•   
  •   

Sport Paris fait fondre Saint-Étienne

17:40  28 novembre  2021
17:40  28 novembre  2021 Source:   sofoot.com

Sydney FC's Le Fondre Eyes Objectif Glut

 Sydney FC's Le Fondre Eyes Objectif Glut Sydney FC Striker Adam Le Fondre a comparé la dernière année de sa carrière à un roadshow ivrai, mais se sent une pré-saison complète avec le ciel Blues le contient de continuer à poursuivre ses exploits. © Brendon Thorne / AAP Photos Adam Le Fondre est apprêté pour une autre campagne avec Sydney FC après une pré-saison complète.

  Paris fait fondre Saint-Étienne © Fournis par Sofoot

Grâce à un doublé de Marquinhos et un Lionel Messi plus en vue et auteur de trois passes décisives, le PSG a battu Saint-Étienne ce dimanche à Geoffroy-Guichard (3-1) et signe ainsi son treizième succès de la saison en Ligue 1. Seule ombre au tableau : la sortie sur civière de Neymar, touché à la cheville en fin de rencontre.

Saint-Étienne 1-3 PSG

Buts : Bouanga (24e) pour les Verts // Marquinhos (45e+2, 90e+1), Di María (79e) pour le PSG

Après la défaite à Manchester City au cœur de la semaine (2-1), le PSG retrouvait son traintrain quotidien et surtout Sergio Ramos, titulaire pour la première sous la tunique parisienne. À Saint-Étienne, terre devenue hostile depuis quelques semaines, puisque les Verts restaient invaincus depuis quatre matchs et sur deux victoires consécutives, Paris s’est retrouvé mené, a beaucoup manqué, mais comme d’habitude, a trouvé les ressources pour s’imposer et garder la mainmise sur la Ligue 1. Avec néanmoins une inquiétude, et pas des moindres : la sortie en fin de rencontre de Neymar sur civière.

Dans les archives de Match - En 1976, avec Chirac «super-crack» au congrès fondateur du RPR

  Dans les archives de Match - En 1976, avec Chirac «super-crack» au congrès fondateur du RPR Il y a 45 ans, Jacques Chirac fondait le RPR, sa machine pour remporter la présidentielle Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match. © Jack Garofalo / Paris Match Jacques Chirac Été 1976. Le divorce de Chirac et Giscard est acté. Après une année de tensions entre le camp gaulliste et le jeune président centriste, le Premier ministre quitte Matignon avec fracas, dénonçant le peu de moyens politiques laissés au chef du gouvernement par l’Elysée. Sa liberté retrouvée, Jacques Chirac se met en ordre de marche.

Saint-Étienne voit vert, puis rouge

Les chanceux présents à Geoffroy-Guichard n’ont pas le temps de dire « ouf » que Paris se montre déjà menaçant : au second poteau, Neymar pense même ouvrir le score sur un service de Di María prolongé par Messi, mais est finalement signalé hors jeu. À Paris, le quatuor offensif est là, mais Etienne Green n’en a que faire. Le jeune portier anglais des Verts commence son festival face à Kylian Mbappé en sortant un arrêt décisif après une belle ouverture de Juan Bernat. Et ses coéquipiers dans tout cela ? Ils sortent la tête de l’eau petit à petit et vont se montrer mordants sur leur première véritable occasion. Le ballon frappé de l’exter par Wahbi Khazri est délicieux, Timothée Kolodziejczak bute sur Gianluigi Donnarumma, mais Denis Bouanga fait rugir le Chaudron (1-0, 24e).

Paris Hilton : les photos de son voyage de noces de rêve

  Paris Hilton : les photos de son voyage de noces de rêve Après leur mariage, Paris Hilton et Carter Reum se sont envolés pour Bora-Bora.Lire aussi >> Paris Hilton, Kim Kardashian...

Les débats se tendent, les cartons pleuvent, Neymar s’énerve, il neige, Etienne Green frustre encore Mbappé : tout se met en place pour que ce dimanche 28 novembre 2021 soit une nouvelle galère pour la soi-disant machine de guerre parisienne. Mais quand Paris galère cette saison, son adversaire sait qu’un petit caillou va venir s’incruster dans sa chaussure. Ce petit caillou, c’est Mbappé, lancé dans la profondeur et découpé par Kolodziejczak qui voit rouge avant la pause. Le châtiment est encore plus sévère dans la foulée : sur le coup franc botté par Messi, Marquinhos s’élève à l’entrée de la surface et glace les Verts (1-1, 45e+2).

Messi voit triple, Neymar pleure de douleur

Mais à onze contre dix, le PSG met bien un quart d’heure au retour des vestiaires avant de véritablement faire le siège de la cage gardée par Green. L’homme de l’après-midi est une nouvelle fois énorme face à Neymar avant de voir Messi ne pas cadrer. Les minutes s’égrènent, Ryad Boudebouz a des crampes, et Paris va finalement tuer l’ambiance stéphanoise à dix minutes de la fin. Sur un ballon parfaitement donné à la limite du hors-jeu par Messi, Ángel Di María s’applique pour enfin battre le gardien des Verts dans le jeu (1-2, 79e).

« Dahovision(s) », un livre qui décortique les multiples influences d’Étienne Daho

  « Dahovision(s) », un livre qui décortique les multiples influences d’Étienne Daho Les disques d’Étienne Daho sont remplis de références. Musicales évidemment mais aussi littéraires, cinématographiques… L’écrivain Sébastien Monod s’est lancé, comme dans un jeu de pistes, à la recherche de tout ce qui a nourri l’œuvre du chanteur rennais. Il est en dédicace ce vendredi 26 novembre, à partir de 18 h 30, chez le disquaire It’s Only à Rennes. Encore un livre sur Étienne Daho ? Sébastien Monod s’est fait la réflexion avant de se lancer dans son projet. « Il y avait déjà l’excellente biographie de Christophe Conte, les livres de Benoît Cachin et tant d’autres », admet l’écrivain, fan de longue date de l’icône de la pop française.

Le match est plié, mais les ennuis, eux, ne sont pas totalement dissipés. En retombant sur Yvan Maçon, Neymar se tord la cheville et est évacué sur civière à cinq minutes du coup de sifflet final. Cela n'empêche pas Messi, bien plus en vue en seconde période, de délivrer son troisième caviar de la journée histoire de permettre à Marquinhos de s'offrir un doublé (1-3, 90e+1). Paris trône plus que jamais sur la Ligue 1, mais le chemin pour accéder à la sérénité totale est encore long.

Saint-Étienne (4-2-3-1) : Green – Maçon, Nadé, Kolodziejczak, Trauco – Camara (Calodat, 86e), Sissoko (Moukoudi, 46e) – Bouanga, Boudebouz (Gourna-Douath, 72e), Aouchiche (Youssouf, 46e) – Khazri. Entraîneur : Claude Puel.

PSG (4-2-3-1) : Donnarumma – Hakimi, Sergio Ramos, Marquinhos, Bernat – Gueye (Paredes, 75e), Danilo – Di María, Messi, Neymar (Dina-Ebimbe, 87e) – Mbappé. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

Résultats et classement de Ligue 1

Claude Puel, le Vert de trop .
Écarté de l'équipe professionnelle ce dimanche soir après la déroute face à Rennes (0-5), Claude Puel vit ses dernières heures à Saint-Étienne. Qu’on voit les Verts à moitié pleins, ou à moitié vides, on ne peut s’empêcher d’avoir un goût de gâchis en bouche à l’annonce du départ de Claude Puel. Après un peu plus de deux ans dans le Forez, le Cévenol s’apprête à faire ses cartons. La nouvelle est tombée dimanche après-midi, quelques heures après une nouvelle claque venue glacer le Chaudron (0-5 contre Rennes). À 19h47, un tweet laconique a indiqué la sortie au technicien de 60 balais.

usr: 1
C'est intéressant!