•   
  •   

Sport Allemagne: Ballack estime que Löw aurait dû partir après le Mondial

16:05  11 octobre  2018
16:05  11 octobre  2018 Source:   msn.com

Retrait d'Özil : "le racisme doit prendre fin" estime Erdogan

  Retrait d'Özil : Le président turc Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois évoqué, samedi à Cologne, le retrait de l'équipe d'Allemagne de football de Mesut Özil, jugeant que "le racisme devait prendre fin"."Mesut Özil, qui est né et a grandi en Allemagne, a été mis à l'écart de la communauté car il a pris une photo en Angleterre", a déclaré le président turc pendant l'inauguration d'une grande mosquée à Cologne (Rhénanie du Nord-Westphalie, ouest).

Trois jours après la publication de la liste définitive de l' Allemagne , la décision de Joachim Low de ne pas prendre Leroy Sané dans ses 23 continue de susciter des débats de l'autre côté du Rhin. Michael Ballack s'est ainsi exprimé dans la presse sur ce choix qu'il estime incompréhensible.

L' Allemagne est depuis 2007 la quatrième puissance économique mondiale , derrière les États-Unis, la Chine et le Japon, et la première de l'Union européenne et de l'Europe, avec un produit intérieur brut de 3 677 milliards de dollars.

L'ancien capitaine de l'équipe d'Allemagne Michael Ballack, le 12 janvier 2017 à Londres © Fournis par AFP L'ancien capitaine de l'équipe d'Allemagne Michael Ballack, le 12 janvier 2017 à Londres

L'ancien capitaine de l'équipe d'Allemagne Michael Ballack estime que le sélectionneur Joachim Löw aurait dû quitter son poste après la débâcle du Mondial, ce qu'aucune grande figure du football allemand n'avait osé dire aussi clairement depuis fin juin.

"Comme d'autres, j'ai été surpris qu'il conserve son job", dit jeudi l'ancien joueur de 42 ans dans une interview à la chaîne de télévision internationale Deutsche Welle, "il était avec l'équipe depuis longtemps et parfois il faut admettre que les choses ne fonctionnent plus".

Ligue des Nations: Amsterdam-Paris, le dangereux voyage de 'Jogi' Löw

  Ligue des Nations: Amsterdam-Paris, le dangereux voyage de 'Jogi' Löw Le nul 0-0 contre la France en septembre avait donné un peu d'air à Joachim Löw, contesté depuis le fiasco du Mondial-2018. Cette semaine, le sélectionneur allemand est de nouveau au pied du mur, avec deux déplacements cruciaux: aux Pays-Bas samedi et à Paris mardi. Deux défaites, et l'Allemagne se retrouverait dernière de son groupe en Ligue des Nations. Dans ce scénario cauchemar, elle aurait alors à disputer un ultime match mettant en jeu une relégation en Ligue B, contre les Bataves en novembre.

Allemagne - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Allemagne sur Confrontée à la montée du populisme de droite, l’ Allemagne paraît confrontée à une impasse Le pays a sous- estimé le fossé culturel politique créé par sa partition d’après-guerre, qui a

L’ Allemagne , tenante du titre, éliminée de la Coupe du monde 2018. Pourtant, les hommes de Joachim Löw ont tout tenté pour faire pencher la balance en leur faveur. Löw avait effectué trois changement au coup d’envoi, titularisant notamment la jeune pépite Goretzka en lieu et place de

L'Allemagne a été éliminée au premier tour du Mondial en Russie en juin, mais Löw, en poste depuis 2006, a été reconduit dans ses fonctions jusqu'au Mondial-2022. Samedi, la Mannschaft se déplace à Amsterdam pour jouer contre les Pays-Bas en Ligue des Nations, avant de venir mardi à Paris affronter la France championne du monde.

Löw a été critiqué en Russie pour avoir maintenu sa confiance à sa vieille garde, plutôt que de donner sa chance à une nouvelle génération. "Il n'est pas anormal qu'un coach qui a gagné la Coupe du monde fasse confiance aux joueurs avec qui il a réussi", a reconnu Ballack, "mais c'est la difficulté, il est responsable de cela, et il devrait être suffisamment professionnel" pour tirer les conséquences de l'échec.

"Le Mondial a été une grosse déception" pour l'Allemagne, poursuit Ballack, "et il y a des raisons à cela. Vous devez les analyser correctement. Il ne suffit pas de dire +nous allons analyser cela+ alors que vous avez déjà pris la décision de garder le coach. Ce n'est pas ça une vraie analyse".

Ballack, un joueur de caractère, avait parfois eu des relations difficiles avec Löw à l'époque où il était capitaine de l'équipe, entre 2004 et 2010. Löw l'avait finalement écarté définitivement avant le Mondial-2010 en Afrique du Sud, que l'Allemagne avait terminé à la troisième place.

Sélection - Arsène Wenger : "L'Allemagne a besoin de Mesut Özil et j'espère que Löw pourra le convaincre de revenir".
L'ancien entraîneur d'Arsenal a expliqué la retraite prématurée du milieu offensif était l'une des raisons du déclin progressif de la Mannschaft.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!