•   
  •   

Sport Les capitaines en Liga refusent le chômage partiel

19:10  29 mars  2020
19:10  29 mars  2020 Source:   sports.fr

Coronavirus et confinement : mon employeur peut-il m'imposer mes congés ?

  Coronavirus et confinement : mon employeur peut-il m'imposer mes congés ? Depuis mardi, la France vit confinée pour lutter contre la propagation du coronavirus. Télétravail, chômage partiel, droit de retrait Autant de mesures exceptionnelles auxquelles doivent recourir des millions de travailleurs. Pour vous aider à vous y retrouver, notre chroniqueur juridique, Roland Perez, a répondu aux questions des auditeurs d'Europe 1.

Ils disent non au chômage partiel . Les capitaines des 42 clubs sous la houlette de la LaLiga, organe qui gère le football professionnel en Espagne, auraient fait Sergio Canales, joueur du Betis, a ainsi assuré dans la presse locale andalouse qu'il était prêt à accepter les mesures de chômage partiel : "Il

Les capitaines des 42 clubs professionnels espagnols auraient annoncé leur décision après une consultation globale selon le Mundo Deportivo et la Certains clubs ont déjà fait savoir qu'ils avaient l'intention de recourir à des plans de chômage partiel comme le FC Barcelone et l'Atlético Madrid.

  Les capitaines en Liga refusent le chômage partiel © Fournis par Sports.fr

Qui dit chômage partiel en Espagne, dit potentiellement salaire zéro. Un effort que les joueurs de Liga ne sont pas prêts à faire.

Ils étaient réunis en visioconférence samedi sous l’égide du président de l'association des footballeurs espagnols, David Aganzo. "Ils", ce sont les capitaines des clubs de foot professionnels en Espagne, soit 42 ambassadeurs qui se sont formellement opposés à la proposition faite par la Ligue aux différentes entités des championnats de première et deuxième divisions ibères: passer au plus vite au régime ERTE (Expedientes de Regulación Temporal de Empleo). Ou Dossiers de régulation temporaire de l'emploi. En clair, le chômage partiel qu’ont déjà adopté tous les clubs de Ligue 1. A ceci près que le dispositif n’offre pas les mêmes garanties qu’en France où les salariés placés en activité partielle continue de toucher 70% de leurs revenus bruts (soit 84% environ du net). En Espagne, ce recours permet aux entreprises de suspendre purement et simplement les paies, pour une période déterminée. Un sacrifice fraîchement consenti par les joueurs de la Juve, qui ont accepté de renoncer à leurs salaires pour quatre mois en Italie. Mais pour les capitaines de Liga et Liga 2, ça ne passe pas, rapporte la Cadena COPE.

Congés en mars et reprise en mai, ce que préconise l’UNFP

  Congés en mars et reprise en mai, ce que préconise l’UNFP Le syndicat des footballeurs professionnels français, l’UNFP, se prononce en faveur d’une période de vacances pour les joueurs contraints à l’arrêt sur la deuxième quinzaine de mars. Histoire d’éviter le chômage partiel. Certains clubs de L1 ont déjà notifié officiellement un recours au chômage partiel pour leurs effectifs professionnels en cette période trouble suspendue à […] Le syndicat des footballeurs professionnels français, l’UNFP, se prononce en faveur d’une période de vacances pour les joueurs contraints à l’arrêt sur la deuxième quinzaine de mars. Histoire d’éviter le chômage partiel.

En coulisse, Apollo Global Management Inc. et KKR & Co. se seraient montrés très intéressés, bien qu’ils n’aient pas participé officiellement à des réunions avec la ligue et qu’ils aient refusé de communiqué sur la question. Liga : les capitaines s'opposeraient aux plans de chômage partiel .

conduit plusieurs clubs à avoir recours au chômage partiel afin de limiter les pertes économiques. Pourtant, le président madrilène ne se trouve pas encore obligé d'avoir recours au chômage partiel . Pour l'instant, du côté des dirigeants madrilènes, on compte surtout sur une reprise de la Liga pour

Déjà de grosses baisses de salaire consenties

« En cette période de crise qui nous contraint à la solidarité, à la générosité et à l’effort, il faut savoir tendre la main et trouver des solutions pour le bien de tous: institutions, clubs, joueurs, staffs et supporters », martèle Miguel Angel Gil Marin, le directeur général de l’Atlético de Madrid. Les capitaines, parmi lesquels le Merengue Sergio Ramos, répondent que la plupart des joueurs sont prêts à baisser leurs émoluments tant que durera la crise. Au Barça, ce serait déjà le cas si l’on en croit les récentes annonces de la direction blaugrana. La presse catalane évoque un rabais considérable de 70%. Un bel effort déjà.

Aussi sur MSN: Mbappé ou Haaland au Real ? La clause qui change tout

Anderlecht: Un entraîneur-adjoint viré à cause du coronavirus

  Anderlecht: Un entraîneur-adjoint viré à cause du coronavirus Conséquences des difficultés financières d’Anderlecht en raison de la crise du coronavirus, c a été licencié. Si de nombreux clubs de Ligue 1 parmi lesquels l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais ou Strasbourg ont d’ores et déjà eu recours au chômage partiel ou si le Barça a négocier avec ses joueurs des baisses de salaire compte-tenu […] Conséquences des difficultés financières d’Anderlecht en raison de la crise du coronavirus, c a été licencié.

Enfin, les employeurs bénéficiant du dispositif de chômage partiel , lui aussi financé sur crédits publics, sont appelés à « la plus grande modération » en matière de Comment exonérer les actionnaires de l’effort quand des millions d’employés en chômage partiel ne toucheront que 84 % de leur salaire ?

Liga Santander. Segunda División. "Le RCD Espanyol, en conséquence de la suspension temporaire de la compétition et de la situation exceptionnelle que nous traversons, vient de présenter un plan de chômage partiel pour cas de force majeure", a détaillé le club barcelonais dans un communiqué

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Coronavirus : 5,8 millions de salariés en chômage partiel en France, soit un sur quatre .
"On est le seul pays à être à ce niveau de chômage partiel", assure la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. "A peu près la moitié de l'économie est à l'arrêt."Un nouveau record. Le recours au chômage partiel pendant cette épidémie de coronavirus a été demandé pour 5,8 millions de salariés, soit un sur quatre dans le privé, ce qui pourrait coûter 19,6 milliards d'euros en trois mois, a annoncé mardi 7 avril la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. "On est le seul pays à être à ce niveau de chômage partiel", a dit la ministre, lors d'une audition en vidéoconférence au Sénat.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!