•   
  •   

Sport PSG – OM, Sakai dédouane Neymar : « Personne ne m’a dit quoi que ce soit »

01:30  02 octobre  2020
01:30  02 octobre  2020 Source:   football365.fr

David Guion : « On a fait beaucoup trop d'erreurs »

  David Guion : « On a fait beaucoup trop d'erreurs » Thomas Tuchel n'en croit pas ses oreilles. Cinquante-sept ans après sa dernière campagne européenne, le Stade de Reims renouait avec l'Europe. Cinquante-sept ans après sa dernière campagne européenne, le Stade de Reims renouait avec l'Europe. Mais malgré une victoire des siens sur la pelouse des Suisses du Servette Genève, l'entraîneur de Reims n'a pas caché sa réserve sur la performance de son équipe.

Personne ne m ' a rien dit de discriminant. Nous avons juste eu une petite brouille pendant un match qui est subitement monté dans les tours émotionnellement. La prochaine fois, je donnerai encore mon meilleur pour vous offrir un excitant OM - PSG !», a-t-il posté.

Neymar « m ' a dit que c 'était une insulte raciste, mais je n'ai pas entendu sur le terrain», avait auparavant réagi l'entraîneur du PSG , Thomas Tuchel J'espère que ça ne va pas mettre du noir sur notre victoire. Il n'y pas de place pour le racisme dans le foot. Je ne pense pas que ce soit le cas», a

Le défenseur de l'Olympique de Marseille a assuré ne pas avoir entendu de propos discriminatoires à son encontre lors du match tendu contre le Paris Saint-Germain (0-0).

Hiroki Sakai © Fournis par Mercato 365 Hiroki Sakai Cela ressemble à une affaire classée. Au lendemain de la décision de la Commission de discipline de la LFP, qui n'a pas sanctionné Alvaro Gonzalez et Neymar suite aux incidents survenus lors du Classico PSG-OM (0-0), Hiroki Sakai a également tenu à apporté son éclairage sur les événements de ce match. Certains médias espagnols avaient diffusé des images montrant un échange verbal entre Neymar et Sakai, des experts accusant la superstar brésilienne d'avoir proféré des termes racistes à l'encontre du défenseur de l'OM. Mais l'international Japonais a catégoriquement nié cette version. « Je suis heureux d’entendre que les deux joueurs n’ont pas été sanctionnés cette fois. Personne ne m’a dit quoi que ce soit de discriminatoire. Nous avons juste eu une petite conversation dans un match qui est devenu tendu », a-t-il écrit dans un message publié sur les réseaux sociaux, ce jeudi soir. Fin de l'histoire.

David Guion : « Le regret, c'est qu'il y avait la place pour l'emporter » .
Surtout quand l'équipe en face est aussi MOL. Ils ont refait le coup. Après les Girondins en 2017, les hongrois du MOL Fehervar (ex Videoton) ont éliminés des rémois trop peu dangereux à l'issue de la séance de tirs au but. Une contre performance que regrette David Guion : « Nous avons eu affaire à un adversaire très regroupé, avec un bloc bas de cinq défenseurs, donc ça a été difficile de contourner ce bloc. Même si on avait le ballon et qu'on procédait plus par contre, on n'a pas réussi à trouver la faille dans cette défense regroupée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!