Sport: Radonjić remet ça et couche Brest - - PressFrom - France
  •   
  •   

Sport Radonjić remet ça et couche Brest

11:50  30 novembre  2019
11:50  30 novembre  2019 Source:   sofoot.com

Radonjić a mis fin à une série noire historique en Ligue 1

  Radonjić a mis fin à une série noire historique en Ligue 1 La fin d'une lose historique. Roi des mauvais choix et des actions inabouties depuis son arrivée à Marseille à l'été 2018, Nemanja Radonjić a mis fin dimanche soir à Toulouse (victoire 2-0, buteur sur le deuxième but) à une série noire inédite. Il avait jusque-là disputé 26 matchs de Ligue 1 sans jamais être crédité d'aucun but ni d'aucune passe décisive. Un record selon Opta, qui indique qu'aucun joueur offensif n'avait jamais disputé autant de matchs en Ligue 1 sans être impliqué dans aucun but.

Conquérant et très costaud, l'OM a maîtrisé son sujet face à Brest , vendredi soir, et logiquement ouvert le score avant de se faire surprendre à quelques minutes du terme. Mais le Serbe, désormais méconnaissable, est sorti de sa boîte dans la foulée pour planter un golazo bienvenu (2-1)

Participation et /ou organisation de cérémonies et parcours mémoriels dans les environs de Brest sur les différents monuments Français ou Alliés. Recherches historiques.

  Radonjić remet ça et couche Brest © Fournis par Sofoot

Conquérant et très costaud, l'OM a maîtrisé son sujet face à Brest, vendredi soir, et logiquement ouvert le score avant de se faire surprendre à quelques minutes du terme. Mais le Serbe, désormais méconnaissable, est sorti de sa boîte dans la foulée pour planter un golazo bienvenu (2-1) : ça fait quatre à la suite pour le dauphin du PSG.

Marseille 2-1 Brest

Buts : Sarr (56e) et Radonjić (89e) pour l'OM // Cardona (88e) pour le SB29

En expertise footballistique, on pourrait appeler ça un déclic. Lorsque Nemanja Radonjić a inscrit son premier but français, la semaine dernière sur la pelouse du Stadium, on avait moqué sa célébration démesurée et sa relative arrogance. Cette fois-ci, il sera difficile de ne pas saluer la performance : entré à un quart d'heure du terme face au SB29, il a sauvé les siens d'un éclair exceptionnel auquel personne ne s'attendait. Tout ça alors que l'OM était sur le point de voir deux points lui filer sous le nez malgré une domination rarissime : 34 tentatives (du jamais-vu depuis plus de 6 ans en Ligue 1), une facilité à se mettre en situation, des montants adverses caressés tout au long de la partie et une maîtrise devant, derrière et dans l'entrejeu proprement entretenue. Sans faire de bruit, l'Olympique de Marseille a trouvé son rythme de croisière dans cette Ligue 1 à deux vitesses - Paris devant et le reste derrière - et avale les adversaires, souvent en faisant ses matchs. Pour la première fois depuis près de deux ans, les Olympiens réalisent ce vendredi soir la passe de quatre.

Marseille – Brest / L1 (J15) : Chaîne, compos, stats

  Marseille – Brest / L1 (J15) : Chaîne, compos, stats Dauphin du PSG et vainqueur de ses trois derniers matchs, l'Olympique de Marseille a l'occasion de mettre la pression sur ses poursuivants. Cela passera par une victoire contre Brest, ce vendredi, en ouverture de la 15eme journée de Ligue 1. Voici tout ce qu'il faut savoir sur la rencontre. © Panoramic payet-bein Dauphin du PSG et vainqueur de ses trois derniers matchs, l'Olympique de Marseille a l'occasion de mettre la pression sur ses poursuivants. Cela passera par une victoire contre Brest, ce vendredi, en ouverture de la 15eme journée de Ligue 1.

Pour les articles homonymes, voir Radonjić . Nemanja Radonjić (en serbe en écriture cyrillique : Немања Радоњић), né le 15 février 1996 à Niš, est un footballeur international serbe. Il joue au poste d'ailier gauche et allier droit au sein de l'Olympique de Marseille.

Brest Bretagne Nautisme Maison du Nautisme Port du Moulin Blanc 29200 BREST 02.98.02.51.44 – contact@brestbretagnenautisme.fr. Horaires d’ouverture. Période scolaire (zone B) : Le lundi de 9h à 12h et de 13h à 17h, du mardi au samedi de 9h à 18h Période de vacances (zone B) : du lundi au

Marseille, la sobriété heureuse ?

Gautier désarçonne Pipa

Le traditionnel Jump de sortie des acteurs interprété au piano par un jeune de la Castellane et l'odeur de poudre qui s'installe : Benedetto fait la différence face à Romain Perraud, mais bute sur Gautier Larsonneur (12e). Moins de 60 secondes plus tard sur un centre de Mathias Autret, le virevoltant Irvin Cardona répond à l'autre bout du Vél en se jouant de Steve Mandanda, mais pas de la Goal line technology (13e). C'est la folie, ça s'ouvre de partout, alors Pipa, inspiré et omniprésent, laisse filer pour Morgan Sanson qui fracasse la transversale (16e). Puis l'emprise marseillaise se fait plus forte, et le ballon ne quitte plus énormément les pieds marseillais, alors qu'Hiroki Sakai, derrière la plupart des situations des siens, est intenable dans son couloir droit. C'est sur une interception de Valentin Rongier à bonne hauteur que Sanson croise un peu trop (36e), puis l'on passe tout près du chef-d’œuvre lorsque Benedetto offre une reprise de volée modèle que le dernier rempart breton repousse (38e).

OM – Brest : Boubacar Kamara maintenu en défense, Bouna Sarr devant avec Dario Benedetto et Dimitri Payet

  OM – Brest : Boubacar Kamara maintenu en défense, Bouna Sarr devant avec Dario Benedetto et Dimitri Payet Malgré le retour de Duje Caleta-Car, Boubacar Kamara conserve sa place en défense centrale pour la réception de Brest vendredi (20h45). Kevin Strootman reste ainsi en sentinelle, derrière Kevin Strootman et Morgan Sanson. Bouna Sarr monte d'un cran avec la fin de la suspension de Jordan Amavi et accompagne Dario Benedetto et Dimitri Payet dans le secteur offensif. Pas de surprise côté brestois, avec un 4-3-3. © Panoramic Boubacar Kamara et Dimitri Payet (OM) Malgré le retour de Duje Caleta-Car, Boubacar Kamara conserve sa place en défense centrale pour la réception de Brest vendredi (20h45).

L’UBO, Université de Bretagne Occidentale, est située sur la côte nord-ouest de la France. Son site principal est au coeur de la métropole de Brest , les villes de Quimper et Morlaix accueillent respectivement un pôle universitaire et un IUT.

Et ça chauffe encore dans la surface !! Ça vient quand même souvent des ailes, que ce soit à gauche (Payet) ou à droite (Sarr). Vous aimerez aussi. Radonjić remet ça et couche Brest La montagne Stéphane Ruffier L'OM vient à bout de Toulouse en plein ennui En direct : Toulouse FC - Marseille.

Yoann Court : « Je ne sais pas défendre debout »

Radonjić régale

Après l'entracte, l'emprise marseillaise s'intensifie. Payet oblige Larsonneur à la parade sur son deuxième coup franc direct tenté, et juste sur le rebond, Duje Ćaleta-Car manque l'immanquable dans la précipitation (50e). Ce n'est que partie remise : la lumière vient évidemment d'un appel de Benedetto, qui efface Larsonneur sans vraiment le vouloir - et sans même toucher la gonfle - pour finalement permettre à un Bouna Sarr jusqu'ici moyen de planter son but annuel (1-0, 56e). Sonné, le gardien des visiteurs fait n'importe quoi dans ses 6 mètres, mais Payet n'en profite pas (60e). Brest est perdu et ça dégaine à tout-va : peu verni, le Réunionnais fait résonner la transversale sur un nouveau coup de pied arrêté (62e), et Rongier trouve le poteau du gauche (64e). Les 20 dernières minutes entamées, Payet, Sarr, Pipa et même Amavi de la patte droite continuent de semer la zizanie dans la zone de vérité, alors que Brest tente de survivre sous l'impulsion des remplacements opérés par OD'O. C'est là que tout s'emballe : sans doute sur la première inspiration des Rouges dans le deuxième acte, Cardona pense faire le coup parfait en piquant devant Mandanda (88e). Le Stade brestois respire ? Grossière erreur : tout juste entré, Radonjić bombe le torse et n'attend que quelques secondes pour enrouler un caramel au fond des ficelles (89e). Un coup d'éclat que la vraie fausse expulsion d'Alexandre Mendy dans le temps additionnel ne saura éclipser. Le premier succès du Stade brestois dans la cité phocéenne attendra : Nemanja court après le temps perdu.

Marseille (4-3-3) : S. Mandanda (c) - Sakai, B. Kamara, Ćaleta-Car, Amavi - Rongier, Strootman, Sanson - B. Sarr (Radonjić, 74e), Benedetto (M. Lopez, 80e), Payet (V. Germain, 87e). Entraîneur : André Villas-Boas.

Brest (4-3-3) : Larsonneur - Faussurier, Castelletto, Bain, Perraud - Belkebla (Battocchio, 64e), I. Diallo, Lasne (A. Mendy, 73e) - Autret (c) (Grandsir, 69e), Charbonnier, Cardona. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

Résultats et classement de Ligue 1

OM: Payet trop bon pour Radonjic .
Nemanja Radonjic a beau s’être montré à son avantage ces dernières semaines, le Serbe ne peut toujours pas prétendre à une place de titulaire, selon André Villas-Boas. Cantonné dans un rôle de remplaçant depuis le début de la saison, Nemanja Radonjic n’en a pas moins brillé ces dernières semaines. Après être resté près de quatre […] © Fournis par Sports.fr Nemanja Radonjic Nemanja Radonjic a beau s’être montré à son avantage ces dernières semaines, le Serbe ne peut toujours pas prétendre à une place de titulaire, selon André Villas-Boas.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!