•   
  •   

Sport Les Ultras bordelais décidés à braver les interdits préfectoraux

20:45  14 février  2018
20:45  14 février  2018 Source:   sports.fr

Boavista concède un but hors-jeu à cause d'un drapeau

  Boavista concède un but hors-jeu à cause d'un drapeau Encore un peu plus de grain à moudre pour les anti-VAR. Ce mardi soir au Portugal, le Desportivo Aves a facilement disposé de Boavista sur son terrain (3-0) lors de la 21e journée de la Liga Sagres. Pourtant lanterne rouge et dans une situation compliquée, le club local a bénéficié d'un coup du sort sur lequel il n'a pas craché.À la 70e minute, le milieu de terrain Vítor Gomes inscrit un but en position de hors-jeu suite à un coup-franc bien placé. Pour en être sûr, l'arbitre décide alors de consulter la VAR suite aux protestations des joueurs de Boavista.

Pour la sortie du nouvelle album de… lire la suite. Plus de 150 blogs répertoriés. Nouvelle vidéo chaque dimanche. 30 choses à faire à Bordeaux en été. Graphiste Freelance Bordeaux. Où se baigner dans la région Bordelaise ?

Les Ultramarines veulent se rendre dimanche à Marseille soutenir leur équipe malgré un arrêté préfectoral interdisant leur présence au Vélodrome. ( ) La mort des groupes Ultras en France, c'est la mort des stades», ont dénoncé dans leur communiqué les Ultramarines qui indiquent avoir

Ciblés par un arrêté préfectoral visant à interdire leur déplacement à Marseille dimanche prochain, les Ultramarines bordelais ont fait savoir mercredi qu’ils se rendraient malgré tout en terre phocéenne.

Le 3 février dernier, pas moins de 47 supporters bordelais étaient interpellés dans les tribunes de la Meinau et placés en garde à vue près de 24 heures durant. Quelques jours auparavant, un arrêté préfectoral avait été pris dans le Bas-Rhin pour interdire leur déplacement à Strasbourg. Une mesure administrative doublée d’une sentence prononcée à titre conservatoire par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel, mi-janvier, après l’embrasement via un fumigène d’une banderole girondine déployée dans les travées du Stade de l’Aube, à Troyes.

Australie : les ministres interdits de "relations sexuelles avec leurs collaborateurs"

  Australie : les ministres interdits de Cette décision intervient en plein scandale impliquant le Premier ministre adjoint, qui a trompé sa femme avec une collaboratrice désormais enceinte de lui. © Fournis par Francetv info Il dénonce "une erreur de jugement choquante". Le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a décrété, jeudi 15 février, l'interdiction des relations sexuelles entre les ministres et leurs collaborateurs, en réponse à la tempête suscitée par la liaison extra-conjugale de son adjoint avec son ancienne assistante.

Le groupe ultra marseillais CU84 s'est illustré lors du match de Coupe de France à Bourg-en-Bresse en arborant une bâche en soutien aux supporters bordelais arrêtés samedi pour avoir assisté au déplacement des Girondins à Strasbourg malgré l'arrêté préfectoral leur interdisant l'accès au stade.

Déjà interdit par un arrêté préfectoral , le déplacement des supporters bordelais à Marseille dimanche (21h00) est désormais visé par un arrêté du ministère de l'Intérieur. Avec cet arrêté, les autorités pourront en théorie intercepter les ultras girondins dès leur départ de Bordeaux dimanche.

Ce mercredi, c’est au tour de la préfecture des Bouches-du-Rhône de prendre un arrêté à l’encontre des fans bordelais, lesquels ne seront pas les bienvenus ce dimanche à Marseille, dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1. Comme en 2016 et en 2017. Problème, ledit arrêté a été pris dès le 6 février pour une publication bien tardive, à quatre jours seulement du match. Un timing dénoncé par les Ultramarines, le principal groupe de partisans des Girondins. "Ils considèrent donc que nous sommes dangereux. Nous considérons à contrario que ce sont eux qui mettent nos vies en danger. Les enjeux sont aussi humains et financiers: il est trop tard pour annuler. Notre déplacement à Marseille est maintenu", peut-on lire ce mercredi dans un communiqué de l’association susmentionnée.

Malcom sanctionné deux matchss

  Malcom sanctionné deux matchss Malcom a réussi à duper l'arbitre, mais pas la LFP. Le 28 janvier, l'attaquant bordelais a inscrit un pénalty face à Lyon (3-1), après avoir simulé une faute de Jéremy Morel dans la surface de réparation. Jeudi soir, la commission de discipline de la LFP a infligé deux matchs de suspension au Brésilien, dont un avec sursis. Malcom sera mis à l'écart pour la rencontre face à Nice, le 25 février prochain.

Une quarantaine d' ultras bordelais , qui ont C'est la troisième fois en un mois que les Ultramarines, principal groupe de supporters de Bordeaux qui revendique plus d'un millier d'adhérents, bravent une C'est la troisième saison consécutive que le voyage des Bordelais à Marseille est interdit .

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un Bordelais est un habitant de Bordeaux. Le Bordelais désigne de façon générique la région de la ville de Bordeaux et plus spécifiquement la région rive gauche entre Bazadais et Médoc et rive droite entre

"Les interdictions de déplacements n'ont pas de sens. Ce sont des mesures arbitraires, discriminatoires et liberticides. La mort des groupes Ultras en France, c'est la mort des stades", poursuivent les Ultramarines, qui de ce fait ont "choisi le camp de la désobéissance civile". La préfecture des Bouches-du-Rhône est pourtant formelle. Dimanche, il sera "interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de Bordeaux ou se comportant comme tel d'accéder au stade Orange Vélodrome de Marseille et de circuler ou de stationner sur la voie publique dans les limites de la commune de Marseille".

Ultramarines: Les Ultramarines iront à Marseille malgré l'interdit préfectoral pris à leur encontre. © Twitter Les Ultramarines iront à Marseille malgré l'interdit préfectoral pris à leur encontre.

Ligue Europa : un policier meurt lors d'affrontements entre supporters avant le match Athletic Bilbao-Spartak Moscou .
Ces heurts se sont produits au moment de l'arrivée des ultras du Spartak au stade de San Mamés, à Bilbao. © Fournis par Francetv info Un agent de la police basque est mort, jeudi 22 février, pour des raisons encore inconnues, après des violences qui ont impliqué des supporters du Spartak Moscou avant la rencontre d'Europa League entre leur club et l'Athletic Bilbao, à Bilbao (Espagne). Les deux équipes s'affrontaient en 16e de finale retour, une semaine après la victoire du club basque en Russie (3-1) lors du match aller.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!