•   
  •   

Sport Moreno prend la défense de Fabregas

11:55  28 janvier  2020
11:55  28 janvier  2020 Source:   sports.fr

La défense parisienne remaniée face à Monaco

  La défense parisienne remaniée face à Monaco En déplacement ce mercredi sur la pelouse de l’AS Monaco en match en retard de la 15e journée de L1, le Paris Saint-Germain va jouer avec une défense presque totalement remaniée par rapport à celle qui a concédé trois buts ce dimanche. Bernat, Marquinhos et Meunier sont blessés et absents. Seul Thiago Silva est encore […] En déplacement ce mercredi sur la pelouse de l'AS Monaco en match en retard de la 15e journée de L1, le Paris Saint-Germain va jouer avec une défense presque totalement remaniée par rapport à celle qui a concédé trois buts ce dimanche. Bernat, Marquinhos et Meunier sont blessés et absents. Seul Thiago Silva est encore là.

Bousculé par une partie des supporters de Monaco contre Strasbourg (1-3), samedi en Ligue 1, Cesc Fabregas (32 ans, 17 matchs toutes compétitions cette saison) n'est pas au mieux. L'entraîneur du club princier, Robert Moreno , a tenu à défendre le milieu de terrain espagnol.

Bousculé par une partie des supporters de Monaco contre Strasbourg (1-3), samedi en Ligue 1, Cesc Fabregas (32 ans, 17 matchs toutes compétitions cette saison) n'est pas au mieux. L'entraîneur du club princier, Robert Moreno , a tenu à défendre le milieu de terrain espagnol.

Cesc Fabregas (AS Monaco) © Fournis par Sports.fr Cesc Fabregas (AS Monaco)

L’AS Monaco est retombé dans ses travers lors de la défaite concédée face à Strasbourg (1-3). Mais Moreno a surtout pris la défense de Fabregas sifflé par le public. Le club de la Principauté doit confirmer le second souffle entrevu depuis l’arrivée de Robert Moreno au poste d’entraîneur avec notamment le match nul au Parc […]

L'AS Monaco est retombé dans ses travers lors de la défaite concédée face à Strasbourg (1-3). Mais Moreno a surtout pris la défense de Fabregas sifflé par le public. Le club de la Principauté doit confirmer le second souffle entrevu depuis l'arrivée de Robert Moreno au poste d'entraîneur avec notamment le match nul au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain (3-3). De fait, ce fut bien plus compliqué lors de la défaite à domicile contre Strasbourg (1-3) ce week-end dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1. Et si le public n'a pas apprécié cette sortie, il a notamment pris en grippe Cesc Fabregas qui s'est fait siffler. «Je ne comprends pas comment le public peut le siffler. Pourquoi pas à la fin du match ? Pendant le match, il faut l'encourager. C'est un joueur de notre club, il porte notre maillot. On ne doit jamais siffler un de nos joueurs», a lâché Moreno cité par Marca. L'entraîneur de l'ASM sait pertinemment qu'il aura besoin de toutes les forces vives et notamment de l'expérience et de la qualité de Fabregas. «Il y avait un marquage individuel depuis le début du match et même comme ça, il avait trouvé des espaces. Cesc a eu un match compliqué contre Strasbourg mais ça a été le cas pour tous les joueurs. Il a réalisé son meilleur match en termes d'intensité donc il n'y a aucun problème physique avec lui», a-t-il ajouté. Une prise de position forte tout sauf neutre. Moreno tend clairement la main à un Fabregas sur lequel il compte manifestement beaucoup.

Moreno à Monaco, ça change quoi ? .
Il y a un mois pile, Robert Moreno remplaçait Leonardo Jardim sur le banc de Monaco. Au sein d’une équipe convalescente, le technicien espagnol a apporté du changement, pour un rendement inconstant. «Je ne parlerai pas des matchs de l’AS Monaco avant mon arrivée. Ce serait un manque de respect par rapport à mon prédécesseur» avait déclaré Robert Moreno à son arrivée dans la Principauté. Pourtant, la comparaison semble inévitable. L’ancien sélectionneur de la Roja avait annoncé vouloir apporter sa patte au plus vite, pour relancer son équipe. 5 rencontres plus tard, le bilan est mitigé, tant au niveau des résultats que des choix.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!