•   
  •   

Sport Le naming des clubs bientôt interdit en Chine

16:15  03 décembre  2020
16:15  03 décembre  2020 Source:   sofoot.com

L'Australie “ne cèdera pas aux pressions de la Chine”, qui dévoile 14 sujets de plainte

  L'Australie “ne cèdera pas aux pressions de la Chine”, qui dévoile 14 sujets de plainte Alors que la Chine a dévoilé ses griefs à l'Australie, Canberra affirme qu'elle fixera "ses propres règles en fonction de son intérêt national" et n'entend faire aucun compromis, ce qui risque de mettre un peu plus d'huile sur le feu entre les deux grandes puissances. La tension monte entre la Chine et l'Australie...

Après avoir récemment fermé 60 000 sites Internet pornographiques, la Chine devrait bientôt interdire l'utilisation des logiciels de voix sur IP au sein de ses frontières. L'agence Reuters rapporte en effet, qu'une circulaire datée du 11 décembre et éditée par le ministère de l'information et de l'industrie

Pour les articles homonymes, voir Naming . Le naming , ou nommage, est une pratique spécifique de parrainage qui consiste à attribuer le nom d'une marque ou d'une société marraine à une enceinte sportive (le plus souvent un stade), à une compétition, un classement, une équipe

  Le naming des clubs bientôt interdit en Chine © Fournis par Sofoot

Stop au naming en Chine.

De nombreux clubs de Super League vont devoir changer de nom en vue de la saison prochaine. L’organisation qui chapeaute la Ligue chinoise est en effet en train de préparer de nombreuses réformes, dont la principale sera l’interdiction du naming. Si les clubs chinois s'étaient habitués à intégrer dans leur nom celui de la société qui les finance, ils devront désormais miser sur une appellation neutre. Ce sera notamment le cas du Guangzhou Evergrande ou du Shanghai SIPG. Certains clubs ont déjà lancé des sondages sur les réseaux sociaux pour laisser à leurs fans la chance de proposer un nouveau nom.

Entre la Chine et l'Australie, fomente la discorde

  Entre la Chine et l'Australie, fomente la discorde Après des critiques et des menaces renouvelées de Pékin, le Premier ministre australien, Scott Morrison, a défendu les «intérêts nationaux» de son pays dans une relation qui s'envenime nettement depuis la crise du Covid-19 et les troubles à Hongkong. Le torchon n’en finit plus de brûler. La guerre des mots et des communiqués entre Pékin et Canberra a atteint un nouveau sommet jeudi. De retour d’une visite officielle au Japon, le Premier ministre australien, Scott Morrison, a opposé une fin de non-recevoir aux attaques à peine voilées et aux plaintes formulées depuis deux jours par le régime de Pékin.

La question interdite . « Des dizaines de milliers de chômeurs, une augmentation massive de suicides, des violences familiales exacerbées, des personnes mises à la rue, un décrochage scolaire massif ; divorces, alcoolisme, violences sociales, croissance des cas psychiatriques, perte de repère

Bonjour, je recherche (en fichier "e.pub") le roman de "Clifford D. Simak" : "Demain les chiens" Merci.

À quand la même chose pour les stades en Europe ?

5 Leggings innovants qui changeront votre façon de travailler .
© Fourni par National Post Louis Huang de Vancouver Freedom and Democracy for China tient des photos des Canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig, qui sont détenus par la Chine, à l'extérieur de la Colombie-Britannique Cour suprême de Vancouver en 2019.

usr: 0
C'est intéressant!