•   
  •   

Sport Diego Costa, le retour du roi

15:10  04 janvier  2018
15:10  04 janvier  2018 Source:   sofoot.com

Un de chute pour l'Atlético

  Un de chute pour l'Atlético A la veille du Clasico entre le Real et le Barça, l'Atlético de Madrid a raté une belle opportunité en concédant sa première défaite de la saison en Liga, sur la pelouse de l'Espanyol Barcelone (1-0).Avantage Barcelone. A la veille du vrai Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone, l'affrontement entre les deux autres clubs de ces villes a tourné à l'avantage de l'Espanyol, qui a infligé à l'Atlético de Madrid sa toute première défaite de la saison en Liga (1-0). C'est Sergio Garcia, en toute fin de match (88e), qui est venu crucifié des Colchoneros qui ne méritaient pas de l'emporter.

Assis sur le banc des remplaçants, Diego Costa attend ce moment avec impatience. Celui où Diego Simeone se tournera vers lui pour l'envoyer s'échauffer avant de l'autoriser à gambader sur la pelouse du Camp d'Esports.

But de Diego Costa , l ’Iran célèbre longuement un but… annulé (EN DIRECT, 0-1) La Dernière Heure. Diego Costa , le retour du roi So Foot.

  Diego Costa, le retour du roi © Fournis par Newsweb

Six mois sans jouer et un but après cinq minutes de jeu. Diego Costa a soigné son retour.

Buteur cinq minutes après son entrée en jeu lors de la victoire de l'Atlético sur la pelouse du Lleida Esportiu (0-4), Diego Costa a parfaitement réussi ses retrouvailles avec le peuple madrilène qu'il avait quitté en juin 2014. Et prouvé par la même occasion qu'il était la pièce manquant au puzzle de Diego Simeone.

Assis sur le banc des remplaçants, Diego Costa attend ce moment avec impatience. Celui où Diego Simeone se tournera vers lui pour l’envoyer s’échauffer avant de l’autoriser à gambader sur la pelouse du Camp d’Esports. Visage fermé, l’attaquant espagnol entre finalement en jeu à la 64e sous l’ovation de la centaine des supporters des Colchoneros venus encourager leur équipe à Lérida. Après quelques courses et quelques passes pour se mettre en route, Diego Costa prend le ballon dans le rond central, décale Kevin Gameiro, entre dans la surface de réparation et lève la main. Un appel en retrait et un centre de Juanfran plus tard, il se jette comme un mort de faim pour tacler le ballon dans les filets de David Oliveros avant de se jeter au sol, les doigts levés vers le ciel. Habituellement si dur, le visage de l’ancien de Chelsea semble alors être teinté d’une grande émotion.

Costa en a « assez de s'entraîner »

  Costa en a « assez de s'entraîner » Rangez vos tibias, Diego Costa est de retour. Interdit de recrutement depuis un an pour avoir enfreint le règlement sur les transferts de mineurs, l'Atlético de Madrid sera officiellement libéré de sa sanction le 1er janvier 2018. Mais les Colchoneros n'ont pas attendu de sabrer le champagne pour présenter leurs nouvelles recrues, à savoir Diego Costa et Vitolo. Si l'ailier espagnol avait été prêté à Las Palmas durant la première partie de saison pour contourner les règles de l'interdiction de recruter, l'ancien buteur de Chelsea, lui, a passé les quatre derniers mois à s'entraîner avec le groupe de Diego Simeone.

Pour les articles homonymes, voir Costa . Diego da Silva Costa , né le 7 octobre 1988 à Lagarto dans l'État du Sergipe au Brésil, est un footballeur international brésilien puis espagnol qui évolue au poste d'attaquant à l'Atlético Madrid. Il joue actuellement avec le club espagnol de l'Atlético de Madrid.

Après une année à l'écart, Diego Costa fait son grand retour en équipe d'Espagne. Il a deux matches de gala pour mettre tout le monde d'accord.

Grève, coup de pression et attente

Si Diego Costa semblait si ému après son but, c’est qu’en réalité il y pense depuis trois ans, sept mois et six jours et son dernier match avec les Colchoneros en finale de Ligue des champions 2014. Parti dans la foulée à Chelsea où il empile les buts et remporte deux championnats, l’attaquant espagnol n’est pas épanoui à Londres où les relations sont tendues avec Antonio Conte, qui lui indique l’été dernier son placement sur la liste des transferts par SMS. Non désiré par l’entraîneur italien, Diego Costa a donc une seule idée en tête : retourner dans les bras de Diego Simeone. Et pour avoir gain de cause, l’Espagnol use alors des grands moyens : grève de l’entraînement et coup de pression dans la presse comme au Daily Mail : « Pourquoi ne me laissent-ils pas partir s’ils ne veulent plus de moi ? Mon souhait, c’est d’aller à l’Atlético de Madrid. J’ai repoussé d’autres offres. Ils veulent me vendre en Chine ou ailleurs. Mais pour une question de langue, l’Espagne c’est mieux pour moi. Si je suis mis de côté, je veux aller dans le club que je veux, pas celui qui paie le plus. »

La Juve plie le Toro et fonce en demi

  La Juve plie le Toro et fonce en demi Juventus 2-0 Torino Buts : Douglas Costa (15e), Mandzukic (67e) pour la Juventus Du travail de pro. Face à un Toro courageux mais limité, la Vieille Dame n'a jamais douté ce mercredi soir et s'est qualifiée sans forcer pour les demi-finales de la coppa italia.Les Bianconeri ouvrent le bal grâce à une merveilleuse volée fouettée de Douglas Costa, qui ambiance d'entrée un Allianz Stadium à moitié vide, mais toujours aussi bouillant. Très en jambes, le Brésilien régale le public de quelques bonbons supplémentaires, mais c'est Mandzukic qui va finalement se charger d'achever le Toro blessé.

À ceux qui pensaient que ses six mois sans jouer auraient pu le changer, Diego Costa a apporté une réponse claire ce samedi. De retour à l'Atlético Madrid, avec qui il a marqué dès sa première (ré)apparition mercredi, en Coupe du Roi face à Lleida

Coupe du Roi . Diego Costa a fait le ménage. A nouveau buteur contre l'Iran (1-0), l'attaquant de l'Atlético de Madrid aura mis du temps à s'imposer comme l'avant-centre indiscutable de la sélection espagnole. Diego Costa de retour .

Dans une impasse, les dirigeants des Blues se mettent alors à négocier avec leurs homologues espagnols. Et c’est ainsi que le 27 septembre dernier, . La fin d'une longue attente ? Pas vraiment puisque les Colchoneros sont toujours sous la sanction d'une interdiction de recruter qui court jusqu'en janvier 2018. Pendant trois mois, l’ancien chouchou du Vicente-Calderón va donc s’entraîner comme un dératé la semaine avant d’assister depuis les tribunes aux rencontres le week-end. Un quotidien qui l’exaspère très rapidement, comme il le confie le 31 décembre dernier lors de sa présentation officielle : « J'ai longtemps attendu ce jour. J'ai travaillé et me suis entraîné dur, mais j'ai besoin de jouer, j'en ai assez de m'entraîner. Je suis en meilleure forme qu'à mon arrivée. Je suis prêt à aider l'équipe et à marquer des buts. »

Costa de retour, Griezmann libéré ?

Cinq petites minutes face à Lleida Esportiu ont suffi à prouver que Diego Costa n'était pas du genre à lancer des paroles en l'air. Une aubaine pour Diego Simeone et ses Colchoneros embarqués dans une petite crise offensive, à l’image d’Antoine Griezmann bloqué à cinq unités en Liga. Car oui, avant d’être un véritable fétichiste des chevilles, Diego Costa est un buteur qui ne vit qu’avec l’idée de faire trembler les filets adverses, chose qu’il a réussi à faire à 52 reprises en 82 matchs de Premier League lors de ses trois années d’exil en Angleterre. Plus qu’un simple goleador, l’Espagnol est aussi un vrai point de fixation du haut de ses 188 centimètres et de ses coudes pointus. Une qualité chère à Diego Simeone et à Antoine Griezmann qui va alors pouvoir retrouver son poste de prédilection : celui de l'attaquant qui tourne autour d’une vraie pointe. Et celle-ci n’a pas pour prénom Olivier.

Diego Carlos : « Je n'ai pas compris » .
Les exploits de Chapron ont fait le tour du monde, à tel point qu'on en oublierait presque la réaction de Diego Carlos. Desiage : « Derrière

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!