•   
  •   

Sport Faut-il craindre les hooligans russes à Lyon?

16:53  13 mars  2018
16:53  13 mars  2018 Source:   lejdd.fr

Lyon-CSKA Moscou: au moins 8 policiers blessés après des échauffourées

  Lyon-CSKA Moscou: au moins 8 policiers blessés après des échauffourées Des supporters, a priori des ultra lyonnais, ont cherché jeudi les forces de l'ordre sur une des rampes d'accès au stade, provoquant de brèves mais intenses échauffourées qui ont fait au moins huit blessés parmi les policiers, a-t-on appris de sources concordantes. Juste avant le début du match, 100 à 150 supporters cagoulés s'en sont pris à un équipage de la BAC présent dans le cadre de la protection anti-terroriste, selon la police. Ils ont notamment lancé des projectiles et leur véhicule a été très endommagé, nécessitant l'intervention des CRS.Il y a eu trois interpellations, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Reste que, en France, Lyon est l 'un des lieux où l 'on trouve des éléments radicaux, surtout depuis que le phénomène est sous contrôle à Paris. S' il penche politiquement du même côté que les hooligans russes , ce noyau dur de

Il faut effectivement se méfier de ce genre de déclaration-choc, prévient M. Hourcade. « Les hooligans russes sont très surveillés et les hooligans adverses ne vont pas forcément venir en masse », dit- il , en faisant remarquer qu’ il faut être deux pour se battre.

L'Olympique lyonnais reçoit jeudi le CSKA Moscou en Ligue Europa. Près de 500 supporters russes sont attendus, ce qui fait craindre des débordements violents.

Il n'y avait que sept supporters lyonnais, jeudi à Moscou, pour assister à la victoire de l'OL (1-0), mais il y aura beaucoup plus de supporters du CSKA pour le 8e de finale retour de la Ligue Europa au Groupama Stadium, jeudi 15 mars. "Entre 400 et 500" sont attendus dont "10 à 15% considérés comme violents", selon Ronan Evain, responsable de Football Supporters Europe, un réseau qui met les fans en liaison. On est loin des 2.000 ultras du Spartak Moscou qui ont débarqué à Bilbao le 22 février, provoquant des scènes de guérilla (quatre blessés) et, par ricochet, la mort accidentelle d'un policier. Mais, deux ans après les émeutes de Marseille lors de l'Euro 2016 et à trois mois de la Coupe du monde, la résurgence de violences liées aux hooligans russes inquiète.

Euro-2016: un hooligan russe rattrapé par la justice française

  Euro-2016: un hooligan russe rattrapé par la justice française Près de deux ans après l'Euro-2016, la justice a rattrapé l'un des agresseurs présumés d'un supporter anglais, tabassé et laissé pour mort dans la cité phocéenne: un hooligan russe de 31 ans a été placé en détention provisoire à Marseille. L'homme est soupçonné de s'être acharné à coups de chaise sur sa victime et a été mis en examen pour "violence en réunion avec arme, suivi d'une infirmité permanente", a annoncé le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, à l'AFP.

Faut - il craindre les attaques russes à partir de l'Iran ? | Yann Breault - www.lapresse.ca. OL : Attention danger, des hooligans russes pourraient venir à Lyon ! Qui sont les hooligans russes ?

Comment les hooligans russes s'organisent-ils ? Hooliganisme en Pologne : entre craintes et espoirs - Продолжительность: 8:51 Fighting Spirit 11 232 просмотра.

Lire aussi : 3.000 hooligans russes interdits de stade pour la Coupe du monde

Un dispositif renforcé

L'Olympique lyonnais reçoit jeudi le CSKA Moscou en Ligue Europa. Près de 500 supporters russes sont attendus, ce qui fait craindre des débordements violents. © Reuters L'Olympique lyonnais reçoit jeudi le CSKA Moscou en Ligue Europa. Près de 500 supporters russes sont attendus, ce qui fait craindre des débordements violents.

La rencontre fait l'objet d'une attention particulière des pouvoirs publics. On ne connaît pas encore son classement à risque (de 1 à 4), mais le dispositif sécuritaire sera renforcé dans le centre-ville de Lyon, aux alentours et à l'intérieur du stade. Il y a deux semaines à Bilbao, le contexte était particulier : les hooligans du Spartak, qui ont plus mauvaise réputation que ceux du CSKA, avaient eu trois mois pour organiser leur déplacement quand ils n'ont que trois semaines cette fois-ci. En Espagne, "les antifascistes basques avaient annoncé leur intention d'en découdre avec les hooligans moscovites", précise Nicolas Hourcade, chercheur à l'Ecole Centrale de Lyon.

Mondial-2018,: la sécurité un enjeu d"image" pour la Russie, assure Poutine

  Mondial-2018,: la sécurité un enjeu d Le président russe Vladimir Poutine a appelé mercredi la police à faire le maximum pour assurer la sécurité pendant le Mondial-2018, y voyant une question "d'image" pour le pays, dans un contexte de violences de la part des hooligans russes et de menace terroriste. "Il reste moins de six mois avant le coup d'envoi du Mondial de football qui aura lieu dans onze villes russes" du 14 juin au 15 juillet, a déclaré M. Poutine, lors d'une réunion annuelle des responsables du ministère russe de l'Intérieur.

Tantôt rétribués par leur régime autoritaire, tantôt mis au ban, les hooligans russes jouissent d’une réputation sulfureuse et violente, renforcée par les sanglants affrontements lors de l’Euro 2016 à Marseille. Faut - il craindre un bis repetita en Russie cette année ?

Après les incidents contre Besiktas l ’an passé en Ligue Europa, le Groupama Stadium sera-t- il le théâtre de nouveaux débordements ? Selon des informations du JDD , 400 à 500 supporters du CSKA sont attendus à Lyon jeudi, à l ’occasion du huitième retour de Coupe d’Europe (aller : 1-0)

De nouveau mis sous pression par le FSB (ex-KGB) et les services de renseignements russes, les supporters à risque devraient se tenir à carreau. Reste que, en France, Lyon est l'un des lieux où l'on trouve des éléments radicaux, surtout depuis que le phénomène est sous contrôle à Paris. S'il penche politiquement du même côté que les hooligans russes, ce noyau dur de 100-200 personnes pourrait être tenté de défier les "stars" du milieu en amont du match. La saison passée, le Groupama Stadium avait été le théâtre de débordements lors des venues de Besiktas (quelque 15.000 Turcs, dont des groupes venus d'Allemagne, étaient dans le stade) et de l'Ajax Amsterdam. Et l'OL avait notamment écopé d'une suspension avec sursis de toute compétition européenne. Jusqu'ici cette saison, toutes les précautions ont été prises pour éviter une récidive.

Lyon n'évite pas la bérézina .
Trop laxistes et pas assez tranchants, les Lyonnais quittent l'Europa League.À la fois trop laxistes et pas assez tranchants, les Lyonnais ont gâché leur huitième de finale retour alors que la qualification leur tendait les bras. Une élimination qui s'est dessinée dans les cinq minutes qui ont suivi le premier but de l'OL.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!