•   
  •   

Sport L1 : Brest fait tomber Dijon et regarde en haut

00:45  27 octobre  2019
00:45  27 octobre  2019 Source:   football365.fr

Angers – Brest / L1 (J10) : Chaîne TV, compos, stats

  Angers – Brest / L1 (J10) : Chaîne TV, compos, stats Angers et Brest ne vont s'affronter que pour la troisième fois de leur histoire en Ligue 1, samedi soir, dans le cadre de la 10eme journée. © Panoramic angers_alioui_260919 Angers et Brest ne vont s'affronter que pour la troisième fois de leur histoire en Ligue 1, samedi soir, dans Angers - Brest, où et quand voir le match En direct sur beIN Sports Max 4 le samedi 19 octobre à 20h00 Angers - Brest, les compos probables Angers Butelle - Manceau, I.Traoré (cap), R.

Invaincu depuis 4 matchs, Dijon venait à Brest avec la ferme intention de venir ennuyer les Bretons qui effectuent un début de saison convaincant en étant bien Avec cette victoire, Brest se retrouve 5eme et le promu n’en espérait pas tant. Pour Dijon , la bonne série est terminée et les Bourguignons sont

L'entraîneur de Brest , Olivier Dall'Oglio, a longtemps cru son équipe capable d'accrocher un nul à Bordeaux (0-1) dimanche. Alors que Neymar a clairement fait un appel du pied à Lionel Messi cette semaine pour le conduire à rejoindre le PSG, l’avenir du Brésilien dans la capitale française pourrait

Face à des Dijonnais inoffensifs, il a suffi d’un bon début de seconde période à Brest pour empocher trois points précieux. Les Bretons pointent à la 5eme place alors que Dijon est lanterne rouge.

Brest / Joie © Panoramic Brest / Joie

Face à des Dijonnais inoffensifs, il a suffi d’un bon début de seconde période à Brest pour empocher trois points précieux. Les Bretons pointent à la 5eme place alors que Dijon est lanterne rouge.

Le debrief

Invaincu depuis 4 matchs, Dijon venait à Brest avec la ferme intention de venir ennuyer les Bretons qui effectuent un début de saison convaincant en étant bien calés au milieu du classement. Une rencontre qui pouvait aussi avoir une saveur particulière pour le coach brestois, Olivier Dall’Oglio, licencié par Dijon il y a un peu moins d’un an. Le début de match était assez brouillon avec très peu d’occasion et surtout une grosse bataille pour la conquête du ballon au milieu de terrain. Des imprécisions techniques et un manque de percussion des deux côtés ont logiquement abouti sur un retour aux vestiaires avec un score nul et vierge au compteur. La seconde période est partie tambour battant pour Brest qui a ouvert le score très rapidement avant de doubler la mise dans la foulée. Le plus dur était alors fait pour les Bretons qui n’avaient plus qu’à gérer leur avance. Ce qu’ils parvenaient à faire aisément malgré l’expulsion de Bain pour une faute en tant que dernier défenseur. L’arrêt de plus de 5 minutes suite à l’intervention de la VAR a complètement cassé le rythme de la rencontre et Dijon n’a jamais réussi à profiter de sa supériorité numérique. Avec cette victoire, Brest se retrouve 5eme et le promu n’en espérait pas tant. Pour Dijon, la bonne série est terminée et les Bourguignons sont désormais lanterne rouge. Pas de quoi se rassurer avant d’enchaîner la réception du PSG et un déplacement à Monaco...
L’instant T : A la 70eme minute, Cadiz est alerté en profondeur, Bain est au contact et ceinture le Dijonnais qui tombe dans la surface. L’arbitre montre le point de penalty avant de demander l’assistance vidéo. Alors qu’il avait sorti le jaune, il expulse finalement le Brestois pour une faute en tant que dernier défenseur. Restait alors à vérifier que la faute ait été commise dans la surface. Le ralenti montrait clairement que non mais la prise de décision a été très longue. Après plus de 5 minutes de réflexion et de visionnage, le penalty est annulé... mais l’expulsion maintenue. Les Dijonnais bénéficient donc d’un coup-franc à la limite de la surface que Chouiar frappe dans le mur.

Les buts

49eme minute (1-0) Centre de Charbonnier en retrait pour Lasne qui marque d'une belle volée du gauche à mi-hauteur, à l’entrée de la surface. 52eme minute (2-0) Sur un corner frappé de la droite par Court, Bain arrive lance et marque d’une tête puissante aux six mètres. A.Gomis ne peut rien faire.

Les tops et les flops

Paul LASNE (8)
Très juste techniquement et toujours bien place, l’ancien Ajaccien a été le véritable maître d’orchestre de son équipe. Exemplaire tout au long du match, c’est lui qui ouvre le score pour rendre le match beaucoup plus facile aux Brestois.
Alfred GOMIS (7)
Le gardien dijonnais n’a rien à se reprocher. Il a été très présent dans le jeu aérien et dans les sorties avant de céder coup sur coup sur des actions où il ne pouvait rien faire.
Matheus PEREIRA (4)
Très décevant, le Brésilien n’a pas existé. Il n’a jamais pesé sur le match et son coach s’en est rendu compte en le sortant en début de seconde période.

La feuille de match

BREST - DIJON : 2-0

Stade Francis-Le-Blé (14 232 spectateurs) Temps pluvieux – Pelouse en bon état Arbitre : M.Pignard (6) Buts : Lasne (49eme) et Bain (52eme) pour Brest Avertissement : Aucun Expulsion : Bain (70eme) pour Brest Brest Larsonneur (6) – Faussurier (cap) (6), Bain (5), Castelletto (5), Baal (5) – Lasne (8), Belkebla (7) – Court (5) puis Chardonnet (75eme), Battocchio (5) puis Ib.Diallo (83eme), Grandsir (4) puis Al.Mendy (91eme) - Charbonnier (5) N'ont pas participé : Léon (g), Perraud, Autret, Cardona Entraîneur : O.Dall’Oglio Dijon A.Gomis (7) – Chafik (5) puis Balmont (83eme), Ecuele Manga (5), Sen.Coulibaly (6), Mendyl (4) - Ndong (4), Lautoa (4) – M.Baldé (4), Pereira (3) puis Chouiar (55eme), Mavididi (4) puis Cadiz (46eme – 6), Tavares (cap) (5) N'ont pas participé : Runarsson (g), Alphonse, R.Amalfitano, Br.Soumaré Entraîneur : S.Jobard

PSG: intouchable en C1, instable en L1, le paradoxe parisien .
Sans égal en phase de groupes de Ligue des champions, le Paris SG n'est pas si intraitable en Ligue 1: après trois défaites cette saison, une brèche est ouverte dans l'armure parisienne et Brest fera tout pour s'y engouffrer, samedi (17h30) lors de la 13e journée. Fait marquant: si Paris est la seule équipe de la compétition européenne à ne pas avoir encore concédé de but cette saison en phase de poules, il connaît la pire entame de l'èreLe PSG a deux visages. Sur la scène européenne, il impressionne, gagne à tous les coups même quand il est moins bien.

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!