•   
  •   

Sport Ben Arfa maintient ses accusations de harcèlement à Paris

00:50  17 octobre  2019
00:50  17 octobre  2019 Source:   sports.fr

Accusé de harcèlement, Placido Domingo démissionne de l'opéra de Los Angeles

  Accusé de harcèlement, Placido Domingo démissionne de l'opéra de Los Angeles Le célèbre ténor espagnol était le directeur général de l’opéra de Los Angeles. Le chanteur réfute en bloc les accusations de 9 femmes contre lui, et se dit décidé à prouver son innocence. « Les accusations dont je fais l’objet ont créé une atmosphère qui m’empêche d’être utile à cette entreprise que j’aime tant, a expliqué Placido Domingo en annonçant sa démission ce mercredi 2 octobre. C’est un départ le cœur lourd. » Il faut dire que le« Les accusations dont je fais l’objet ont créé une atmosphère qui m’empêche d’être utile à cette entreprise que j’aime tant, a expliqué Placido Domingo en annonçant sa démission ce mercredi 2 octobre. C’est un départ le cœur lourd.

Image caption Hatem Ben Arfa juge avoir été victime de harcèlement moral de la part du PSG. Les avocats d'Hatem Ben Arfa et du PSG seront opposés mercredi devant le Conseil des Prud'hommes de Paris . Le joueur réclame entre sept et huit millions d'euros à son ancien club. L'ancien joueur parisien

Le 30 juin prochain, Hatem Ben Arfa verra son contrat avec le Paris Saint-Germain arriver à son terme. La fin de deux ans de calvaire pour le Français.

Le conseil des prud’hommes de Paris examinait ce mercredi le litige entre le PSG et Hatem Ben Arfa, lequel réclame 7 à 8 millions d’euros à son ancien club pour sa mise au ban entre les printemps 2017 et 2018.

Hatem Ben Arfa, ici derrière Nasser Al-Khelaïfi. © Reuters Hatem Ben Arfa, ici derrière Nasser Al-Khelaïfi.

Hatem Ben Arfa en est persuadé: sa rencontre avec l’émir du Qatar en avril 2017 a fait basculer son destin parisien. Ce jour-là, le feu-follet se permet de faire remarquer à son illustre interlocuteur qu’il a du mal à dialoguer avec le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. Il ne jouera plus une seule minute sous le maillot rouge et bleu après cet échange. Cette version des faits, Hatem Ben Arfa l’a répétée ce mercredi devant le conseil des prud’hommes de Paris. Cela alors que l’intéressé réclame un euro symbolique à son ancien club pour le harcèlement moral dont il aurait été victime, mais aussi et surtout 7 à 8 millions d’euros pour "la perte de chances" inhérente à sa longue mise à l’écart. A savoir toutes les primes de match et de performances, individuelles ou collectives, auxquelles il n’a pu prétendre.

Le Guen met un taquet à Ben Arfa

  Le Guen met un taquet à Ben Arfa Ne pas jouer n'empêche pas d'essuyer des tacles. Alors que son club se déplace à Auxerre ce samedi pour le compte du championnat de Ligue 2, le coach du Havre Paul Le Guen est revenu sur ses tentatives de faire signer Hatem Ben Arfa cet été. Le technicien avait notamment lancé l'ailier dans le grand bain, lorsqu'il était à la tête de l'Olympique lyonnais. Paul Le Guen avoue s'être « habitué à tort » à l'homophobie « Cet été, on lui a demandé poliment, mais quand les réponses traînent... À un moment donné, il faut sentir que l'envie est partagée.

Hatem Ben Arfa et le PSG vont se retrouver mercredi à Paris , devant le conseil des prud'hommes. D'après RMC, "HBA", qui estime avoir été victime de harcèlement moral, réclame au club de la capitale entre sept et huit millions d'euros, lui qui avait été mis au placard pendant quinze mois de

En 2016, Hatem Ben Arfa arrive au Paris Saint-Germain après une saison plus que convaincante à Nice. Mais en avril 2017, le club de la Capitale décide Il demande également un euro symbolique de dommages et intérêts pour harcèlement moral. Libre de tout contrat depuis son départ de Bretagne

Selon l’avocate du PSG, maître Marie-Hélène Cohen-Guilleminet, citée par L’Equipe: "le PSG n'a pas manqué à ses obligations en ce qui concerne la non-sélection du joueur". Une mise au ban "qui a été décidée en raison de défaillances à l'entraînement et de ses faibles prestations sportives. Tout le monde sait qu'il ne s'entraîne pas assez, qu'il fait semblant !" Un comble pour le représentant du joueur, maître Jean-Jacques Bertrand. Aussi Hatem Ben Arfa, bien présent à l’audience ce jour, assure-t-il en faire aujourd’hui "une affaire de principes et non d’argent".

Celui qui n’a pas retrouvé de club cet été après son passage réussi par Rennes la saison passée maintient ses accusations de harcèlement et d’intimidation tandis qu’il ne jouait plus entre avril 2017 et juin 2018. "Tous les joueurs étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar, parce que j'étais très performant à l'entraînement. On m'a dit: ‘Tu vas céder, tu vas péter les plombs’. Mais je n'ai pas peur de l'adversité. Je suis resté parce que j'étais convaincu que j'allais jouer." Le conseil des prud’hommes de Paris rendra son verdict le 16 décembre prochain.

Ben Arfa, le grand retour à Nice ? .
Toujours sans club, Hatem Ben Arfa pourrait bien revenir à l’OGC Nice. Le président des Aiglons Jean-Pierre Rivère aimerait bien. © Icon Sport Libre de tout contrat depuis son départ du Stade Rennais en fin de saison dernière – et récemment passé devant le conseil des prud’hommes de Paris pour son litige contre le PSG –, Hatem Ben Arfa (32 ans) pourrait bien retrouver un club prochainement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!