•   
  •   

SportRobert Prosinečki retire sa démission de la sélection bosnienne

15:40  11 septembre  2019
15:40  11 septembre  2019 Source:   sofoot.com

CAN-2019 : plus de la moitié des entraîneurs ont dû quitter leur sélection

CAN-2019 : plus de la moitié des entraîneurs ont dû quitter leur sélection Ibenge, Renard, Seedorf, Baxter, Giresse Sur le continent africain, les départs d'entraîneurs se succèdent. Treize des 24 techniciens ont quitté le navire depuis la fin de la CAN-2019. Cinq semaines après le sacre de l'Algérie à la CAN-2019, la traditionnelle valse des sélectionneurs bat son plein. Treize des 24 coachs ayant officié durant la Coupe d'Afrique ont décidé – ou ont été invités – à voguer vers d'autres horizons, parmi lesquels de grands noms du continent. France 24 vous propose une revue d'effectif. • Alain Giresse (Tunisie) La valse des entraîneurs est une coutume en Tunisie.

Robert Prosinečki avait présenté sa démission du poste de sélectionneur après une défaite cinglante de la Bosnie-Herzégovine face à l'Arménie (4-2), dimanche, lors d'un match de qualification pour l'Euro 2020. Sauf que l'ancien milieu de l 'Étoile rouge de Belgrade est revenu sur sa décision : « J'ai changé

Bosnie-Herzégovine : Robert Prosinecki change d'avis et reste sélectionneur. Dimanche, après la défaite de la Bosnie en Arménie (2-4) Prosinecki avait expliqué qu'il avait décidé de quitter son poste car il n'avait pas rempli sa mission de qualifier son équipe.

Robert Prosinečki retire sa démission de la sélection bosnienne © Fournis par MoneyTag

Retour vers le plus dur.

Robert Prosinečki avait présenté sa démission du poste de sélectionneur après une défaite cinglante de la Bosnie-Herzégovine face à l'Arménie (4-2), dimanche, lors d'un match de qualification pour l'Euro 2020. Sauf que l'ancien milieu de l'Étoile rouge de Belgrade est revenu sur sa décision : « J'ai changé d'avis grâce aux personnes qui m'ont apporté leur soutien. Cela aurait été facile de partir et de dire que c'est fini mais j'ai décidé de rester et désormais j'espère que nous pourrons arranger les choses » , a-t-il indiqué en conférence de presse.

CSC inoubliables (5e) : Piplica, casque de plomb

La Fédération bosnienne a elle aussi communiqué sur ce revirement de situation : « Nous sommes convaincus que changer d'entraîneur à ce moment n'aurait eu aucun effet positif. Nos chances de disputer l'Euro via les qualifications sont encore réelles. » La mission s'annonce tout de même délicate, la Bosnie pointant à cinq longueurs de la Finlande à quatre journées de la fin.

Mais il reste de l'espoir, même quand le boss nie.

Lire plus

Mis en examen, Richard Ferrand veut rester au perchoir.
S'il prend acte de la décision des juges lillois dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne, le président de l'Assemblée n'entend pas démissionner. La macronie fait bloc derrière le fidèle du chef de l'Etat. Touché mais toujours perché. Mis en examen dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, prend acte de la décision des juges d’instruction lillois qui l’ont entendu mercredi. Il ne compte pas pour autant quitter son perchoir, fauteuil dans lequel il s’est assis il y a un an.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!