Sport: Victoire in-extremis des Bleus contre l'Argentine en Coupe du monde de rugby : "Il y a eu une sorte de relâchement" en seconde mi-temps, selon Guy Novès - - PressFrom - France
  •   
  •   

Sport Victoire in-extremis des Bleus contre l'Argentine en Coupe du monde de rugby : "Il y a eu une sorte de relâchement" en seconde mi-temps, selon Guy Novès

23:15  21 septembre  2019
23:15  21 septembre  2019 Source:   francetvinfo.fr

L'Argentine déroule contre Randwick en préparation pour le Mondial de rugby

L'Argentine déroule contre Randwick en préparation pour le Mondial de rugby Le XV d'Argentine, pour son dernier tour de chauffe avant le Mondial de rugby au Japon (20 septembre-2 novembre), a récité son rugby en écrasant le club australien de Randwick 74-0 avec quatre essais de l'ailier Bautista Delguy entré en seconde période, samedi à Sydney. L'Argentine ouvrira son Mondial contre la France le 21 septembre à Tokyo (09h30 française), dans une poule C dont les autres équipes sont l'Angleterre, les Tonga et les Etats-Unis.

Après la victoire sur le fil de l'équipe de France de rugby contre l'Argentine (23-21) lors de son premier match de Coupe du monde au Japon, Guy Novès, a réagi sur franceinfo. "Il faut bien faire comprendre aux joueurs qu'à ce niveau, le moindre relâchement se paie cash", a déclaré l'ancien sélectionneur du XV de France.

  Victoire in-extremis des Bleus contre l'Argentine en Coupe du monde de rugby : © Fournis par France Télévisions

"Il y a eu peut-être une sorte de relâchement pendant que les Argentins habitués au super rugby continuaient sur la même cadence pour finalement revenir au score", a analysé samedi 21 septembre sur franceinfo, l'ancien sélectionneur du XV de France, Guy Novès.

France-Argentine (TF1) Dupont, Iturria, Penaud : 3 Bleus à suivre...

  France-Argentine (TF1) Dupont, Iturria, Penaud : 3 Bleus à suivre... A suivre ce samedi 21 septembre sur TF1 le match France-Argentine. Aucun droit à l’erreur pour les Bleus dès leur entrée en Coupe du monde. Voici trois joueurs à suivre en particulier ... © Loic Baratoux/ABACAPRESS.COM - David Davies/PA Wire - Christian Liewig/ABACAPRESS.COM A suivre ce samedi 21 septembre sur TF1 le match France-Argentine. Aucun droit à l’erreur pour les Bleus dès leur entrée en Coupe du monde. Voici trois j ... Antoine Dupont, le puncheur Le punch et le culot de ce demi de mêlée sèment la panique dans les défenses.

La France a gagné sur le fil contre l'Argentine 23-21 pour son premier match en Coupe du monde au Japon. Les Bleus se sont effondrés en deuxième mi-temps après avoir réalisé une excellente première mi-temps.

Franceinfo : Les Français vous ont séduit aujourd'hui lors de ce match contre l'Argentine ou avez vous été dérouté ?

Guy Novès : En première mi-temps ils m'ont séduit, évidemment, comme nous tous. En seconde mi-temps on a du mal à comprendre ce trou et finalement le retour de l'équipe d'Argentine. Un peu comme le Pays de Galles lors du dernier tournoi des six nations, le 1er février 2019. On a vu des choses magnifiques et d'autres un peu moins. Il y a peut-être une question de mental, de l'importance de ce match, de la pression qu'il y avait sur cette rencontre. En première mi-temps on a l'impression que c'est presque facile tellement les Français ont récité leur leçon. Il y a eu peut-être une sorte de relâchement pendant que les Argentins habitués au super rugby continuaient sur la même cadence pour finalement revenir au score. Il faut bien faire comprendre aux joueurs qu'à ce niveau, notamment quand on a des joueurs pour la plupart très jeunes, le moindre relâchement se paie cash.

L'Argentine domine les Tonga

  L'Argentine domine les Tonga L'Argentine domine les Tongapar Donovan Dozon (iDalgo)

L'équipe de France a-t-elle les moyens de rivaliser avec des équipes comme l'Afrique du Sud ou la Nouvelle-Zélande ?

La suite nous le dira. On s'est bien rendu compte que l'Argentine qui était située derrière nous et qui a cumulé neuf défaites [avant de rencontrer la France], a bien failli nous battre. À ce niveau, dans une compétition aussi intense que la Coupe du monde, avec les pressions qui sont exercées, on peut avoir des équipes qui se rapprochent les unes des autres. La force du XV de France c'est de s'appuyer sur un rugby dynamique en ayant sélectionné une majorité des joueurs dans deux clubs, le Stade Toulousain et Clermont-Ferrand.

L'équipe de France a démontré au moins sur la première mi-temps sa maitrise de la vitesse notamment au travers des joueurs comme Damien Penaud, Antoine Dupont, comme Virimi Vakatawa. Ce sont des joueurs qui sont électriques et qui sont capables, de créer, d'avoir des initiatives sur le terrain. On a vu les faiblesses sur les ballons hauts. On a été souvent dominés. La mêlée qui devait dominer l'Argentine a été souvent pénalisée. Je pense que tout en ayant gagné, tout en travaillant dans un bon état d'esprit, le staff a de quoi travailler.

Qu'est-ce que ça vous fait en tant qu'ancien entraîneur du Stade Toulousain de voir autant de joueurs toulousains sur le terrain aujourd'hui ?

J'ai passé 40 ans dans ce club et je connais tous les joueurs. J'en ai sélectionné certainss lorsque j'étais à la tête de l'équipe de France. Tous sont passés entre mes mains au Stade Toulousain. Les voir enchaîner en équipe de France après un titre de champion de France et jouer avec le même état d'esprit, pour moi c'est une petite récompense.

Quand je vois Romain Ntamack jouer, c'est une satisfaction. Je l'avais moi-même sélectionné dans la liste élite et tout le monde s'était demandé pourquoi. À l'époque, j'avaisqu'il jouerait peut-être la Coupe du monde... Et il la joue actuellement !

Mondial de rugby: une France poussive bat les Tonga et se hisse en quarts .
L’équipe de France a été malmenée par les Tonga mais a réussi à garder son avance au tableau d’affichage pour l’emporter dans son avant-dernier match de poule du Mondial au Japon (23-21). Les Bleus sont qualifiés pour les quarts de finale, en dépit d’une prestation mitigée. Le premier contrat est rempli. Le XV de France est en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby 2019. Ce regard simple offre une lecture positive de ce dimanche 6 octobre. Au Kumamoto Stadium, au Japon, les Bleus ont validé leur ticket pour le tour suivant en battant les Tonga (23-21). Mais à y regarder de plus près, il n’y a pas vraiment de quoi faire preuve d’un optimisme franc.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!