Sport: La Chine aurait fait pression sur les organisateurs du Mondial féminin - - PressFrom - France
  •   
  •   

SportLa Chine aurait fait pression sur les organisateurs du Mondial féminin

17:40  02 juin  2019
17:40  02 juin  2019 Source:   sofoot.com

Ivan Leko rebondit à Al Ain

Ivan Leko rebondit à Al Ain Il n'y a de petites économies. Alors que son contrat avec le FC Bruges se terminait il y a une semaine, Ivan Leko vient déjà de rebondir. L'entraîneur croate de 41 ans s'est engagé avec Al Ain, club des Émirats arabes unis, pour une durée de deux saisons. Il remplace l'Espagnol Juan Carlos Garrido, qui avait lui aussi coaché Bruges entre 2012 et 2013. La Chine aurait fait pression sur les organisateurs du Mondial féminin Remplacé par Philippe Clément, entraîneur de Genk et champion de Belgique, Ivan Leko s'était installé sur le banc du FC Bruges en 2017 après être passé par le PAOK Salonique ou Saint-Trond.

La Chine aurait fait pression sur les organisateurs du Mondial féminin © Fournis par MoneyTag

La Chine fait à nouveau parler d'elle.

Alors que sa sélection de football féminin avait décidé de prodiguer des cours de patriotisme à ses joueuses, les « autorités chinoises » auraient fait pression sur les organisateurs du Mondial féminin. Selon les informations publiées par le Journal du Dimanche, Pékin aurait voulu s'assurer que ses joueuses ne soient pas « perturbées par des manifestation en faveur des droits de l'homme dans les stades de Rennes, Paris et Le Havre ».

Ascension finale pour les Bleues avant le Mondial

La Chine craindrait en effet l'organisation de manifestations à l'occasion du trentième anniversaire des protestations civiles de Tian'anmen, immortalisées par la photographie sidérante d'un homme seul face à une colonne de chars. La répression gouvernementale avait causé jusqu'à 10 000 victimes.

La meilleure solution n'était-elle pas de ne pas se qualifier pour éviter tout ça ?

Lire plus

Mondial-2019: le Canada rejoint les Pays-Bas en 8e de finale du Mondial féminin.
Le Canada s'est qualifié samedi pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine de football après sa victoire 2-0 face aux modestes néo-zélandaises, rejoignant ainsi les Pays-Bas, autre nation qualifiée du groupe E. Jessie Fleming a ouvert le score à la 48e minute et Nichelle Prince a fait le break (79e) pour les Canadiennes, après une première période insipide. Avec deux victoires en autant de matches, le Canada a donc six points et est assuré de terminer à l'une des deux premières places de la poule E, avant la "finale" du groupe le 20 juin face aux Néerlandaises.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!