•   
  •   

Sport Courbis : « Avec Maradona, c'est une période du foot qui s'en va »

19:35  26 novembre  2020
19:35  26 novembre  2020 Source:   sofoot.com

Nécrologie: le génie du football argentin Maradona a vu le paradis et l'enfer

 Nécrologie: le génie du football argentin Maradona a vu le paradis et l'enfer (Reuters) - Le grand footballeur mondial Diego Armando Maradona, décédé mercredi moins d'un mois après son 60e anniversaire, était vénéré comme un dieu pour son génie avec le ballon, mais ses démons l'ont presque détruit. © Reuters / Action Images PHOTO DE FICHIER : Maradona à l'entraînement de l'équipe argentine à Glasgow Maradona est décédé des suites d'une crise cardiaque à son domicile dans la banlieue de Buenos Aires, ont confirmé ses proches.

" C ' est notre passé qui s ' en va " avec le décès de la légende Diego Maradona ce mercredi, a réagi sur RTL Michel Platini, rival de l'Argentin dans les années Platini a aussi évoqué le sentiment que suscite Maradona en Argentine et à Naples: " C ' est au-delà de ce que peuvent être les Champs-Elysées en

Le légendaire joueur de football argentin Diego Maradona s' est éteint ce mercredi à l'âge de 60 ans. Il avait été au coeur de deux documentaires remarqués réalisés par Emir Kusturica et Asif Kapadia. © M2R Films Mort de Diego Maradona

  Courbis : « Avec Maradona, c'est une période du foot qui s'en va » © Fournis par Sofoot

Rolland Courbis a eu la chance de voir jouer Diego Maradona, il raconte ses souvenirs et ce qu'a pu apporter l'Argentin au football.


Vidéo: Maradona, c'était aussi ça… (Dailymotion)

« Le premier à me parler de ce Maradona, c'est Delio Onnis quand on jouait ensemble à Monaco. Il me dit qu'il y a un monstre, un phénomène, et je me souviens qu'il n'est pas retenu par César Luis Menotti pour la Coupe du monde en Argentine en 1978, on ne sait pas trop pourquoi. Je dois le découvrir en images quand il est à Boca avant qu'il n'arrive au Barça. Je me dis immédiatement que Delio ne m'avait pas menti, c'était un phénomène. Puis, il y a ce tacle terrible de Goikoetxea, ça fait de la peine à tout le monde, on se dit qu'on va perdre ce joueur pendant longtemps... On ne sait pas s'il reviendra un jour à 100%... Et voilà qu'il file à Naples, c'est un départ avec un énorme point d'interrogation. La Juve, le Milan ou l'Inter, d'accord, mais Naples ? Tout le monde attend ça avec une grande impatience, et dès qu'il arrive, on a l'impression qu'il est napolitain. Faire de Naples un adversaire pour les trois monstres italiens, c'était tout simplement impensable. Il n'y avait qu'un phénomène comme lui pour faire ça.

Mort de Diego Maradona : Cristiano Ronaldo, Mbappé, Neymar... Hommages au "génie éternel"

  Mort de Diego Maradona : Cristiano Ronaldo, Mbappé, Neymar... Hommages au Quelques minutes après l'annonce de la mort de Diego Maradona, le monde du football lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux. Kylian Mbappé, Neymar, Cristiano Ronaldo ou encore Pelé, ils sont nombreux à pleurer sa disparition.Sur les réseaux sociaux, Cristiano Ronaldo a écrit sous une photo de leur duo : "Aujourd'hui, je dis au revoir à un ami et le monde dit au revoir à un génie éternel. L'un des meilleurs joueurs de l'histoire à jamais. Un magicien sans pareil. Il part trop tôt, mais laisse un héritage sans limite et un vide qui ne sera jamais comblé. Repose en paix. Tu ne seras jamais oublié". Une autre légende du football, Pelé, a également exprimé sa tristesse.

C ' est un match qui m'a marqué. En face, c ' était le grand Naples qui allait devenir champion d'Italie quelques mois plus tard. Au marquage, tout le monde a cru que c ' était le regretté Patrice Lestage qui allait se charger de Maradona . Et j'ai décidé que ce serait mon arrière gauche, Benoît Tihy.

"La mort de Maradona est une très mauvaise nouvelle, en plus de la perte d’un dirigeant qui a eu beaucoup d’importance pour moi, qui a été la première personne à m’avoir ouvert les portes du coaching", a glissé le Portugais, avant de revenir C ’ est une perte incroyable pour le monde du foot ."

Il m'a appris qu'on pouvait être un athlète tout en étant petit. Je me rappelle qu'il arrivait à la poitrine du Yougoslave Ivan Osim. Maradona s'est toujours servi de son centre de gravité pour accélérer. Son action contre les Anglais, on se demande à quel moment il va faire la passe. Mais ça se termine toujours par un crochet, jusqu'au gardien. Un joueur d'1,85m ne peut pas faire un tel exploit, il fallait avoir sa morphologie.

Maradona était humain, il avait des failles, il a mené le contraire d'une vie tranquille et paisible. Ce n'est pas comparable avec Lionel Messi à ce niveau-là. Si on peut le comparer à un autre sportif qui a autant pris position, je n'en vois qu'un seul : Cassius Clay, devenu Mohamed Ali. Pour moi, la carrière de footballeur de Maradona ressemble à celle d'un boxeur. Il a mené de multiples combats contre ceci, pour cela ou pour lui. Il a transcendé son sport.

Je ne l'ai jamais vu jouer au stade, mais je l'ai vu au centre Henri-Chenot de Merano. Il était là pour récupérer, on avait pu discuter cinq minutes, mais il était toujours accompagné de cinq ou six personnes. Ce qui m'aurait emmerdé, c'est de ne pas le voir jouer. Je ne vois personne d'autre comme lui, même si au moment où l'on se parle, il y a peut-être un phénomène qui est en train de naître, on le saura dans une quinzaine d'années. Avec Maradona, c'est une période du foot qui s'en va. »

Barcelone et Naples rendent hommage à l'ancienne star Maradona .
© BON ISHIKAWA Maradona a conduit Napoli à ses plus grandes réalisations en Italie et en Europe Clubs à travers l'Europe a continué à rendre hommage à Diego Maradona dimanche avec des moments particulièrement poignants en Italie et en Espagne où l'Argentin a joué. Maradona, qui a disputé deux saisons pour le Barça, une pour Séville et passé sept années pour la plupart glorieuses à Naples, est décédé mercredi à 60 ans.

usr: 7
C'est intéressant!