•   
  •   

Sport Joao Félix élu Golden Boy 2019, pas de Français dans le Top 15

21:20  27 novembre  2019
21:20  27 novembre  2019 Source:   football365.fr

L'Atlético contrarié par Grenade

  L'Atlético contrarié par Grenade Grenade 1-1 Atlético de Madrid Buts : Sánchez (67e) pour Grenade // Lodi (60e) pour les Colchoneros. Au ralenti. Après avoir renoué avec la Au ralenti.

Joao Félix a été désigné mercredi Golden Boy 2019, récompensant le meilleur joueur de 21 ans. L’international portugais de l’Atlético Madrid succède à Matthijs de Ligt, encore dans le Top 5 du classement. Un seul Français a reçu des votes, à savoir Matteo Guendouzi.

Joao Félix (Atlético Madrid) © Panoramic Joao Félix (Atlético Madrid)

Joao Félix a été désigné mercredi Golden Boy 2019, récompensant le meilleur joueur de 21 ans. L’international portugais de l’Atlético Madrid succède à Matthijs de Ligt, encore dans le Top 5 du classement. Un seul Français a reçu des votes, à savoir Matteo Guendouzi.

Pour la deuxième fois en quatre ans, un Portugais a raflé le Golden Boy. Tuttosport a dévoilé mercredi le classement du trophée que le quotidien italien a créé en 2003 et a révélé la victoire de Joao Félix, après celle de Renato Sanches en 2016. Un succès confortable pour le milieu offensif de l’Atlético Madrid, qui a terminé le scrutin, auquel étaient conviés 40 journalistes européens, avec près du double de points de son dauphin (332 points contre 175 pour Jadon Sancho). Kai Havertz complète le podium d’une courte tête, devant Erling Haaland (75 points contre 74). Lauréat l’an dernier, Matthijs de Ligt figure encore dans le Top 5. Transféré l’été dernier de Benfica à l’Atlético Madrid contre 120 millions d’euros, Félix avait explosé sous le maillot du club lisboète et a débuté sa carrière internationale en juin (6 sélections déjà). Il est toutefois moins en réussite pour l’instant chez les Colchoneros (3 buts en 13 apparitions toutes compétitions confondues). Un mauvais cru pour la France Seul Français à figurer parmi les 20 finalistes pour le titre de Golden Boy, Matteo Guendouzi n’intègre pas le Top 15. Il est rare que la France, qui détient le record de trophées (Paul Pogba en 2013, Anthony Martial en 2015 et Kylian Mbappé en 2017), soit si mal représentée dans ce classement. Elle avait pourtant sept nommés parmi la pré-liste de 40 dévoilée fin septembre (Benoît Badiashile, Michaël Cuisance, Boubacar Kamara, Ibrahima Konaté, Alban Lafont, Jean-Clair Todibo). Joao Félix se retrouve lui au palmarès en compagnie notamment de Wayne Rooney, Lionel Messi, Cesc Fabregas, Sergio Agüero ou encore Mario Balotelli. Le classement complet du Golden Boy 2019 1- Joao Félix (Portugal / Atlético Madrid) : 332 points 2- Jadon Sancho (Angleterre / Borussia Dortmund) : 175 points 3- Kai Havertz (Allemagne / Bayer Leverkusen) : 75 points 4- Erling Haaland (Norvège / Red Bull Salzbourg) : 74 points 5- Matthijs de Ligt (Pays-Bas / Ajax Amsterdam) : 71 points 6- Ansu Fati (Espagne - Guinée-Bissau / FC Barcelone) : 49 points 7- Phil Foden (Angleterre / Manchester City) : 46 points 8- Gianluigi Donnarumma (Italie / Milan AC) : 37 points 9- Nicolo Zaniolo (Italie / AS Rome) : 36 points 10- Donyell Malen (Pays-Bas / PSV Eindhoven) : 35 points 11- Mason Mount (Angleterre / Chelsea) : 29 points 12- Rodrygo (Brésil / Real Madrid) : 20 points 13- Junior Vinicius (Brésil / Real Madrid) : 13 points - Moise Kean (Italie / Everton) : 13 points 15- Andriy Lunin (Ukraine / Valladolid) : 11 points 16- Dejan Joveljic (Serbie / Eintracht Francfort) : 9 points - Matteo Guendouzi (France – Maroc / Arsenal) : 9 points 18- Alphonso Davies (Canada - Liberia / Bayern Munich) : 1 point Kang-in Lee (Corée du Sud / Valence) et Ferran Torres (Espagne / Valence) : 0 point

Une photo de Félix Tshisekedi et Paul Kagame fait polémique en RDC .
Nouvelle polémique en République démocratique du Congo après de nouveaux signes de familiarité entre le Congolais Félix Tshisekedi et le Rwandais Paul Kagame. L’image des deux présidents le week-end dernier assis côte à côte main dans la main continue de faire jaser dans un pays où l’armée rwandaise a longtemps été accusée de chercher à annexer une partie du pays. Pour certains, c’est une question de principe, il ne faut pas fraterniser avec Paul Kagame, accusé d’être responsable de trop nombreuses atrocités et conflits au Congo. « Je suis indigné, dégoûté », résume l’opposant Seth Kikuni sur le réseau social Twitter.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!