•   
  •   

SportLyon-Reims (1-1) - Reims accroche l'OL, qui retombe dans ses travers

00:40  12 janvier  2019
00:40  12 janvier  2019 Source:   msn.com

Mercato - Deux espoirs de l’Estac vers le Stade de Reims l'été prochain

Mercato - Deux espoirs de l’Estac vers le Stade de Reims l'été prochain INFO GOAL - Le gardien Yéhvann Diouf et le latéral droit Benrandy Abdallah (19 ans) devraient quitter Troyes pour Reims à la fin de la saison. © ESTAC Troyes on Twitter Le Stade de Reims est tombé d'accord avec deux joueurs pour la saison prochaine. Selon nos informations, l’actuel 9e de Ligue 1 devrait accueillir le gardien de l’équipe de France U20 Yéhvann Diouf, en fin de contrat à la fin de la saison avec Troyes, et son partenaire le latéral droit Benrandy Abdallah, qui compte une sélection avec l’équipe de France U18.

Le Stade de Reims reçoit l'Olympique Lyonnais. Gros match en perspective qui se termine sur une victoire du Stade de Reims 1 à 0. GRAND FORMAT du premier derby au parc OL, frissons garantis (Résumé OL 2, ASSE 0.) LE FILM - Продолжительность: 13:39 Infos de l ' OL 50 507 просмотров.

Lyon . - Reims . 05-01-2019 20:55. L'équipe une a perdu samedi soir contre Lyon en Coupe de France, mais la vie continue pour la Bourges Foot, qui a signé une convention avec Pôle Emploi et la Mission Locale afin que les jeunes de 16 à 26 ans se mettent sur le chemin de l'emploi.

Une fois de plus, l'OL n'en a pas fait assez pour venir à bout d'un adversaire supposé à sa portée, ce vendredi, contre Reims (1-1).

Lyon-Reims (1-1) - Reims accroche l'OL, qui retombe dans ses travers Lyon Reims

Il faut croire que Lyon digère mal le Champagne, dans cette période d'après fête. Cette équipe capable de monter si haut était déjà tombée tout en bas, lors de son déplacement à Reims, à la fin de l'été. Cette fois-ci, elle a eu le mérite de récupérer un petit point après s'être montrée empruntée lors de ses premières sorties de l'année, en coupe.

Des cadres peu inspirés

Bruno Genesio disposait pourtant de quasiment toute son armada pour affronter ce promu coriace. Mais on a vu tout ce qu'on voit trop souvent avec cet OL : du talent, de la maîtrise et cette espèce de facilité confinant à la suffisance contre un adversaire travailleur et appliqué. Comme si le rapport de force avait déjà écrit ce scénario devenu habituel, à Lyon. Même le moment de l'ouverture du score et l'identité du bourreau du match aller n'ont pas changé. C'est ce que les amoureux du club lyonnais ont dû se dire en voyant Pablo Chavarria couper un centre parfait de Rémin Oudin juste après la demi-heure (0-1, 35e) pour doucher le Groupama Stadium dans ce froid d'hiver.

CDF : Amiens-Lyon, Sainté-Dijon et Toulouse-Reims en 16e

CDF : Amiens-Lyon, Sainté-Dijon et Toulouse-Reims en 16e Que des affiches. Un OM à terre Les 32e de la Coupe de France pas encore terminés, la FFF a procédé au tirage du tour suivant, ce lundi soir à Lille. Et il offrira trois duels entre écuries de Ligue 1, avec un alléchant Saint-Étienne-Dijon, un divin Toulouse-Reims et un exquis Amiens-Lyon.

Le constat est clair, l ' OL a été dévoré dans le combat. Depuis, les Lyonnais se sont redressés, malgré l'élimination en Coupe de la Ligue mardi face à Strasbourg, et figurent sur le podium de la Ligue 1 . Le fruit de nombreux changements (schéma tactique, positionnement de joueurs, retour des tauliers

OL OL : Lyon éliminé, le scénario… Houssem Aouar, buteur de l ' OL ce samedi soir, après le match nul contre Nantes ( 1 - 1 ) : « On n'a pas fait ce qu'il fallait. C'était flagrant, avec un manque d'investissement et d'intention dans certaines phases défensives.

Bien-sûr, tout aurait différent si l'OL avait débloqué la situation rapidement, et les hommes de Genesio en ont eu l'occasion. Bertrand Traoré, notamment, s'est vu refuser un but pour une position de hors jeu peu évident (14e), avant une autre situation très chaude pour les Lyonnais. Mais voir Reims mener aux points à la pause n'avait rien d'illogique non plus, en dépit d'une frappe sèche de Ndombele juste avant de rentrer au vestiaire (42e).

C'est le moment que Bruno Genesio a choisi pour sortir Nabil Fekir et lancer Maxwel Cornet. Avec ses qualités et ses défauts, entreprenant sans être toujours très prompt, Cornet a eu le mérite d'essayer de dynamiser l'attaque lyonnaise aux côtés d'un Bertrand Traoré également très en jambes. C'est le Burkinabé - du droit, pour une fois - qui a remis l'OL en selle pour tromper Mendy (1-11 70e), après de multiples parades du portier rémois (47e, 51e). On attendait aussi Memphis Depay, mais le fantasque Néerlandais, lui, est resté dans sa torpeur. L'affaire aurait même pu mal tourner si Lopes n'avait pas sorti une fois de plus le grand jeu sur un face-à-face en toute fin de match, devant Sheyi Ojo (82e). Bref, l'OL a retrouvé sa suffisance. Et elle explique, à elle seule, son début d'année. Insuffisant.

David Guion suspendu deux matches : une sanction jugée "salée" par le Stade de Reims.
La commission de discipline de la FFF a décidé d'infliger deux matches de suspension à l'entraîneur du Stade de Reims David Guion. © Getty Expulsé pour la première fois depuis qu'il est à la tête du Stade de Reims lors de Reims-Lens en 32e de finale de la Coupe de France (2-0), l'entraîneur rémois David Guion a écopé de deux matches de suspension de banc. Le coach du Stade de Reims assistera depuis les tribunes à la rencontre face à Nice, ce samedi à Delaune (20 heures). Une sanction jugée "salée" par le club champenois qui a commenté la sanction en fin de matinée sur les réseaux sociaux.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!