•   
  •   

Sport Aulas promet des sanctions

11:45  11 décembre  2019
11:45  11 décembre  2019 Source:   sports.fr

Aulas n'écarte pas la possibilité d'un retour de Benzema à Lyon

  Aulas n'écarte pas la possibilité d'un retour de Benzema à Lyon La nouvelle utopie de l'OL. Invité lundi soir sur le plateau de beIN Sports, Jean-Michel Aulas est revenu sur les déclarations de son directeur sportif Juninho quant à un éventuel retour de Karim Benzema à Lyon. Et il ne l'a pas désavoué, affichant même son ambition de voir le deal se réaliser dans un futur plus ou moins proche. Benzema, le nouveau président de la Maison-Blanche « Karim, bien sûr que ce serait possible, a-t-il assuré avec aplomb. Ce serait possible si lui y trouvait son compte. On avait discuté avec Karim Djaziri (l'ancien agent de Benzema, N.D.L.R.) l’année dernière.

Après les incidents qui ont eu lieu entre les joueurs de l’OL et des supporters mardi soir, le président de l’OL Jean-Michel Aulas a promis des L’auteur de cette banderole va être identifié puisque les caméras sont là (aucune interpellation ce mardi soir au stade, ndlr). On prendra les sanctions .

Après les incidents qui ont eu lieu entre les joueurs de l’OL et des supporters mardi soir, le président de l’OL Jean-Michel Aulas a promis des sanctions . Et regrette la réaction de Marcelo, qui a adressé des doigts d’honneur au public.

Le supporter qui a brandi la banderole «Marcelo dégage» risque gros. Malgré la qualification pour les huitièmes de finale décrochée par ses troupes face à Leipzig (2-2), Jean-Michel Aulas souriait jaune à l’issue de la rencontre. L’altercation qui a opposé certains joueurs lyonnais à des ultras de la tribune Nord a en effet fait passer […]

Rudi Garcia, Jean-Michel Aulas et Juninho. © Fournis par Sports.fr Rudi Garcia, Jean-Michel Aulas et Juninho.

Le supporter qui a brandi la banderole «Marcelo dégage» risque gros. Malgré la qualification pour les huitièmes de finale décrochée par ses troupes face à Leipzig (2-2), Jean-Michel Aulas souriait jaune à l’issue de la rencontre. L’altercation qui a opposé certains joueurs lyonnais à des ultras de la tribune Nord a en effet fait passer […]

Jean-Michel Aulas (OL) pris à partie à Nîmes

  Jean-Michel Aulas (OL) pris à partie à Nîmes Les dirigeants lyonnais, dont Jean-Michel Aulas, ont été invectivés dans les tribunes des Costières suite à la deuxième expulsion d’un Nîmois contre l’OL ce vendredi. Mapou Wanya-Mbiwa a bien failli s’interposer. © Panoramic Jean-Michel Aulas Les dirigeants lyonnais, dont Jean-Michel Aulas, ont été invectivés dans les tribunes des Costières suite à la deuxième expulsion d’un Nîmois contre l’OL ce vendredi. Mapou Wanya-Mbi Le scénario était tellement défavorable aux Nîmois contre Lyon ce vendredi que le public des Costières a craqué.

Le président de l'Olympique Lyonnais s'est exprimé sur les incidents qui ont émaillé l'après-match entre Lyon et Leipzig.

Il promet que des sanctions sévères seront appliquées, et invite les usagers à redoubler de vigilance. Au moins 20 passagers ont été évacués à l’hôpital central de Yaoundé. Toujours des sanctions … Jamais on ne s’interroge sur les véritables raisons de cette multiplication d’accidents mortels…

Le supporter qui a brandi la banderole «Marcelo dégage» risque gros. Malgré la qualification pour les huitièmes de finale décrochée par ses troupes face à Leipzig (2-2), Jean-Michel Aulas souriait jaune à l’issue de la rencontre. L’altercation qui a opposé certains joueurs lyonnais à des ultras de la tribune Nord a en effet fait passer au second plan le sportif. De quoi obliger le président lyonnais à réagir en promettant notamment des sanctions contre le supporter qui a brandi la banderole «Marcelo dégage», ce qui a mis le feu aux poudres. "En aucun cas, on ne peut justifier ce type de banderole. L’auteur de cette banderole va être identifié puisque les caméras sont là. On prendra les sanctions", a-t-il ainsi assuré dans des propos relayés par RMC Sport. Marcelo, qui s’est fendu de quelques doigts d’honneur à destination des supporters n’est pas pour autant exempt de tout reproche, selon Jean-Michel Aulas. "De la même manière que le calicot insultant Marcelo n’a pas lieu d’être et sera sanctionné, Marcelo ne doit pas réagir comme ça. La seule excuse, c’est que ça arrive après les insultes. C’est une réaction d’homme", a-t-il en effet ajouté. Jean-Michel Aulas a en tout cas promis de s’occuper personnellement du problème. "Il faut qu’on arrive à régler ce problème. Je vais essayer de prendre en compte l’événement, avec tout d’abord un certain nombre de sanctions parce qu’il y a des choses qu’on ne devait pas voir, a-t-il poursuivi. Je vais assumer mon rôle de président propriétaire qui prend des décisions. Les supporters sont indispensables. C’est grâce à eux qu’on a ces magnifiques résultats. L'OL est le meilleur club de France sur 10, 20, 30 ans. Il faut que tout le monde reprenne ses esprits. Je suis sûr qu’on va trouver une solution pour l’institution, avec le cœur."

Rabiot convoité par Arsenal, N’Zonzi espéré à Everton… Toutes les infos mercato du mercredi 25 décembre .
L’intérêt d’Arsenal pour Adrien Rabiot et Kalidou Koulibaly, la priorité d’Ancelotti à Everton et plus encore dans notre rapport mercato du jour.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!