•   
  •   

Sport Exclusion de la Russie des JO : Vladimir Poutine dénonce une décision politique

11:50  10 décembre  2019
11:50  10 décembre  2019 Source:   sport24.lefigaro.fr

Inauguration du nouveau gazoduc «Force de Sibérie» reliant Russie et Chine

  Inauguration du nouveau gazoduc «Force de Sibérie» reliant Russie et Chine En Russie, un gigantesque gazoduc a été inauguré ce lundi 2 décembre : plus de 2000 kilomètres de long, entre la Sibérie et la frontière chinoise. « Force de Sibérie », c’est le nom de ce gazoduc, qui doit permettre à la Russie de livrer du gaz aux Chinois, d’ici trois ans. Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot C’est un chantier colossal et le contrat qui l’accompagne est tout aussi impressionnant : à terme la Russie espère livrer près de 40 milliards de m3 de gaz tous les ans à son voisin chinois, ce qui lui rapporterait la bagatelle de 400 milliards de dollars sur trente ans.

Le comité s'est prononcé en faveur de l ' exclusion de la Russie des Jeux d'été en 2020 au Japon Par voie de communiqué, neuf des 17 membres ont expliqué que cette décision « était la seule Connu pour ses liens forts avec Vladimir Poutine , l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder

De nombreuses réactions indignées à Moscou, après la décision du CIO de suspendre la Russie des Jeux olympiques de Pyeongchang, sur fond d'accusations de dopage institutionnalisé. Jeux olympiques d'hiver : l' exclusion de la Russie profitera-t-elle à Vladimir Poutine ?

La Russie, exclue pour quatre ans des compétitions internationales pour un scandale de dopage, a dénoncé une décision «politiquement motivée» qui «contredit la charte olympique». Des sportifs dépités se préparent, eux, à poursuivre leurs carrières sous drapeau neutre.

  Exclusion de la Russie des JO : Vladimir Poutine dénonce une décision politique © Panoramic

«Il n'y a aucune reproche à faire au comité olympique russe, et s'il n'y aucune reproche à ce comité, le pays doit participer aux compétitions sous son drapeau national», a lancé le président russe Vladimir Poutine, lors d'une conférence de presse à Paris. Cette décision «contredit donc la charte olympique», d'après lui. «Toute punition doit être individuelle» et non pas «collective». «Il y a toutes les raisons à croire que cette décision est motivée non pas par une inquiétude pour un sport propre, mais qu'elle est politiquement motivée», a souligné M. Poutine.

Vladimir Poutine : "l'Agence mondiale antidopage contredit la charte olympique"

  Vladimir Poutine : Le président russe Vladimir Poutine a vivement dénoncé lundi soir la décision de l'Agence mondiale antidopage d'exclure son pays des compétitions sportives internationales pour quatre ans. Certains athlètes dépités se préparent à poursuivre leurs carrières sous drapeau neutre. La Russie, exclue pour quatre ans des compétitions internationales pour un scandale de dopage, a dénoncé lundi 9 décembre une décision "politiquement motivée" quiLa Russie, exclue pour quatre ans des compétitions internationales pour un scandale de dopage, a dénoncé lundi 9 décembre une décision "politiquement motivée" qui "contredit la charte olympique".

Vladimir Poutine a qualifié la décision de l ’Agence mondiale antidopage envers la Russie de politisée et de contraire à la Charte olympique, signalant que toute punition devait être individuelle et non pas collective.

De nombreuses réactions indignées à Moscou, après la décision du CIO de suspendre la Russie des Jeux olympiques de Pyeongchang, sur fond d'accusations de

Pour sa part, le Premier ministre Dmitri Medvedev a dénoncé la «poursuite d'une hystérie anti-russe devenue chronique», tout en reconnaissant que la Russie a un «un sérieux problème de dopage». Le chef du gouvernement a jugé que les instances sportives russes devaient faire appel de la décision de l'Agence mondiale antidopage (AMA) d'exclure la Russie des grandes compétitions, Jeux olympiques 2020 de Tokyo inclus.

Pour le patron de l'agence antidopage russe Rusada, Iouri Ganous, cette situation était prévisible, et la chance d'une victoire en appel est nulle tant la culpabilité russe est évidente. Le ministre des Sports, Pavel Kolobkov, a également reconnu des «problèmes» de dopage mais a, au contraire, jugé que les chances de la Russie en appel étaient «assez bonnes». Qualifiant les sanctions de l'AMA de «politiques», il a mis en avant le «travail incroyable» accompli selon lui dans la lutte antidopage par les instances russes. Le chef du Comité olympique russe, Stanislav Pozdniakov, a dit être «déçu» par les sanctions «prévisibles» mais «inadéquates et excessives» de l'AMA.

Vladimir Poutine : "l'Agence mondiale antidopage contredit la charte olympique"

  Vladimir Poutine : Le président russe Vladimir Poutine a vivement dénoncé lundi soir la décision de l'Agence mondiale antidopage d'exclure son pays des compétitions sportives internationales pour quatre ans. Certains athlètes dépités se préparent à poursuivre leurs carrières sous drapeau neutre. La Russie, exclue pour quatre ans des compétitions internationales pour un scandale de dopage, a dénoncé lundi 9 décembre une décision "politiquement motivée" qui "contredit la charte olympique".

Vladimir Poutine , le président de la Russie , a dénoncé ce lundi soir une décision politique qui contredit la charte olympique, après l' exclusion de son pays par l'AMA des compétitions internationales pour quatre ans.

La décision de l 'Agence mondiale antidopage (AMA) d'exclure la Russie des Jeux olympiques pour Selon toute vraisemblance, la Russie fera appel de cette décision , mais Iouri Ganous, très pessimiste sur la question, a déclaré qu’il n’y avait quasiment aucune chance de voir ces sanctions annulées.

Cinq ans après la découverte d'un système de dopage d'Etat en Russie, le pays est sanctionné de nouveau pour quatre ans pour avoir été pris la main dans le sac, selon l'AMA, en manipulant des bases de données de contrôles. «Je veux dire que nous attendons du président (Vladimir Poutine) qu'il provoque des changements sérieux» dans la lutte contre la triche sportive, a martelé une fois de plus le chef de Rusada. M. Ganous avait prédit de telles sanctions, accusant les autorités russes d'avoir falsifié les données pour protéger les tricheurs.

Un complot médiatico-occidental destiné à humilier la Russie

La Russie a néanmoins pris l'habitude de dénoncer un complot médiatico-occidental destiné à humilier le pays et à écarter la concurrence. M. Poutine a utilisé avec succès ces dernières années l'organisation de grandes compétitions comme source de prestige international: Championnats du monde d'athlétisme (2013), JO d'hiver à Sotchi (2014), Mondiaux de natation (2015) et de hockey sur glace (2016). La Coupe du monde de football en 2018 avait aussi été une réussite: plus de 3 millions de touristes étrangers s'étaient rendus en Russie pendant la compétition, et 17 chefs d'Etat étrangers avaient assisté à la cérémonie d'ouverture.

Vladimir Poutine prend la défense de Donald Trump devant les médias russes

  Vladimir Poutine prend la défense de Donald Trump devant les médias russes Le président russe s'est exprimé ce jeudi sur l'Ukraine, les relations russo-américaines ou encore la question du dopage, dans le cadre de la grande conférence de presse qu'il donne tous les ans. Un exercice toujours très attendu. Vladimir Poutine a entamé son grand rendez-vous annuel avec la presse russe - et cela sort de l’ordinaire - par une question sur l'environnement, note notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot. Interrogé sur lesVladimir Poutine a entamé son grand rendez-vous annuel avec la presse russe - et cela sort de l’ordinaire - par une question sur l'environnement, note notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot.

Avec la chute de l ’URSS, Vladimir Poutine choisit de rejoindre son ancien professeur de droit Anatoli Sobtchak à la mairie de Saint-Pétersbourg et démarre une carrière politique . A partir de l ’année 2000 et son élection à la présidence de la Fédération de Russie , Vladimir Poutine , marqué par le

L’ exclusion de nombreux sportifs russes des Jeux olympiques de Rio « dépasse l’entendement » et rendra la compétition moins « spectaculaire », a insisté mercredi le président Pour le président russe, qui a dénoncé une « tentative de transfert dans le sport des règles de la politique », cette exclusion

Du côté des sportifs et de leurs instances, les réactions vont de la consternation à la colère, les sanctions prononcées lundi punissant selon eux les compétiteurs propres et non les coupables. «C'est une décision très triste, on espère qu'elle sera revue» en appel, a dit à l'agence Tass le champion olympique de judo 2016 Khasan Khalmurzaev. «Je n'ai pas de mots, j'en ai le souffle coupé (...) Tout ça c'est politique», a réagi de son côté Aslanbek Khushtov, champion olympique de lutte en 2008. Le président de l'Union des biathlètes russes, Vladimir Drachev, a lui aussi dénoncé auprès des médias russes une «décision non objective, car le sport russe a beaucoup fait ces dernières années» pour éradiquer son problème de dopage.

Sous drapeau neutre plutôt que de boycotter

L'idée de continuer la compétition sous drapeau neutre faisait néanmoins son chemin du côté des fédérations. «Il faut se battre au Tribunal arbitral du sport bien sûr», a jugé le chef de la fédération de gymnastique Vassili Titov, mais quel que soit l'issue de ces procédures, il faut «aller (aux JO), participer et en aucun cas boycotter».

Russie : Vladimir Poutine inaugure la liaison ferroviaire avec la Crimée

  Russie : Vladimir Poutine inaugure la liaison ferroviaire avec la Crimée Une voie ferrée, reliant Moscou et Saint-Pétersbourg à la Crimée, a été inaugurée ce lundi, et devrait transporter 14 millions de passagers en 2020. © REUTERS/Sputnik Photo Agency Le président russe Vladimir Poutine a inauguré en personne, depuis la cabine d'un train, la liaison ferroviaire reliant la Russie à la Crimée, le 23 décembre 2019. La Russie fait un nouveau pied de nez à l'Ukraine. Le président russe, Vladimir Poutine, a inauguré ce lundi la voie ferrée reliant la Crimée à la Russie continentale, alors que Moscou a annexé la péninsule ukrainienne en 2014.

Le président de la Russie , Vladimir Poutine , a vivement critiqué l' exclusion des sportifs de son pays avant le départ de la sélection russe au Brésil Poutine dénonce une campagne politique . Poutine a également affirmé que "les médailles à Rio auront moins de valeur en l'absence des compétiteurs

politique de confidentialité. conditions générales d'utilisation. La Russie a été exclue par l'Agence mondiale antidopage des Jeux Olympiques et des Championnats du monde pour une durée de quatre ans et la réaction officielle du Premier ministre Dmitri Medvedev ne s'est pas faite attendre.

Le patron de la Fédération de handball, Sergueï Chichkarev, a lui aussi affirmé que les équipes russes participeraient à la compétition même si le drapeau russe n'est pas hissé aux JO d'été 2020 à Tokyo. Avant de promettre que la Russie allait se battre avec un «acharnement particulier» pour remporter le Mondial féminin de handball en cours au Japon.

MSN vous invite à découvrir l'avis contraire : Pour: l'AMA justifie ses lourdes sanctions contre la Russie

AUSSI SUR MSN - Russie - Medvedev : "Une hystérie anti-russe"

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

La Russie et la Biélorussie veulent se rapprocher, voire s'unir .
La Russie et la Biélorussie formeront-elles un jour un seul et même État ? Les présidents Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko en ont discuté à plusieurs reprises ce mois-ci. Pour le président biélorusse, il faut plus d’intégration, mais il veut que la Biélorussie garde la souveraineté. Dans un entretien-fleuve à la radio russe Écho de Moscou, le président biélorusse Alexandre Loukachenko expose sa vision des choses. Il veut plus d’intégration, mais pas au mépris de la souveraineté de son pays, et pas sous la contrainte :« Si la Russie nous met continuellement la pression, à commencer par les questions du prix du gaz et du pétrole, si elle continue d’écrire et d

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 5
C'est intéressant!