Sport: US Open: la jeune prodige américaine Cori Gauff invitée - PressFrom - France
  •   
  •   

SportUS Open: la jeune prodige américaine Cori Gauff invitée

22:25  13 août  2019
22:25  13 août  2019 Source:   msn.com

Tennis: premier titre WTA en double pour la sensation Cori Gauff à Washington

Tennis: premier titre WTA en double pour la sensation Cori Gauff à Washington La jeune Américaine Cori Gauff, révélation du dernier Wimbledon où elle a atteint les 8es de finale à seulement 15 ans, a remporté samedi son premier titre sur le circuit WTA en double à Washington. L'adolescente, associée à sa compatriote Catherine McNally, avec qui elle avait remporté l'US Open junior en double l'an dernier, a dominé en finale la Hongroise Fanny Stollar et l'Américaine Maria Sanchez 6-2, 6-2. Les deux jeunes filles de 15 et 17 ans se sont sauté dans les bras avant de se donner une longue accolade pour célébrer ce premier titre chez les professionnels.

US Open: la jeune prodige américaine Cori Gauff invitée © Rob Carr L'Américaine Cori Gauff à Washington le 30 juillet 2019

La sensation du dernier Wimbledon, l'Américaine Cori Gauff, mais également les Français Antoine Hoang et Diane Parry figurent dans la liste des wild-cards pour le grand tableau de l'US Open (26 août - 8 septembre) annoncées mardi.

Cori "Coco" Gauff, récente huitième de finaliste à Wimbledon à seulement 15 ans, s'est vu offrir l'un des précieux sésames pour le dernier Grand Chelem de l'année.

La jeune joueuse américaine, propulsée au 139e rang mondial après avoir commencé l'année à la 685e place en janvier, tentera de rééditer à domicile l'exploit réalisé en juillet sur le gazon londonien. Elle y avait fait sensation en écartant son idole d'enfance Venus Williams au premier tour puis en remportant deux autres succès avant d'être stoppée par la future vainqueure du tournoi, Simona Halep, en 8e de finale.

Tennis: la favorite Sloane Stephens sortie au premier tour à Washington

Tennis: la favorite Sloane Stephens sortie au premier tour à Washington L'Américaine Sloane Stephens, une des grandes favorites du tournoi WTA de Washington, a été éliminée à la surprise générale dès le premier tour mardi par la Suédoise Rebecca Peterson, 70e joueuse mondiale, tout comme la jeune star Cori Gauff. Sloane Stephens, tête de série N.1 et 8e joueuse mondiale à Washington, a été éliminée en deux sets par Rebecca Peterson, 6-2, 7-5. Cori "Coco" Gauff, la révélation de Wimbledon où elle s'était illustrée en battant notamment Venus Williams avant d'être éliminée en 8e de finale, a également été éliminée dès le premier tour mardi.

Comme convenu, via un accord avec la Fédération française de tennis (FFT), Diane Parry (16 ans) et Antoine Hoang (23 ans) font également partie de la liste des invités.

Parry, qui avait passé un tour à Roland-Garros en mai, disputera le deuxième Grand Chelem de sa (très) jeune carrière.

Hoang, qui a atteint cette semaine son meilleur classement ATP depuis qu'il est sur le circuit mondial (101e), espère faire aussi bien qu'à Roland-Garros cette année, où il s'était hissé jusqu'au 3e tour après avoir battu l'Espagnol Fernando Verdasco, tête de série N.23 à Paris.

Sam Stosur, lauréate de l'épreuve en 2011 ou encore Jack Sock, 8e mondial en 2017 (aujourd'hui 176e, sans aucune victoire sur le circuit ATP cette saison), sont les autres wild-cards notables.

La liste des wild-cards

FEMMES

Coco Gauff (USA) Caty McNally (USA) Whitney Osuigwe (USA) Francesca Di Lorenzo (USA) Kristie Ahn (USA) Katie Volynets (USA) Diane Parry (FRA) Samantha Stosur (AUS)

HOMMES

Ernesto Escobedo (USA) Bjorn Fratangelo (USA) Marcos Giron (USA) Antoine Hoang (FRA) Denis Kudla (USA) Jack Sock (USA) Zachary Svajda (USA) (plus une wild card australienne à déterminer)

Pas de retrouvailles Williams-Ramos à l’US Open.
Près d’un an après le clash et la polémique les ayant opposés, l’arbitre Carlos Ramos et Serena Williams ne se croiseront pas sur les courts de l’US Open 2019. La fédération américaine l’a confirmé ce vendredi. © Reuters Une raquette jetée et cassée, un coaching de Patrick Mouratoglou, et enfin, quelques mots déplacés à l’encontre du juge-arbitre Carlos Ramos, Serena Williams était lentement mais sûrement sortie de ses gonds, et de sa finale. Défaite par Naomi Osaka lors de ce fameux match, l’Américaine avait très mal supporté, et encore plus mal digéré, les trois "warnings" infligés par le Portugais.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!