•   
  •   

Sport Dijon freine Monaco, Lille enfonce Toulouse

06:00  23 février  2020
06:00  23 février  2020 Source:   sofoot.com

Saint-Etienne, Lyon, Ben Yedder : les stats à connaître avant la 25ème journée de L1

  Saint-Etienne, Lyon, Ben Yedder : les stats à connaître avant la 25ème journée de L1 La saison décevante de Saint-Etienne, les difficultés lyonnaises à domicile, Ben Yedder déjà tout proche de son meilleur bilan en L1… voici les stats à retenir avant la 25ème journée de L1.Avant d’affronter Montpellier en ouverture de la 25ème journée de L1, Wissam Ben Yedder se retrouve en tête du classement des buteurs de notre championnat avec 16 réalisations en 22 matches disputés. Un joli total d’autant qu’il n’est plus qu’à une unité de son meilleur bilan en L1. Il avait marqué 17 fois avec Toulouse sur l’ensemble de la saison 2015/2016. Lors de son passage à Séville, l’international français avait fait mieux qu’une seule fois. Il avait marqué à 18 reprises la saison dernière.

Après trois succès de rang, l'AS Monaco rate la passe de quatre en concédant le nul sur la pelouse de Dijon (1-1) ce samedi lors de la 26e journée de Ligue 1. Les Monégasques ratent l'occasion de monter sur le podium, contrairement à Lille , qui a battu Toulouse (3-0). Angers a enfin rebondi en.

Ce samedi soir, Monaco et Dijon ont partagé les points dans le cadre de la 26ème journée de Ligue Dans une rencontre au rythme de jeu très modéré, l'AS Monaco et le Dijon FCO ont réalisé un Ce succès n'arrange aucune des deux équipes, puisque Lille s'est imposé ce soir contre Toulouse (3-0)

  Dijon freine Monaco, Lille enfonce Toulouse © Fournis par Sofoot

De l'allégresse d'un côté, de la frustration de l'autre. Si Lille n'a pas eu à forcer pour punir des Toulousains au fond du trou (3-0), Monaco n'a pas pu gratter autre chose qu'un match nul (1-1) à Dijon. Si Strasbourg et Amiens se sont également quittés sur un nul (0-0), Angers a mis fin à sa mauvaise série en venant à bout de Montpellier et Geronimo Rulli (1-0).

Dijon 1-1 Monaco

Buts : M. Baldé (57e) pour Dijon // Maripán (79e) pour Monaco

Il ne devait pas commencer ce match, et il ne serait peut-être même pas entré en jeu. Mais grâce à son homme providentiel, Dijon a réussi la prouesse de tenir en échec un Monaco aux envies de grandeur, qui voit s'éloigner la quatrième place à cause du nul du soir. L'homme en question s'appelle Mama Baldé, qui a à peine eu le temps de s'asseoir sur le banc au coup d'envoi. Dès la sixième minute en effet, l'homme en forme des Bourguignons Mounir Chouiar doit céder sa place sur blessure à l'attaquant de la Guinée-Bissau. Sûrement mécontent de ne pas pouvoir passer une soirée tranquille, l'ailier décide de faire contre mauvaise fortune bon cœur en déchirant Monaco à lui tout seul. Une grosse mésentente entre Asémistes, un dribble subtil sur Maripán et une finition pépère plus tard, voilà l'affaire bien embarquée. Sauf que le Chilien, très critiqué au début de son aventure sur le Rocher, a de la suite dans les idées et décide de se rattraper de la meilleure des manières : en égalisant de façon opportuniste après une tête de Slimani sur corner. Un attaquant algérien infructueux malgré tous ses efforts ce soir, frustré par sa maladresse dans le dernier geste ou un bon Alex Runarsson. Les hommes de Robert Moreno restent cinquièmes, à quatre points de la troisième place.

A Lille la bonne opération

  A Lille la bonne opération Le Losc a étrillé le TFC à domicile ce samedi soir dans le cadre de la 26e journée de L1 (3-0). Monaco, dans le même temps, n’a pas su disposer de Dijon (1-1). Stoppé devant son public par l’OM, dimanche dernier (1-2), le Losc s’est parfaitement ressaisi ce samedi, dans la foulée du revers des […] Le Losc a étrillé le TFC à domicile ce samedi soir dans le cadre de la 26e journée de L1 (3-0). Monaco, dans le même temps, n’a pas su disposer de Dijon (1-1). Stoppé devant son public par l’OM, dimanche dernier (1-2), le Losc s’est parfaitement ressaisi ce samedi, dans la foulée du revers des Marseillais au profit de Nantes au Vélodrome (1-3).

Le groupe de Dijon . Hatfout, Runarsson - Aguerd, Alphonse, Chafik, Sen. Coulibaly, Ecuele Manga, Mendyl, Ngonda - R. Amalfitano, Balmont, Benzia, Marié, Ndong, Sammaritano - M. Baldé, Cadiz, Chouiar, Mavididi, Tavares.

Toulouse s' enfonce de son côté encore plus à la dernière place du classement. Lille 2-0 Toulouse . Angers 0-0 Montpellier. Strasbourg 0-0 Amiens. Dijon 0-0 Monaco . Lille - Toulouse : Le doublé pour Loic Remy ! C'est trop simple pour les Lillois face à la passivité toulousaine

Note du match : 17/20, comme la place provisoirement occupée par Dijon au classement. Un répit de court instant avant le match du barragiste Nîmes, qui compte le même nombre de points ?

Nantes met un stop à l'OM

LOSC 3-0 Toulouse

Buts : Rémy (2e, 39e) et Sanches (73e) pour le LOSC

Quand la saveur de la défaite n'a même plus un goût amer. Résignés, les Toulousains se donnent au moins les moyens de ne pas espérer en encaissant un traditionnel but précoce. Cette fois, la sanction vient de la guibole gauche de Loïc Rémy, dont la reprise de volée transperce le haut des filets dès la deuxième minute. Pas dénués d'intentions pour revenir, les gars du Téfécé se heurtent néanmoins à leur maladresse et voient José Fonte prendre du bon temps en tentant un retourné dans un but laissé vide. Trop faibles défensivement, les Violets laissent Bradarić filer sur le côté gauche et servir Rémy sur un plateau pour le doublé du vieux briscard. Comme si cela ne suffisait pas, Toulouse se trouve un nouveau problème au poste de gardien alors qu'il croyait l'avoir résolu en signant Kalinić : le remplaçant Goicoechea relance directement dans les pieds d'Osimhen, altruiste, qui choisit de faire plaisir à Renato Sanches pour le 3-0.

Álvaro González : les limites du limier

  Álvaro González : les limites du limier Le défenseur espagnol est le symbole de l'actuelle réussite de l'OM, mais aussi des ses limites. Álvaro González sait s’acclimater à son environnement. La preuve ? La semaine dernière dans les colonnes de L’Équipe, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a montré qu'il savait s'adapter aux coutumes locales : ouvrir grand sa bouche pour mieux clamer son amour pour l'OM. « Quand j'étais jeune, j'avais un maillot de l'OM. J'avais quinze ans. En vacances à Benidorm, on est entrés dans une boutique de maillot : mon frère était reparti avec un maillot de Dortmund et moi avec un de Marseille. Je ne saurais pas trop dire pourquoi...

Rennes, Lille et Dijon sont les vainqueurs du samedi soir en Ligue 1, tandis que Toulouse et Bordeaux n’ont fait que match nul contre Angers et Nancy. Après les victoires de Monaco et Guingamp, les autres leaders du classement joueront dimanche, Nice à Metz et Paris face à Marseille

Toulouse , cauchemar habituel. Les journées de Championnat se suivent et se ressemblent pour le TFC. Puis Monaco est venu aux Costières, au début du mois. En 2020, leur bilan est de 2 nuls puis 4 défaites, série en cours. Dijon ne se réveille pas.

Note du match : 17/20, comme le nombre de tirs subis par le TFC ce soir.

Renato Sanches : « C'est mon heure, celle de la revanche »

Strasbourg 0-0 Amiens

Une immense domination... pour rien. Malgré quinze tirs et une foultitude d'occasions, les Alsaciens n'auront pas su triompher de la résistance d'Améniois décidément bien embêtants en ce moment. Un Ajorque pas en réussite, des locaux qui se gênent au moment de conclure, un impact énorme mis par les Picards... Le compte n'est pas bon, alors que Gaël Kakuta aurait pu réaliser le hold-up sans une grosse parade de Mats Selz.

Note du match : 41/100, comme le nombre de fautes commises par les deux équipes. Amateurs de Ligue 1...

Messieurs les gardiens, cessez de monter sur le dernier corner !

Angers 1-0 Montpellier

But : Bahoken (69e) pour Angers

Il y a péril en la demeure angevine : les troupes de Stéphane Moulin restent sur quatre défaites lors des quatre dernières journées et n'ont plus gagné depuis onze rencontres consécutives en Ligue 1. Ces « petits joueurs » d'un point de vue toulousain décident néanmoins que la coupe est pleine. Et c'est Montpellier, pas des plus à l'aise loin de la Mosson, qui en fait les frais. Geronimo Rulli doit notamment s'interposer devant Rachid Alioui pour une première grosse situation. En Rullibre, le gardien montpelliérain se sent pousser des ailes et assomme son propre défenseur Souquet - mais pas la force de la nature Mateo Pavlović. De quoi le motiver à viser plus haut : des parades miraculeuses pour pousser le ballon sur sa transversale sur des têtes adverses (entre autres). Stéphane Moulin, qui doit s'arracher les cheveux sur son banc, se demande bien comment casser ce mur argentin. Il trouvera la réponse comme un grand : en faisant entrer Stéphane Bahoken, dont la tête au premier poteau sur un bon centre ne laisse aucune chance à l'ange gardien du MHSC.

Note du match : 8/20, comme le nombre de tirs cadrés réussis par les Angevins. C'est dire combien Geronimo Rulli a fait un bon match.

Résultats et classement de Ligue 1

Jobard : « J'ai vu des joueurs qui ont déjoué, et ça m'inquiète » .
Jobi, Jobard. Paris ne doit plus disjoncter Nu comme un ver après la défaite 4-0 des siens au Parc des Princes ce samedi après-midi, l'entraîneur Paris ne doit plus disjoncter

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!