•   
  •   

Sport Un médecin lié à la grappe Campbellton COVID-19 dit qu'il a fait `` une erreur de jugement ''

20:03  02 juin  2020
20:03  02 juin  2020 Source:   cbc.ca

Médecin connecté à l'épidémie de COVID-19 à Campbellton, N.-B., suspendu

 Médecin connecté à l'épidémie de COVID-19 à Campbellton, N.-B., suspendu Global News a appris qu'un médecin connecté au nouveau groupe de cas de COVID-19 dans le nord du Nouveau-Brunswick a été suspendu par l'hôpital où il travaillait. Le Dr Ed Schollenberg, registraire du Collège des médecins et chirurgiens du Nouveau-Brunswick, a confirmé qu'un médecin de sexe masculin était au centre de l'éclosion. Il a travaillé à l'hôpital régional de Campbellton, qui est maintenant fermé au public.

Campbellton doctor says he isn't sure how he got the coronavirus and has never shown symptoms. © Guy LeBlanc / Radio-Canada Un médecin de Campbellton dit qu'il ne sait pas comment il a attrapé le coronavirus et n'a jamais montré de symptômes.

Le médecin au centre d'une éclosion de COVID-19 dans la région de Campbellton dit qu'il ne sait pas s'il a attrapé le coronavirus lors d'un voyage au Québec ou chez un patient de son bureau.

Le Dr Jean Robert Ngola a fait des commentaires à l'émission La Matinale de Radio-Canada mardi matin - sa première entrevue avec les médias depuis l'apparition de 12 nouveaux cas dans la région sanitaire du nord du Nouveau-Brunswick à partir du 21 mai. Auparavant, cela faisait deux semaines puisque la province avait un dossier actif.

Le Nouveau-Brunswick tiendra un point de presse du dimanche sur les coronavirus

 Le Nouveau-Brunswick tiendra un point de presse du dimanche sur les coronavirus © Global News Le premier ministre Blaine Higgs prendra la parole lors de la mise à jour COVID-19 du Nouveau-Brunswick le 8 mai 2020. Pour la première fois depuis des semaines, le Nouveau-Brunswick tiendra un COVID - 19 Point de presse du un dimanche alors que la province fait face à un pic soudain de cas à Campbellton. La conférence de presse aura lieu à 14 h 30. et sera diffusé sur le site Web de Global.

Ngola, qui a été suspendu, a déclaré qu'il avait décidé de s'exprimer car il est devenu la cible d'attaques verbales racistes quotidiennes et de faux rapports à la police et se sent abandonné par les responsables de la santé publique.

Il travaille comme médecin à Campbellton depuis 2013. Il exerçait auparavant en Europe et en République démocratique du Congo.

a sign on the side of a building: Dr. Jean-Robert Ngola practises at the Campbellton Regional Hospital in northern New Brunswick. © Shane Fowler / CBC Le Dr Jean-Robert Ngola pratique à l'hôpital régional de Campbellton dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Ngola a déclaré qu'il ne s'était pas isolé lui-même après son retour d'un voyage de nuit au Québec pour aller chercher sa fille de quatre ans. Sa mère a dû se rendre en Afrique pour les funérailles de son père.

"Que devais-je faire", a-t-il dit en français. "La laisser seule là?"

Tous les cas COVID-19 actifs dans N.B. reste lié à un médecin qui n'a pas réussi à s'isoler

 Tous les cas COVID-19 actifs dans N.B. reste lié à un médecin qui n'a pas réussi à s'isoler © Fichier La Dre Jennifer Russell s'adresse aux médias le lundi 16 mars 2020. Le Nouveau-Brunswick ne signale aucun nouveau cas de COVID-19 lundi malgré le traitement de plus de 2 000 tests au cours des dernières 24 heures. Il y a 132 cas confirmés de COVID-19 au Nouveau-Brunswick. En date de lundi, 12 cas étaient considérés comme actifs. Tous se trouvent dans la région de Campbellton, connue sous le nom de Zone 5. Quatre patients sont hospitalisés avec une unité de soins intensifs.

Ngola a déclaré qu'il avait conduit directement ici et là sans s'arrêter et n'avait eu de contact avec personne. Il a dit qu'aucun des membres de sa famille n'avait de symptômes de COVID-19 à l'époque.

Il est retourné au travail à l'hôpital régional de Campbellton le lendemain.

"C'était peut-être une erreur de jugement", a expliqué Ngola, soulignant que les travailleurs, y compris les infirmières qui vivent au Québec, traversent la frontière chaque jour sans aucune période d'isolement de 14 jours.

"Qui n'a pas commis d'erreur de jugement?" il a dit. "C'est pourquoi j'ai de la compassion envers tout le monde."

'Combien de personnes sont des transporteurs involontaires?'

Ngola a déclaré avoir reçu un appel d'un responsable de la santé publique le 25 mai l'informant qu'un de ses patients avait été testé positif.

Il a environ 2 000 patients à sa clinique, dont 1 500 environ sont actifs.

Hôpital régional de Campbellton pour rouvrir partiellement son service d'urgence

 Hôpital régional de Campbellton pour rouvrir partiellement son service d'urgence © Getty Images Réseau de santé Vitalité a annoncé mercredi la réouverture progressive de certains services à l'Hôpital régional de Campbellton. L'hôpital a été fermé au public fin mai après que le réseau de santé eut confirmé que le médecin au centre de la nouvelle éclosion de coronavirus dans le nord du Nouveau-Brunswick travaillait à l'hôpital.

Ngola avait vu l'homme le 19 mai pour un renouvellement d'ordonnance ou quelque chose qui ne nécessitait aucun toucher ni examen physique. Il a dit que l'homme n'avait aucun symptôme de COVID-19 et portait un masque.

Ngola a dit qu'il avait immédiatement appelé le patient, qui avait des symptômes de rhume et allait bien.

Il a dit qu'il avait annulé son quart de travail ce soir-là à l'hôpital et avait passé un test pour lui et sa fille. Aucun d'eux ne montrait de symptômes. Mais ils ont tous deux été testés positifs.

Ngola a dit qu'il ne sait toujours pas comment ils ont été infectés.

"Qui peut dire? ... Le virus circule partout. ... Combien de personnes sont des porteurs involontaires?"

Les messages de haine affluent, dit le médecin

Il a dit une heure après avoir parlé à l'hôpital et aux responsables de la santé publique de ses contacts pour faciliter l'enquête et protéger le public, son nom, son visage et son adresse étaient annoncés sur Internet comme "le mauvais docteur qui a amené le virus pour tuer des gens. "

Ngola a dit que ce n'était pas ce qu'il était.

Aucun nouveau cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, la région de Campbellton reste orange

 Aucun nouveau cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, la région de Campbellton reste orange © LA PRESSE CANADIENNE / Paul Chiasson Une infirmière prépare un écouvillon de test dans une clinique de test COVID-19 temporaire à Montréal, le vendredi 15 mai 2020. Nouveau-Brunswick a confirmé qu'il n'y avait pas de nouveau cas de nouveau coronavirus samedi. Le nombre de cas confirmés au Nouveau-Brunswick est de 136 et 121 se sont rétablis, dont un lié à l'éclosion actuelle dans la zone 5 (région de Campbellton), selon la province.

"Je n'ai de compassion que pour les patients malades ... le rôle des médecins est de soigner, de guérir, d'aider ... de ne pas propager de virus." Le Premier ministre du

, Blaine Higgs, a qualifié les actions du médecin d '"irresponsables" lors d'une conférence de presse le 27 mai.

"Si vous ignorez les règles, vous mettez votre famille, vos amis et vos compatriotes du Nouveau-Brunswick en danger", a déclaré Higgs à l'époque.

Il y a 12 cas actifs dans la province - tous dans la région sanitaire de Campbellton, connue sous le nom de Zone 5. Quatre résidents et un membre du personnel d'un établissement de soins de longue durée à Atholville sont parmi les cas les plus récents.

Ngola a déclaré qu'il cherchait des personnes faisant des messages haineux et que la grande majorité venait de l'extérieur de la région. Il a dit qu'il sent qu'ils essaient d'inciter à la violence contre lui parce qu'il est noir.

Il a dit qu'il recevait des appels accusateurs de la part de personnes aux États-Unis, en Afrique et en Europe, et que des gens faisaient également de faux rapports à son sujet à la police locale.

Ngola a déclaré qu'il n'était pas satisfait de la façon dont il était traité par les fonctionnaires.

"Je suis patient. J'ai droit à la confidentialité, à la protection du système."

Il a dit qu'il restait dévoué à servir la communauté.

"J'ai une famille. J'ai le droit de vivre. S'il vous plaît, je ne suis pas un criminel."

Un message de MSN Canada:

Pour aider les personnes touchées par le coronavirus COVID-19, MSN For Good, propulsé par Microsoft News, porte à votre attention le sort de Banques alimentaires Canada et ses efforts pour aider à nourrir les plus vulnérables d'entre nous. Apprenez-en plus sur les efforts de Banques alimentaires Canada et faites un don à la campagne ici .

Soyez généreux.

N.B. Résumé de COVID-19: Il pourrait y avoir plus de cas inconnus qui se cachent, selon un épidémiologiste .
Un épidémiologiste avertit les Néo-Brunswickois qu'il pourrait y avoir plus de cas de COVID-19 dans la province. La province a vu un groupe de nouveaux cas de maladie respiratoire au cours des deux dernières semaines dans la région de Campbellton, mais le Dr Colin Furness, épidémiologiste chargé du contrôle des infections et professeur adjoint à l'Université de Toronto, a déclaré que certaines personnes pouvaient être asymptomatiques ou n'ont qu'un cas mineur de virus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 22
C'est intéressant!