•   
  •   

SportBedouet : « On a pris un point, il fallait en prendre trois »

12:20  09 novembre  2018
12:20  09 novembre  2018 Source:   sofoot.com

Ligue 1 - À quelle heure et sur quelle chaîne voir en direct Lyon / Bordeaux ?

Ligue 1 - À quelle heure et sur quelle chaîne voir en direct Lyon / Bordeaux ? Suite de la 12ème journée de Ligue 1 ce samedi 3 novembre, avec le match opposant l'Olympique Lyonnais aux Girondins de Bordeaux. Ces derniers arrivent au Groupama Stadium avec pour objectif de casser leur mauvaise dynamique et d'éviter une quatrième défaite consécutive. À quelle heure et sur quelle chaîne regarder en direct ce Lyon / Bordeaux ? Ce déplacement n'arrive pas au meilleur moment pour Bordeaux. Ce samedi 3 novembre, les Girondins se rendent au Groupama Stadium lors de la 12ème journée de Ligue 1 pour affronter l'Olympique Lyonnais.

Bedouet : « On a pris un point, il fallait en prendre trois » © Fournis par Newsweb

La logique est implacable.

Si les Girondins de Bordeaux ont réalisé un gros match, ils ne sont pas parvenus à obtenir la victoire face au Zénith Saint-Pétersbourg hier à domicile (match nul 1-1) et peuvent avoir bien des regrets car leur élimination en Ligue Europa est quasiment pliée. Solides et entreprenants, les Bordelais ont pourtant pris un but tout à fait évitable et avaient sans doute une bonne dose de frustration à évacuer après le match. Frustration que n'a pas caché Eric Bedouet, leur entraîneur, une fois interrogé.

« En première mi-temps, on a fait ce qu'il fallait, on a emballé le match. En seconde mi-temps, le Zénith s'est bien organisé pour nous gêner. On a des occasions pour tuer le match un peu plus tôt mais en face, ils ont bien joué. Ce but que l'on prend est évitable, on est six contre deux. Quand on voit l'action, on se dit que ce n'est pas possible de prendre ce but. C'est dommage parce qu'on avait la possibilité de gagner et de se relancer. J'étais persuadé que l'on pouvait le faire. Il faut encore espérer. En gagnant, on avait des possibilités. On a pris un point, il fallait en prendre trois. C'est la Coupe d'Europe. Même sans deux-trois joueurs, le Zénith reste une grosse équipe. On l'a vu avec Marchisio, il a organisé son équipe, il a changé la physionomie de son équipe en seconde mi-temps. »

L'espoir pour Bordeaux en Ligue Europa n'est plus qu'histoire de mathématiques...

Pour Unai Emery, Arsenal était "une équipe en chute libre qu'il fallait secouer".
Unai Emery, l'entraîneur d'Arsenal, se confie ce jeudi dans une longue interview à Marca.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!