•   
  •   

SportFoot et homophobie: le temps des discussions

16:15  11 septembre  2019
16:15  11 septembre  2019 Source:   msn.com

L1: Nice-Marseille interrompu pour homophobie, Lille domine Saint-Etienne

L1: Nice-Marseille interrompu pour homophobie, Lille domine Saint-Etienne Le premier succès de l'OM cette saison est terni: la rencontre de Ligue 1 entre Nice et Marseille (1-2) a été interrompue une dizaine de minutes après des banderoles et des chants homophobes en tribunes, en plein combat des autorités contre l'homophobie dans les stades. Pour en revenir au sportif, Marseille a enfin décroché son premier succès cette saison en Ligue 1. Sa recrue en attaque Dario Benedetto (31e) a ouvert son compteur sous ses nouvelles couleurs et Dimitri Payet a marqué sur penalty (73e). L'OM d'André Villas-Boas est 13e avec quatre points. .

Après la surenchère dans les tribunes, et le nouveau clash entre monde politique et monde sportif dans les médias, le football français tentait ce mercredi 11 septembre de recentrer le débat sur l' homophobie dans les stades, en commençant par mettre autour d'une table les acteurs concernés.

Ces derniers jours, plusieurs d'entre eux - supporters, associations de lutte contre l' homophobie , dirigeants sportifs - ont continué à travailler dans l'ombre et sont restés optimistes sur une avancée des discussions , bien loin de la tension affichée entre le patron du foot français Noël Le Graët et la

Foot et homophobie: le temps des discussions © Thomas SAMSON La ministre des Sports Roxana Maracineanu (d) et le président de la Fédération française de football Noël Le Graet se tiennent côte à côte en tribune avant le match de l'équipe de France pour les qualification à l'Euro-2020 contre Andorre le 10 septembre 2019 au Stade de France à Saint-Denis

Après la surenchère dans les tribunes, et le nouveau clash entre monde politique et monde sportif dans les médias, le football français tentait mercredi de recentrer le débat sur l'homophobie dans les stades, en commençant par mettre autour d'une table les acteurs concernés.

Ces derniers jours, plusieurs d'entre eux - supporters, associations de lutte contre l'homophobie, dirigeants sportifs - ont continué à travailler dans l'ombre et sont restés optimistes sur une avancée des discussions, bien loin de la tension affichée entre le patron du foot français Noël Le Graët et la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

Paul Le Guen avoue s'être « habitué à tort » à l'homophobie

Paul Le Guen avoue s'être « habitué à tort » à l'homophobie Avec du recul Dans un grand entretien accordé au quotidien Le Parisien, Paul Le Guen n'a pas éludé la question qui anime actuellement le football français : celle de l'homophobie dans les stades. « Cela fait longtemps qu'on entend ces paroles dans les stades. Mais je ne suis pas sûr que ce soit l'homophobie qui motive ceux qui les poussent, c'est un réflexe idiot. Mais c'est une bonne idée d'essayer de les faire taire. Je m'y suis sans doute habitué à tort. Allons-y, arrêtons! », a encouragé le technicien qui évolue sur le banc du Havre depuis le début de la saison.

Homophobie dans les stades: une banderole déployée lors de Angers-Metz provoque la colère. Homophobie dans les stades: la présidente de la Ligue de football, "Nous devons trouver le chemin qui nous permettra de sortir grandi et plus uni face à cette situation".

Après la surenchère dans les tribunes, le football français a tenté mercredi de recentrer le débat sur l' homophobie dans les stades, en commençant par

Foot et homophobie: le temps des discussions © VALERY HACHE L'arbitre Clément Turpin interrompt momentanément le match Nice-Marseille pour cause de chants et banderoles jugés homophobes à l'Allianz Riviera, le28 août 2019

Mardi, l'incompréhension est montée d'un cran entre les deux responsables lorsque Le Graët a différencié lutte contre racisme et homophobie dans les stades, et demandé aux arbitres de ne plus arrêter les matches en cas de manifestations homophobes en tribune. Une position "erronée", a ensuite jugé la ministre.

Foot et homophobie: le temps des discussions © VALERY HACHE Les supporters de Nice affichent une bannière relative à l'homophobie lors de la réception de Marseille le 28 août 2019

Deux positions tranchées affichées aux yeux de tous au Stade de France, en soirée, lors de France-Andorre: la fermeté des visages des deux personnalités a bien résumé leur dialogue de sourds.

Injures homophobes dans les stades: la réunion de jeudi reportée (LFP)

Injures homophobes dans les stades: la réunion de jeudi reportée (LFP) La rencontre prévue jeudi à la Ligue de football professionnelle (LFP) entre des représentants de supporters et des associations de lutte contre l'homophobie a été reportée, a-t-on appris lundi auprès de plusieurs participants. "La réunion a été reportée à la demande de l'Association nationale des supporters", indique-t-on à la Ligue. Celle-ci propose que la rencontre se tienne le 11 septembre après-midi dans ses locaux, à Paris.

Foot et homophobie : le temps des discussions . FRANCE 24. 1:08. Jennifer Lopez entre en discussions pour assurer la mi- temps du Super Bowl 2020. Closer. 1:39. Dans les Pyrénées, "les réservations sont arrivées en même temps que la neige". franceinfo. 1:56.

Foot et homophobie : le temps des discussions . Comment bien préparer son retour en France après une expatriation ?

Sur le terrain, c'est le pragmatisme, au contraire, qui l'emporte.

Ce mercredi à Paris, dans les locaux de la Ligue de football professionnel (LFP) où l'instance tient un séminaire sur un certain nombre de sujets, des discussions étaient espérées entre supporters et associations anti-discrimination.

- Point chaud: l'arrêt des matches -

Tout n'est pas simple pour autant.

Mardi après-midi, l'Association nationale des supporters (ANS), qui réunit des clubs de toute la France, a fait monter les enchères en conditionnant sa participation au dialogue à un "moratoire" sur les sanctions collectives prises par la LFP (huis clos, fermetures de tribune). "Soit on discute de tout, soit on ne discute de rien", a résumé l'ANS.

Selon un porte-parole de l'ANS, ainsi qu'une source proche de la Ligue, l'association sera bien présente mercredi à la réunion qui débute à 15h00.

Au contraire de l'absence de dialogue qui semble figer les relations FFF/ministère au plus haut niveau, les acteurs de terrain eux, jouent donc le jeu.

Homophobie: Maracineanu "étonnée" de propos de Le Graët qui visent à la "décrédibiliser"

Homophobie: Maracineanu La ministre des Sports Roxana Maracineanu s'est dite samedi "étonnée" par les propos de Noël Le Graët qui visent à la "décrédibiliser", après les critiques de patron du foot français sur la hausse des matches interrompus pour lutter contre les injures homophobes dans les tribunes. "S'agissant des interruptions de matches, je rappelle que les arbitres sont sous la responsabilité de la FFF (Fédération française de football, NDLR) donc de Monsieur Le Graët, et que je ne préside pas la commission disciplinaire de la LFP (Ligue de football professionnel, NDLR).

Quel temps fait-il en été dans cette région ? Quel temps fait-il au printemps dans le sud de la Tunisie ? Il fait chaud aujourd’hui, n’est-ce pas ?

Plusieurs procédures judiciaires, concernant le web et l' homophobie , sont en cours. |ABONNEZ-VOUS pour plus de vidéos : bit.ly/radioE1 - ► Nos nouveautés

Les joueurs aussi, et non des moindres.

Antoine Griezmann, l'attaquant de l'équipe de France qui s'était distingué en mai en donnant une longue interview au magazine Têtu contre l'homophobie dans le sport, s'est montré favorable aux interruptions de rencontres, à contrecourant donc de la position de Le Graët.

"Pour moi, c'est très bien d'arrêter les matches (...) c'est absolument pareil (racisme et homophobie)... si on arrête les matches, les gens seront moins contents, et ils arrêteront de le faire", a-t-il argumenté sur RTL.

L'arrêt des matches, précisément le point de crispation ultime entre Le Graët et Maracineanu...

"J'appelle les arbitres à continuer courageusement" d'arrêter les matches, a également lancé jeudi sur France Info Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Mme Maracineanu n'a pas manqué de rappeler mardi que des sanctions étaient possibles sportivement, selon le règlement de la Fédération internationale de football (Fifa).

Sur le terrain judiciaire classique, la loi française considère les injures homophobes comme un délit puni "d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende", la même peine étant prévue pour des injures racistes.

La prochaine journée de L1 qui s'annonce, de vendredi à dimanche, va permettre de mesurer le chemin qui reste à parcourir.

Lire plus

Le SMS de Macron à Noël Le Graët.
Chat présidentiel. Alors que la polémique faisait rage mardi dernier suite aux propos de Noël Le Graët sur France Info, Le Journal du Dimanche révèle que le président de la FFF a reçu un message de soutien du président de la République Emmanuel Macron. Dans son intervention, Noël le Graët avait distingué lutte contre le racisme et lutte contre l'homophobie, et demandé aux arbitres de ne plus arrêter les matchs en cas de manifestation homophobe. Ses propos avaient suscité de nombreuses réactions, dont celle de la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!