Sport: Homophobie : les supporters posent leurs conditions avant la réunion à la LFP - PressFrom - France
  •   
  •   

SportHomophobie : les supporters posent leurs conditions avant la réunion à la LFP

12:35  11 septembre  2019
12:35  11 septembre  2019 Source:   sofoot.com

Boy de la Tour : « L'arrêt des matchs n'est pas la solution »

Boy de la Tour : « L'arrêt des matchs n'est pas la solution » Nathalie sort du bois. Après Noël Le Graët ce mardi, c'est au tour de Nathalie Boy de la Tour, actuelle présidente de la LFP, de prendre à nouveau la parole pour évoquer le débat autour de l'homophobie dans les stades en France. Homophobie : les supporters posent leurs conditions avant la réunion à la LFP Après une réunion à la Ligue, mercredi, entre les supporters, les associations et les dirigeants du foot français pour « faire baisser la température», Boy de la Tour a donné une conférence de presse. « On n'est pas contre la culture du chambrage, au contraire.

L’association représentant les supporters (ANS) participera à une réunion sur la lutte contre l’ homophobie dans les stades, mercredi à la Ligue de football professionnel ( LFP ), seulement si un "moratoire sur les sanctions collectives" dont ils se disent victimes est établi, a-t-elle indiqué mardi.

18:58 Homophobie Les supporters posent leurs conditions . 18:53 L1 Dijon en conflit avec ses ultras. 18:37 WTF Kosovo : la passion du sélectionneur. 09:19 Homophobie Le Graët demande aux arbitres de ne plus arrêter les matches. 08:51 Qualif. Euro - ANG Les Anglais portés par l'avant.

Homophobie : les supporters posent leurs conditions avant la réunion à la LFP © Fournis par MoneyTag

La journée de tous les dangers.

Face à l'organisation à la LFP, mercredi, d'une réunion entre des associations de lutte contre l'homophobie et l'Association nationale des supporters (ANS), cette dernière a posé ses conditions : il n'y aura pas de collaboration avec la Ligue si un « moratoire sur les sanctions collectives » est établi.

Dans un communiqué publié ce mardi, les membres de l'ANS se disent « parfaitement disposés à s'impliquer dans l'ensemble des travaux de lutte contre les discriminations », d'autant qu'ils s'estiment être « les premières victimes des discriminations dans le football ». Une référence aux nombreuses interdictions de déplacement et sanctions collectives subies par les ultras en France depuis plusieurs années.

Homophobie : une réunion le 5 septembre entre les différentes parties

Homophobie : une réunion le 5 septembre entre les différentes parties Une bonne nouvelle, enfin. Dans un contexte délétère en raison des nombreuses interruptions de matchs suite aux propos injurieux en tribunes, Nathalie Boy de la Tour s’est exprimée ce jeudi sur France Info. « Le 5 septembre, je réunis la Ligue des associations de lutte contre l’homophobie, l’association nationale des supporters et quelques autres associations de supporters de façon à ce que nous puissions débattre tous ensemble, a annoncé la présidente de la LFP. Pour sortir de cette difficulté, je crois énormément au dialogue, à la concertation, à la pédagogie, à la sensibilisation des associations de supporters.

FOOTBALL - Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, a affirmé mardi 10 septembre avoir demandé aux arbitres de ne plus arrêter les matchs pour des chants ou banderoles homophobes dans les tribunes, suscitant l'ire des associations de lutte contre l' homophobie .

Le président de la fédération annonce des décisions face à la polémique des arrêts de match pour "chants et banderoles homophobes". Depuis plusieurs semaines, le débat sur l' homophobie dans le football a fait couler beaucoup d'encre.

« Il est impensable de travailler sur la lutte contre les discriminations qui résultent de l'homophobie sans recevoir au préalable des gages sur les travaux à mener contre les autres discriminations, celles que vivent les supporters tous les week-ends, assure l'ANS. Nous demandons un moratoire sur les mesures discriminatoires prises par les instances disciplinaires des instances sportives. » En outre, l'ANS déplore l'improvisation soudaine de la lutte contre l'homophobie dans les stades.

Les discussions ne s'annoncent pas de tout repos.

Foot et homophobie: le temps des discussions.
Après la surenchère dans les tribunes, et le nouveau clash entre monde politique et monde sportif dans les médias, le football français tentait mercredi de recentrer le débat sur l'homophobie dans les stades, en commençant par mettre autour d'une table les acteurs concernés. Ces derniers jours, plusieurs d'entre eux - supporters, associations de lutte contre l'homophobie, dirigeants sportifs - ont continué à travailler dans l'ombre et sont restés optimistes sur une avancée des discussions, bien loin de la tension affichée entre le patron du foot français Noël Le Graët et la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!