•   
  •   

Sport OM - Villas-Boas : "Je pense que l'arbitre a perdu la tête"

22:25  21 septembre  2019
22:25  21 septembre  2019 Source:   msn.com

PSG : Le jour où Al-Khelaifi a tenté de convaincre... Villas-Boas !

PSG : Le jour où Al-Khelaifi a tenté de convaincre... Villas-Boas ! ​L'actuel entraîneur de l'OM aurait pu diriger le PSG en 2013, lorsqu'il représentait la priorité du président Nasser Al-Khelaifi pour succéder à Carlo Ancelotti. La révélation de la semaine Dans un entretien accordé à la chaîne RMC Sport, l'entraîneur de l'​Olympique de Marseille André Villas-Boas a évoqué un épisode du passé, dévoilant qu'il avait déjà eu la possibilité de coacher en Ligue 1 voilà quelques années déjà. Quand ? En 2013, quand le PSG l'a contacté, alors que le club... © BORIS HORVAT/GettyImages Villas-Boas a été contacté par le PSG et Al-Khelaifi en 2013.

L'entraîneur olympien était particulièrement remonté contre l'arbitrage après les expulsions de Kamara et Payer face à Montpellier (1-1).

De quoi énerver André Villas - Boas , très nerveux sur son banc dans les dernières minutes de la rencontre. Le techncien portugais a voulu Villas - Boas ne comprend notamment pas l'expulsion de Boubacar Kamara, qui fait suite à une altercation avec Jordan Ferri (exclu lui aussi au même moment).

L'entraîneur olympien était particulièrement remonté contre l'arbitrage après les expulsions de Kamara et Payer face à Montpellier (1-1).

  OM - Villas-Boas : © Getty Images

Marseille et Montpellier se sont quittés sur un match nul ce samedi après-midi au Vélodrome (1-1), à l'issue d'une rencontre dominée par les Olympiens. La fin de match entre les deux équipes a été tendue, marquée par trois expulsions : Boubacar Kamara et Dimitri Payet côté Marseille ; Jordan Ferri à Montpellier.

De quoi énerver André Villas-Boas, très nerveux sur son banc dans les dernières minutes de la rencontre. Le techncien portugais a voulu discuter avec Amaury Delerue, l'arbitre de la rencontre après le coup de sifflet final, mais ce dernier ne lui en a pas laissé l'occasion. Interrogé au micro de Canal +, il s'est montré agacé par ces décisions.

OM : Villas-Boas explique comment Zubizarreta l’a recruté

OM : Villas-Boas explique comment Zubizarreta l’a recruté ​Dans l’émission Comme Jamais diffusé sur RMC Sport, André Villas-Boas a révélé la principale raison de son arrivée à l’OM. André Villas-Boas a succédé cet été à Rudi Garcia sur le banc phocéen. Une nouvelle aventure pour l’entraîneur portugais qui a par le passé entraîné Porto, Chelsea ou encore Tottenham. Choix numéro un du directeur sportif olympien, Andoni Zubizarreta, le Portugais avait déjà été approché en 2014 par Vincent Labrune avant la nomination de Marcelo Bielsa puis en 2016 par...

André Villas - Boas a confié son mécontentement, après le match OM -Montpellier (1-1). Il pense que l 'expulsion de Boubacar Kamara (19 ans) n'était pas C'est incroyable, il a perdu la tête . À la fin du match, j'ai essayé de parler avec l ' arbitre , mais il n'a pas accepté", a expliqué le coach portugais au

"Mettre Garcia contre moi, je pense que ce n'est pas une bonne chose. Un OM -Lyon va surpasser l'importance du duel entre le coach de Marseille et celui Il y a toujours des bruits qui circulent mais je ne veux pas me mettre dans cette position. Il ne faut pas perdre notre tête pour une chose comme ça.

"J'ai essayé de parler à l'arbitre mais l'arbitre ne veut pas parler, a-t-il déclaré. C'est difficile d'accepter, mais bon. C'est dommage pour le match, pour le résultat, mais on va aller de l'avant. Je pense qu'il a totalement perdu la tête."

Villas-Boas ne comprend notamment pas l'expulsion de Boubacar Kamara, qui fait suite à une altercation avec Jordan Ferri (exclu lui aussi au même moment). "On va évidemment faire un appel à la ligue pour le rouge de [Boubacar] Kamara", a-t-il encore affirmé. Pour rappel, le jeune défenseur central était déjà suspendu pour la rencontre de mardi soir contre Dijon après trois cartons jaunes en moins de 10 rencontres.

Villas-Boas défend Jordan Amavi après les sifflets du Vélodrome .
Amavide. Après le match nul entre Marseille et Rennes (1-1), dimanche soir, André Villas-Boas s'est arrêté en conférence de presse sur les sifflets descendus des tribunes du Vélodrome à l'encontre de Jordan Amavi. L'OM sauve les apparences au mental « Je n'ai pas apprécié les sifflets envers Amavi. Je ne comprends pas. Quand tu tues un de tes propres joueurs, tu tues l'équipe. Ensuite, ça va se passer pour un autre joueur, puis un autre ? Pour moi c'est intolérable », s'est froidement agacé le technicien phocéen, avant de rappeler la confiance qu'il avait en son latéral gauche.

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!