•   
  •   

Sport Le président de Málaga menace Emmanuel Macron

13:40  26 octobre  2020
13:40  26 octobre  2020 Source:   sofoot.com

Espagne: manifestations anti-gouvernement en voiture à l'appel de l'extrême-droite

  Espagne: manifestations anti-gouvernement en voiture à l'appel de l'extrême-droite Des centaines de véhicules ont défilé lundi à Madrid et dans d'autres villes espagnoles, pour réclamer la démission du gouvernement de gauche à l'appel de l'extrême-droite. "Démission", pouvait-lire sur les pancartes brandies dans la manifestation de Madrid, organisée à l'occasion de la fête nationale espagnole par le parti d'extrême-droite Vox."Va-t-en Sanchez!" "Démission", pouvait-lire sur les pancartes brandies dans la manifestation de Madrid, organisée à l'occasion de la fête nationale espagnole par le parti d'extrême-droite Vox.

« Emmanuel Macron , prévient le journal, bénéficie d’un alignement parfait des planètes. «Maintenant que nous avons le président Macron , donnons-lui une majorité pour gouverner», auraient considéré les électeurs, selon le journal, qui attribue la très faible participation à une sorte de «léthargie, après

Emmanuel Macron et En Marche! ont, là aussi, raflé cette mise. Mais le président veut aller vite, n'attendant pas même la fin des élections législatives pour se mettre au travail. Conscient peut-être que tel avant-projet de loi de lutte contre le terrorisme, lequel prévoit la normalisation de l'état d'urgence

  Le président de Málaga menace Emmanuel Macron © Fournis par Sofoot

Football et politique, mauvais mélange ?

Après ses propos visant à lutter contre la haine et les extrémismes religieux, Emmanuel Macron a provoqué de vives réactions dans plusieurs pays. En Jordanie, au Qatar ou au Koweït par exemple, un appel officiel à boycotter les produits français a été lancé. Plus proche de nous, en Espagne, c'est Abdullah ben Nasser Al-Thani, président du club de Málaga et membre de la famille de l'émir du Qatar, qui a sommé le président de la République de présenter ses excuses à la communauté musulmane : « S'il n'y a pas d'excuses officielles envers tous les pays musulmans à la suite de ce discours de racisme et d'incitation à la haine concernant les actes offensants envers le Messager d’Allah, alors tu devras en supporter les conséquences », a ainsi lâché Al-Thani sur son compte Twitter, tout en qualifiant le chef de l'État de « disciple impur » de sa compagne Brigitte Macron.

Couvre-feu, chômage partiel, télétravail : ce qu'il faut retenir des annonces de Macron

  Couvre-feu, chômage partiel, télétravail : ce qu'il faut retenir des annonces de Macron Après l'annonce du rétablissement de l'état d'urgence sanitaire en France, le chef de l'État a pris la parole pour annoncer l'entrée en vigueur de nouvelles mesures face au rebond de l'épidémie de coronavirus, mercredi soir. Couvre-feux en Île-de-France et dans huit métropoles, chômage partiel et télétravail : voici ce qu'il faut retenir de l'interview d'Emmanuel Macron.

Rencontre avec Mr le Président de la République et visite du salon de l’agriculture - 2018 - Продолжительность: 10:10 Chaîne Agricole 54 041 просмотр. Échange avec David Forge, agriculteur et youtubeur | Emmanuel Macron - Продолжительность: 12:57 Emmanuel Macron 69

Emmanuel Macron . 3M likes. Président de la République française. Avec tous les instituteurs et professeurs de France, nous enseignerons l’Histoire, ses gloires comme ses vicissitudes. Nous ferons découvrir la littérature, la musique, toutes les œuvres de l’âme et de l’esprit.

Málaga lance une procédure de licenciement collectif

Sympa l'ambiance pour le PSG en déplacement ce mercredi à Istanbul.

Nouvelles manifestations contre la France au Bangladesh .
D'importantes manifestations se sont déroulées vendredi au Bangladesh contre la France, brûlant des effigies de son président Emmanuel Macron pour dénoncer son soutien à la liberté de caricaturer. Ils s'élèvent contre le soutien qu'a apporté M. Macron à la liberté de caricaturer à l'occasion d'un hommage à un enseignant français assassiné le 16 octobre lors d'un attentat islamiste pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet pendant un cours sur la liberté d'expression.Ces partis critiquent également des propos de M. Macron estimant début octobre que l'islam est "en crise".

usr: 3
C'est intéressant!