•   
  •   

Sport L1 : Face à un Strasbourg fébrile, Dijon découvre le goût de la victoire à domicile

00:40  06 octobre  2019
00:40  06 octobre  2019 Source:   football365.fr

Ligue 1, 6e j. : les stats à connaître avant Nice-Dijon

  Ligue 1, 6e j. : les stats à connaître avant Nice-Dijon Voici les statistiques Opta à connaître avant le match Nice-Dijon programmé samedi (20h00) pour la 6e journée de Ligue 1 2019/2020. Nice Dijon Lanterne rouge de ce début de saison 2019-2020 de Ligue 1, Dijon est toujours en quête de son premier succès cette saison en restant sur 4 revers et un match nul. Mourinho ne ferme pas la porte au Real Côté terrain, Senou Coulibaly trop juste pour ce déplacement à Nice. " Il a repris mais il ne jouera pas samedi à Nice" , a déclaré vendredi Stéphane Jobard, l'entraîneur de Dijon.

Dimanche 6 octobre 2019 L 1 : Face à un Strasbourg fébrile , Dijon découvre le goût de la victoire à domicile | Sky France Incapable de s’imposer au Stade

Face à de Strasbourgeois qui n’ont toujours pas marqué à domicile , le DFCO s’est remis à un but de Stephy Mavididi (1-0) pour réellement lancer sa saison. Une rencontre entre des Dijonnais incapables de gagner à domicile et des Strasbourgeois qui n’arrivent pas à marquer à l’extérieur.

Incapable de s’imposer au Stade Gaston-Gérard depuis le début de la saison, Dijon a enfin gagné trois points à domicile. Face à de Strasbourgeois qui n’ont toujours pas marqué à domicile, le DFCO s’est remis à un but de Stephy Mavididi (1-0) pour réellement lancer sa saison.

dijon © Panoramic dijon

Incapable de s’imposer au Stade Gaston-Gérard depuis le début de la saison, Dijon a enfin gagné trois points à domicile. Face à de Strasbourgeois qui n’ont toujours pas marqué à domicile, le DFCO s’est remis à un but de Stephy Mavididi (1-0) pour réellement lancer sa saison.

Le debrief

Les deux plus mauvaises attaques du début de saison se retrouvaient ce samedi soir au Stade Gaston-Gérard. Une rencontre entre des Dijonnais incapables de gagner à domicile et des Strasbourgeois qui n’arrivent pas à marquer à l’extérieur. Deux équipes qui n’ont pas encore vraiment réussi à lancer leur saison. Mais les deux formations restaient sur un succès. De quoi aborder ce match comme une chance de capitaliser sur les trois points du week-end dernier. Au lieu de ça, les deux équipes ont eu l’air d’avoir peur. Comme si le résultat de ce match allait déjà faire du mal au perdant dans la course au maintien. Loin de jouer libérés, les 22 acteurs ont eu du mal à proposer du spectacle. Pour un Racing Club de Strasbourg qui a l’habitude de briller par sa défense, cela n’aurait pas dû poser de problèmes. Sauf que même la défense alsacienne a manqué son rendez-vous. Dès l’entame de match, elle a montré d’étonnants signes de faiblesses. Face à Julio Tavares et Stephy Mavididi, la défense à 5 alignée par Thierry Laurey a une nouvelle fois montrée ses limites. Et si cette fois, il n’y a pas eu d’erreurs individuelles comme par le passé avec Stefan Mitrovic, c’est presque un avertissement plus grave. Le RCSA va devoir se réinventer. Dijon, qui est en difficulté depuis le début de la saison, n’a pas survolé les débats mais a mis suffisamment d’intensité pour faire la différence. L’envie de Mounir Chouiar, les solutions apportés par Julio Tavares ou la vista de Stephy Mavididi, unique buteur, ont fait du mal à l'arrière garde alsacienne. Dans le sillage d’un Alfred Gomis qui a répondu présent face au trop seul Adrien Thomasson, la défense bourguignonne a aussi prouvé sa solidité. Dans les deux secteurs, la domination n'a pas été évidente mais suffisante pour permettre au DFCO de l'emporter. Le Racing s’est fait endormir par Dijon et a été pris à son propre piège. En repensant à cette prestation, les hommes de Thierry Laurey risquent d'en faire quelques cauchemars. A eux de se réveiller pour trouver les solutions nécessaires car Dijon est maintenant lancé et se rapproche au classement.
L’instant T : Une défense strasbourgeoise fébrile dès l’entame de match Avec la deuxième plus mauvaise attaque du championnat, le secteur offensif strasbourgeois manque de confiance depuis le début de la saison. S’il ne s’est pas illustré ce samedi soir à Dijon, le nul aurait pu être accroché si la défense n’avait pas aussi montré d’étonnants signes de fébrilité. Dès la 8eme minute, une grosse mésentente aurait pu coûter cher aux hommes de Thierry Laurey. En voulant construire de derrière, Lamine Koné a voulu faire une passe en retrait à Matz Sels. Mais la transmission est complètement ratée et le gardien belge s’est jeté pour éviter un corner. S’il a réussi, c’est en utilisant les mains. Benoît Millot a alors accordé aux Dijonnais un coup-franc indirect dans la surface de réparation alsacienne. La première véritable occasion du match. Pas la dernière mésentente dans la défense centrale strasbourgeoise…

Les buts

38eme minute (1-0) Mounir Chouiar provoque dans le couloir gauche et centre devant le but strasbourgeois. Matheus Pereira tente sa chance de la tête à bout portant mais Matz Sels réalise un bel arrêt réflexe. Le ballon revient sur Stephy Mavididi qui marque malgré le retour d’Alexander Djiku.

Les tops et les flops

Stephy MAVIDIDI (7)
Depuis le début de la saison, Dijon n’avait marqué que quatre buts dont trois par le seul Julio Tavares. Pour espérer s’imposer, le DFCO allait devoir compter sur d’autres joueurs pour faire trembler les filets adverses. Et c’est désormais le cas. Stephy MAVIDIDI a marqué le seul but du match. Une réalisation qui lui permet de débloquer son compteur et récompense ses efforts. Il a beaucoup pesé sur la défense alsacienne qui a manqué de solutions licites pour le stopper.
Mounir CHOUIAR (6)
Arrivé à la toute fin du Mercato en provenance de Lens, Mounir CHOUIAR découvre encore la Ligue 1. Si son apprentissage ne lui a pas encore permis de marquer un but, l’attaquant répond déjà présent en terme d’intensité. A l’origine du but, le Franco-Marocain a été très actif dans les phases offensives mais également défensives. Une débauche d’énergie qui a fait la différence. Il est sorti après avoir notamment eu la bouche en sang après un duel intense avec les défenseurs alsaciens.
Kenny LALA (3)
Il est loin le temps où Kenny LALA toquait à la porte de l’équipe de France. Ce samedi sur la pelouse de Dijon, le latéral droit strasbourgeois n’a pas existé. A aucun moment il n’a réussi à porter le danger offensivement comme il le faisait tant la saison passée. Si défensivement sa prestation a été correcte, Thierry Laurey a le droit d’en attendre plus d’un joueur qui a tant brillé la saison passé. Face à un bloc défensif dijonnais très dense, le Racing n’a jamais réellement tenté de passer par les ailes.

La feuille de match

DIJON - STRASBOURG : 1-0

Stade Gaston-Gérard (10 700 spectateurs environ) Temps frais – Pelouse moyenne Arbitre : M.Millot (6) Buts : Mavididi (38eme) pour Dijon - pour Strasbourg Avertissements : Pereira (29eme), Mendyl (36eme), Cadiz (91eme) pour Dijon - Djiku (64eme), Sissoko (78eme), Mitrovic (88eme) pour Strasbourg Expulsion : Aucune Dijon Gomis(6) – Alphonse (5), Aguerd (6), Lautoa (5) puis Amalfitano (45eme), Ecuele-Manga (5), Mendyl (6) - Chouiar (6) puis Cadiz (84eme), Ndong (5), Pereira (6) - Mavididi (7) puis Balmont (78eme), Tavares (cap) (5) N'ont pas participé : Runarsson (g), Ngonda, Coulibaly, Soumaré Entraîneur : S.Jobard Strasbourg Sels (5) – Lala (3), Koné (4), Mitrovic (cap) (4), Djiku (5), Ndour (5) - Thomasson (6), Sissoko (5) puis Bellegarde (78eme), Prcic (4) puis Mothiba (55eme), Lienard (4) - Ajorque (4) puis Da Costa (73eme) N'ont pas participé : Kamara (g), Simakan, Carole, Corgnet Entraîneur : T.Laurey

« Entre Garcia et Jobard, ça a matché tout de suite » .
Stéphane Jobard va croiser Rudi Garcia, samedi après-midi (17h30), lors d'un Lyon-Dijon au parfum particulier. Car les deux hommes, qui s’étaient retrouvés la saison dernière à Marseille, se connaissent et s’apprécient depuis longtemps, comme le confirme Stéphane Mangione, un ancien du DFCO. LyonDijonle 19/10/2019 à 17:30Ligue 1Diffusion sur C’est un scénario que personne n’aurait eu le culot d’échafauder, il y a encore un petit mois. Samedi, à 17h30, Lyon accueillera Dijon, pour un duel de mal-classés, puisque les Gones (14e), ne comptent qu’une unité d’avance sur les Bourguignons (19e).

usr: 1
C'est intéressant!