11 juillet, le relèvement de son offre pour mettre la main sur le groupe de télévision britannique Sky, également convoité par son rival Comcast, le champion du câble outre-Atlantique.

Un juge fédéral de Washington a autorisé mardi sans condition la méga- fusion entre le groupe télécoms AT & T et le groupe de médias Time Warner , ouvrant la voie à la Il a aussi prévenu qu'un éventuel appel de la part du gouvernement causerait des dommages irréversibles aux deux groupes.

Rennes: La mère de la fillette violée «s’excuse» mais accuse « les caprices de la petite». 20minutes.fr. Coupe du monde 2018. Mais au fait pourquoi Thierry Henry est sur le banc de la Belgique ? Closer.

AT&T a finalisé l'acquisition dès le 14 juin, tout en acceptant de loger Time Warner dans une filiale séparée le temps d'un éventuel appel.

Le projet de fusion, annoncé en octobre 2016, avait été décrié par le président Donald Trump, alors candidat à la Maison blanche, au motif qu'il était dangereux pour la démocratie.

Le département de la Justice avait fondé sa plainte sur la défense des consommateurs mais le juge Leon avait estimé que le regroupement des activités de télécommunications d'AT&T et des chaînes de télévision et studios de cinéma de Time Warner ne posait pas de problème de concurrence. (David Shepardson, Véronique Tison pour le service français)

La fusion Essilor/Luxottica autorisée sous condition en Chine .
L'autorité des marchés chinoise a annoncé jeudi qu'elle autorisait sous condition la fusion entre Essilor et Luxottica, le propriétaire de la marque de lunettes Ray-Ban. L'une des conditions est que la nouvelle entité issue de la fusion ne doit pas vendre ses produite de lunetterie en deçà du prix de revient sans un bon motif, a dit l'Administration publique de la régulation du marché.Essilor et Luxottica avaient annoncé fin juin un report au 31 juillet du terme de leur accord de rapprochement, dans l'attente du feu vert des autorités chinoises.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!