•   
  •   

Sport Rugby: le comité d'organisation du Mondial-2023 créé

19:25  10 mars  2018
19:25  10 mars  2018 Source:   afp.com

JO: Tony Estanguet, président de Paris-2024, percevra 270.000 euros bruts par an

  JO: Tony Estanguet, président de Paris-2024, percevra 270.000 euros bruts par an Le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo) de Paris-2024 Tony Estanguet percevra une rémunération annuelle de 270.000 euros bruts jusqu'en 2020, a annoncé vendredi le Comité au terme de son premier conseil d'administration.Le directeur général Etienne Thobois percevra lui 260.000 euros bruts. Ces salaires pourront évoluer après 2020 dans une limite de 20%, en fonction de certains critères de performance. Ils ont été validés par le conseil d'administration qui a suivi en ce sens les recommandations du comité des rémunérations présidé par l'ancien patron de la poste Jean-Paul Bailly.

le nouveau ministre sud-africain des sports, Thembelani Nxesi, a rouvert la porte à une candidature de son pays à l' organisation du mondial 2023 de rugby Comité d ' organisation [modifier | modifier le code]. En 2018, un groupement d'intérêt public est créé pour organiser la compétition en France.

La France accueillera-t-elle pour la troisième fois la Coupe du monde de rugby à XV, en 2023 , après les éditions 1991 (co- organisation ) et 2007 ? La Fédération française (FFR) a présenté oralement sa candidature, ce 25 septembre 2017 à Londres

Le président de la FFR Bernard Laporte (G) lors de la création du comité d'organisation du Mondial-2023 le 10 mars 2018. © Fournis par AFP Le président de la FFR Bernard Laporte (G) lors de la création du comité d'organisation du Mondial-2023 le 10 mars 2018.

Le comité d'organisation qui pilotera la Coupe du monde 2023 de rugby en France a été créé samedi au Stade de France avant France-Angleterre dans le Tournoi des six nations.

Les signataires sont les trois membres du conseil d'administration du comité d'organisation, qui prendra la forme d'un Groupement d'intérêt public (GIP): l'Etat, représenté samedi par le Premier ministre Edouard Philippe, la Fédération française de rugby (Bernard Laporte, président) et le Comité national olympique et sportif français (Jean-Michel Brun, secrétaire général).

RUGBY -Coupe du monde : France 2023, c'est parti !

  RUGBY -Coupe du monde : France 2023, c'est parti ! C'est en marge du très attendu "crunch", programmé ce samedi, au Stade de France (17h45), qu'était donné ce samedi le coup d'envoi symbolique de la Coupe du monde 2023 en France. Dans le grand auditorium de l'enceinte dyonisienne, c'est le Premier Ministre Edouard Philippe qui, en compagnie de Bernard Laporte, Président de la FFR et Jean-Michel Brun, Secrétaire Général du CNOSF,  a signé, en présence de Bill Beaumont, patron de World Rugby, la convention constitutive du Groupement d’Intérêt Public (GIP), constitué pour l’organisation de l’événement.

Je reste bien entendu à la disposition de l'Etat et de la Fédération pour aider à la réussite de cette belle aventure, dans des missions compatibles avec mon mandat de sénateur.» Le Comité d ' organisation qui pilotera la Coupe du monde 2023 a été créé début mars et rassemble des représentants de l'Etat

Le projet de World Rugby . Associations régionales. Fédérations membres. Plans stratégiques. Organisation de World Rugby . Media Centre. Informations. Communauté. France 2023 .

"C'est un jour à marquer d'une pierre blanche (...) qui fait entrer dans une nouvelle ère le rugby français, celle de l'organisation de la seconde Coupe du monde de rugby de notre histoire" a déclaré Bernard Laporte.

Edouard Philippe s'est pour sa part félicité de l'obtention de la compétition, le 15 novembre dernier aux dépens de l'Afrique du Sud et de l'Irlande, une victoire acquise "en grattant le ballon dans les pieds de l'adversaire", a-t-il imagé.

"Notre pays est redevenu une terre d'accueil d'événements sportifs. Il sait faire, il aime organiser, sait organiser, sait sécuriser et faire des grands événements des fêtes de dimension mondiale", a ajouté le Premier ministre, en référence également à la Ryder Cup 2018 (golf) et au Mondial de foot féminin 2019.

La pirouette amusante d'Edouard Philippe après un lapsus

  La pirouette amusante d'Edouard Philippe après un lapsus LE SCAN SPORT - Après que sa langue a fourchu pendant un discours, Le Premier ministre s'en est sorti avec humour.Présent au Stade de France samedi pour le lancement officiel de l'organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 en France, Edouard Philippe a légèrement perdu le contrôle lors de son discours devant les instances du rugby français, international et la presse. La faute à un lapsus fâcheux au moment d'évoquer la France, «une nation qui veut continuer à susciter des grands champions dans tous les domaines.

Lire aussi : Mondial 2023 : la stratégie gagnante du rugby français. Des retombées économiques « élastiques ». La FFR a commandé au cabinet Deloitte une étude d’impact économique de l’ organisation de la Coupe du monde en 2023.

La France a obtenu l’ organisation de la Coupe du monde en déjouant les pronostics grâce à une campagne agressive. Dès le 3 novembre, une lettre était partie à l’intention de World Rugby et des votants.

Etait également notamment présent le président de l'instance internationale World Rugby, l'Anglais Bill Beaumont.

La FFR compte cinq représentants au conseil d'administration, l'Etat quatre et le CNOSF une.

Seront aussi représentés au CA, mais avec des voix consultatives seulement, des personnalités qualifiées et le "club des sites d'accueil" (les dix villes hôtes), présidé par le maire de Lyon Georges Kepenekian.

Le GIP, qui sera présidé par l'ancien président du groupe socialiste au Sénat Didier Guillaume, comprendra aussi un comité d'audit, un comité d'éthique et un comité des rémunérations. L'Etat exercera un contrôle financier via la présence d'un contrôleur général économique et financier, qui assistera aux CA.

Le trophée Webb Ellis du Mondial-2023 de rugby exposé à Londres le 15 novembre 2017 © Fournis par AFP Le trophée Webb Ellis du Mondial-2023 de rugby exposé à Londres le 15 novembre 2017

Les statuts du GIP répartissent les droits et devoirs, ainsi que les responsabilités de l'organisation du Mondial-2023 entre Rugby World Cup Limited, émanation commerciale de World Rugby, et la fédération organisatrice.

Après l'Euro-2016 de football, où l'organisation avait été confiée à une structure privée, ce qu'a récemment critiqué la Cour des comptes, le choix a été fait pour le Mondial-2023 de revenir à un GIP, comme pour la Coupe du monde de rugby 2007.

Mondial de rugby: réunion lundi pour le match de qualif Belgique-Espagne .
Les responsables de Rugby Europe évoqueront lundi le cas de l'arbitre roumain controversé de Belgique-Espagne, match de qualification pour la Coupe du monde 2019 dont le résultat (18-10) a profité à la Roumanie qui s'est qualifiée aux dépens de l'Espagne, a annoncé l'instance tard vendredi."Le Comité de sélection des arbitres de Rugby Europe s'est réuni ce jour (vendredi) à Poznan afin d'analyser la performance des arbitres du match Belgique/Espagne, dernier match du Rugby Europe Championship 2018, qualificatif pour la Coupe du Monde 2019", a récapitulé Rugby Europe, très critiquée depuis une semaine et dont le président Octavian Morariu est également roumain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!