Sport: L'arbitre de la finale raconte comment il a sifflé penalty pour les Bleus - PressFrom - France
  •   
  •   

SportL'arbitre de la finale raconte comment il a sifflé penalty pour les Bleus

11:55  08 novembre  2018
11:55  08 novembre  2018 Source:   sofoot.com

River Plate en finale de Libertadores

River Plate en finale de Libertadores Une qualification et mille polémiques. Dans la nuit de mardi à mercredi, River Plate s'est qualifié pour la finale de la Copa Libertadores. Les Argentins sont allés battre les Brésiliens de Grêmio (tenants du titre) à Porte Alegre sur le score de 2-1, après s'être inclinés à domicile 1-0 au match aller. Mais que de polémiques sur ce match retour... En effet, Grêmio a pris l'avantage à la 36e minute par Leonardo, portant ainsi son avance totale sur l'ensemble des deux matchs à deux buts. River Plate s'est rué à l'attaque, et est finalement parvenu à égaliser à la 81e.

A l ’instar de l ’entraîneur de la Croatie, de nombreuses personnalités du foot ont regretté le penalty accordé aux Bleus pour une main de dans la surface. Les plus virulents auront finalement été les spectateurs, téléspectateurs ou consultants. "Honnêtement, je ne comprends pas bien comment est.

Éliminé de la Ligue des Champions par Manchester United (2-0 ;1-3), le Paris Saint-Germain ne cesse de pester contre l ’arbitrage et notamment le penalty

L'arbitre de la finale raconte comment il a sifflé penalty pour les Bleus © Fournis par Newsweb

La minute où tout a basculé.

Le 15 juillet dernier, Néstor Pitana désigne le point de penalty à la 34e minute de la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie. Les Bleus vont avoir une nouvelle occasion de prendre l'avantage, après avoir vu Ivan Perišić égaliser, tout en étant en grande difficulté dans le jeu. Autant dire qu'il s'agit d'un premier tournant dans ce match.

Quatre mois plus tard, l'arbitre argentin explique comment s'est passée sa décision, dans un long entretien accordé à La Nación. « Ça a été une action rapide, poum, poum, rebond et Hernan (son assistant) donne sortie de but, se souvient-il. Je lui dis : "Attends, attends." Je vois que Giroud et Griezmann réclament une main. Je le fais savoir aux arbitres vidéo, qui me disent : "Patientez, ne reprenez pas le jeu." Puis ils me lancent : "On te suggère de voir le ralenti." J'y vais, je vérifie et je donne penalty pour la France. »

Ligue des champions d'Afrique: avantage à Al-Ahly, la VAR en vedette

Ligue des champions d'Afrique: avantage à Al-Ahly, la VAR en vedette L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR), introduite pour la première fois en finale aller de la Ligue des champions d'Afrique, a un peu volé la vedette aux joueurs d'Al-Ahly, vainqueurs de l'Espérance Tunis 3-1 grâce justement à deux penalties validés par la VAR, vendredi, à Alexandrie. Devant les 60.000 fans du stade Borg el Arab en délire, Walid Soliman a ouvert la marque sur penalty (34e) avant de réussir son doublé personnel en seconde période. Toujours sur penalty, validé par la VAR.

Quatre mois après le sacre des Bleus en Russie lors de la Coupe du monde 2018, l ' arbitre Nestor Pitana est revenu dans un entretien donné à La Nation, sur le penalty litigieux accordé à la France lors de la finale face à la Croatie, le 15 juillet dernier.

L ' arbitre de la rencontre, M. Bastien, ne siffle pas, malgré l 'aide de ses assistants vidéo. Un bus vidéo dans lequel se trouvent les caméras de 'Canal+' Le penalty non sifflé pour @OM_Officiel contre @nimesolympique suite à un tirage de maillot sur @ValereGermain . La faute a une incompréhension

Et si la finale a été un moment marquant dans sa carrière, Pitana garde un grand souvenir d'un autre match de Coupe du monde : États-Unis-Portugal (2-2) en 2014. « C'était peut-être mon match le plus intense, confie-t-il. C'était très dur physiquement, la rencontre se jouait à Manaus et le Portugal a égalisé à la 94e minute. En cas de défaite, ils étaient éliminés. »

Et Tony Chapron, il en pense quoi ?

Turquie-Suède : l'arbitre aurait promis deux penaltys.
L’arbitre au tapis. Dimanche, la Suède a battu la Turquie au Konya Büyükşehir Belediye Stadyumu d’Eskisehir (0-1). Une victoire acquise sur la plus petite des marges, grâce à un penalty obtenu par Marcus Berg et transformé par Andreas Granqvist. Seulement, la polémique fait rage depuis que Marcus Berg a avoué que l’arbitre lui avait promis deux penaltys à la mi-temps ! Beşiktaş voudrait déjà renvoyer Karius à Liverpool « À la mi-temps, je suis allé parler à l'arbitre pour protester pour une faute dont j'avais été victime et qu'il n'avait pas sifflée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!