•   
  •   

Sport Wall Street finit en baisse, le renvoi de Rex Tillerson inquiète

23:35  13 mars  2018
23:35  13 mars  2018 Source:   fr.reuters.com

** LES MARCHÉS à la clôture de Wall Street **

  ** LES MARCHÉS à la clôture de Wall Street ** PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU (date): PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT USA 12h3 Prix à la consommation février +0,2% +0,5% USA 12h30 - sur un an +2,2% +2,1% LA CLÔTURE A WALL STREET Indices Dernier Var. Points Var. % YTD Dow Jones 25178,61 -157,13 -0,62% +1,86% S&P-500 2783,02 -3,55 -0,13% +4,09% Nasdaq 7588,33 +27,52 +0,36% +9,92% Nasdaq 100 7131,12 +29,94 +0,42% +11,49% Détail de la séance à Wall Street "The Day Ahead" - Le point sur la prochaine séance à Wall Street LA CLÔTURE EN EUROPE Indices Dernier Var. Points Var. % YTD Eurofirst 300 1482,94 +3,56 +0,24% -3,05% Eurostoxx 50 3429,48 +8,94 +0,26% -2,13% CAC 40 5276,71 +2,31 +0,04% -0,67% Dax 30 12418,39 +71,71 +0,58% -3,86% FTSE 7214,76 -9,75 -0,13% -6,15% SMI 8970,74 +38,89 +0,44% -4,38% CHANGES Cours Veille Var.% YTD Euro/Dlr 1,2337 1,2305 +0,26% +2,84% Dlr/Yen 106,37 106,77 -0,37% -5,59% Euro/Yen 131,24 131,41 -0,13% -2,91% Dlr/CHF 0,9470 0,9510 -0,42% -2,80% Euro/CHF 1,1685 1,1705 -0,17% -0,03% Stg/Dlr 1,3905 1,3850 +0,40% +2,91% Indice $ 89,8960 90,0930 -0,22% -2,42% OR Cours Veille Var.% YTD Or Spot 1323,06 1323,64 -0,04% +1,58% TAUX Dernier Var. Spread/Bund (pts) Future Bund 157,34 +0,36 Bund 10 ans 0,63 -0,00 Bund 2 ans -0,57 -0,01 OAT 10 ans 0,87 +0,00 +24,75 Treasury 10 ans 2,86 -0,03 Treasury 2 ans 2,26 -0,00 PETROLE (en dollars) Cours Précédent Var Var.

La Bourse de New York a terminé en baisse mardi, le limogeage du secrétaire d'Etat Rex Tillerson ayant éclipsé l'annonce du ralentissement Le président américain Donald Trump a annoncé le renvoi du secrétaire d'Etat Rex Tillerson et son remplacement par le directeur de la CIA Mike Pompeo.

Wall Street reculait mardi à la mi-séance après une ouverture en hausse, l'optimiste lié à la hausse modérée de l'inflation laissant place aux inquiétudes après le limogeage par Donald Trump du chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson .

par April Joyner

La Bourse de New York a terminé en baisse mardi, le limogeage du secrétaire d'Etat Rex Tillerson ayant éclipsé l'annonce du ralentissement de la hausse des prix à la consommation, qui avait soutenu les trois principaux indices à l'ouverture.

Le président américain Donald Trump a annoncé le renvoi du secrétaire d'Etat Rex Tillerson et son remplacement par le directeur de la CIA Mike Pompeo.

Rex Tillerson, ex-PDG de la compagnie pétrolière Exxon Mobil, avait pris la tête de la diplomatie américaine à l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche. Il a annoncé qu'il quitterait son poste le 31 mars.

Wall Street salue l'inflation, réagit peu au départ de Tillerson

  Wall Street salue l'inflation, réagit peu au départ de Tillerson par Patrick Vignal

Wall Street a fini en petite baisse lundi après avoir oscillé autour de l'équilibre toute la journée, faute d'actualité assez Facebook a perdu 2,56%. Wall Street finit en nette baisse , l 'Italie pèse - m.investir.lesechos.fr.

Le départ de Rex Tillerson constitue le remaniement le plus spectaculaire, à ce jour, de l’administration Trump. Lire aussi : Carl Icahn, un « loup » de Wall Street pour aider Trump à déréguler l’économie américaine.

Les relations entre le président et son désormais ex-chef de la diplomatie, qui ont maintes fois affiché leurs divergences, notamment sur la Corée du Nord et l'Iran et pas plus tard que lundi sur la Russie, n'ont jamais été au beau fixe.

Le départ de Rex Tillerson intervient une semaine après la démission du conseiller économique de la Maison blanche, Gary Cohn, en désaccord avec les mesures protectionnistes annoncées par Donald Trump.

"Pompeo est connu pour être un vrai 'faucon' en matière de commerce et de politique étrangère', relève Jim Awad, de chez Hartland &Co. "Il n'y a personne pour faire contrepoids à Donald Trump. C'est inquiétant pour le marché."

Cette nouvelle a éclipsé l'annonce du ralentissement de la hausse des prix à la consommation, qui avait porté les marchés à l'ouverture.

POINT MARCHÉS-Le nouveau coup d'éclat de Trump pèse sur les marchés d'actions

  POINT MARCHÉS-Le nouveau coup d'éclat de Trump pèse sur les marchés d'actions L'annonce par Donald Trump du limogeage du secrétaire d'Etat Rex Tillerson a plongé mardi les Bourses européennes dans le rouge et fait hésiter Wall Street, qui efface ses gains consécutifs à l'annonce d'une hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis au mois de février conforme aux attentes. La nouvelle, peu avant l'ouverture à Wall Street, du remplacement de Rex Tillerson par le directeur de la CIA Mike Pompeo a dans un premier temps peu fait varier les futures sur les indices new-yorkais, alors dans le vert. La réaction a été plus vive en Europe où les principales Bourses se sont retournées à la baisse avant de creuser leurs pertes, pénalisées en outre par la hausse de l'euro, qui prend 0,5% face au billet vert pour s'approcher de 1,24 dollar. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,64% à 5.242,79 points. Le Footsie britannique a reculé de 1,05% et le Dax allemand a cédé 1,59%. L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,94%, le FTSEurofirst 300 1,09% et le Stoxx 600 0,98%. A l'heure de la clôture en Europe, l'indice Dow Jones gagne 23,01 points, soit 0,09%, à 25.201,62 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,08% et le Nasdaq Composite cède 0,39%. Rex Tillerson, ex-PDG de la compagnie pétrolière Exxon Mobil , avait pris la tête de la diplomatie américaine à l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche en janvier 2017.

Wall Street a terminé en net recul jeudi, inquiète des potentielles conséquences commerciales entre les États-Unis et le reste du monde après l'annonce par Donald Trump de Wall Street : le Dow Jones lâche 1,51%, le Nasdaq 0,75%. Wall Street finit en baisse , accueillant Jerome Powell avec inquiétude.

Wall Street a terminé en net recul jeudi, inquiète des potentielles conséquences commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde après l'annonce par Donald Trump de lourdes taxes sur les importations d'aluminium et d'acier.

L'inflation de base, soit hors alimentation et énergie, a progressé de 1,8% en février, comme en janvier, un chiffre conforme aux attentes.

Ce léger ralentissement, qui intervient après l'annonce vendredi d'un ralentissement de la hausse du salaire moyen hebdomadaire le mois dernier, conforte l'hypothèse que la remontée de l'inflation devrait être graduelle et que la Réserve fédérale ne devrait pas durcir sa politique.

Le dollar a effacé ses gains face à un panier de devises de référence après la publication de cette statistique et a reculé de 0,2%. L'euro, lui, a progressé de 0,5% face au billet vert, autour de 1,2363 dollar.

Le rendement des Treasuries à 10 ans a baissé, repassant sous 2,85%, après avoir atteint 2,87% lundi.

LES TECHS ET LES FINANCIÈRES ACCUSENT LE COUP

L'indice Dow Jones a perdu 171,58 points, soit 0,68%, à 25.007,03.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 17,71 points, soit 0,63%, à 2.765,31.

Le pétrole finit en baisse à New York

  Le pétrole finit en baisse à New York Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi sur le marché new-yorkais Nymex, sous l'influence de Wall Street même si le regain de tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite, les deux puissances dominantes du Moyen-Orient, a apporté un soutien au Brent de mer du Nord. Mohamed ben Salman, le prince héritier d'Arabie saoudite, a affirmé vendredi que son pays imiterait l'Iran "aussi vite que possible" si ce dernier se dotait de la bombe atomique."Le marché intègre le risque géopolitique alors que le prince héritier est attendu en visite aux Etats-Unis", note Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Wall Street a terminé en net recul jeudi, inquiète des potentielles conséquences commerciales entre les États-Unis et le reste du monde après l'annonce par Donald Trump de lourdes taxes sur les importations d'aluminium et d'acier.

La Bourse de New York a fini en baisse de 0,04% mardi, l'indice Dow Jones cédant 8,88 points à 24.745,18. Wall Street , en hausse, anticipe les effets de la réforme fiscale. Wall Street termine en baisse : Dow Jones -0,11%, Nasdaq -0,04%.

Le Nasdaq Composite a cédé 77,31 points, soit 1,02%, à 7511,012.

Les technologiques et les financières ont signé les deux plus fortes baisses sectorielles du S&P-500, accusant respectivement un repli de 1,21% et de 1,09%

Microsoft (-2,44%), Facebook (-1,56%) et Alphabet (-2,23%) ont pesé sur le Nasdaq et le S&P-500.

"La technologie a très bien progressé hier et la semaine dernière et il y a des prises de bénéfices, mais il s'agit seulement d'une pression à court terme", remarque Ken Polcari, de chez O'Neil Securities.

Seuls deux des onze secteurs du S&P ont fini dans le vert, les valeurs des services aux collectivités signant la plus forte hausse avec +0,21%, devant la santé (+0,15%).

Dans le sillage de la baisse des cours du pétrole, le compartiment de l'énergie a accusé un repli de 0,72%, Exxon perdant 0,94%.

WALL STREET FINIT EN BAISSE © REUTERS/Brendan McDermid WALL STREET FINIT EN BAISSE

GE, PLUS FORTE BAISSE DU DOW

Aux valeurs, General Electric a abandonné 4,44%, plus forte baisse du Dow. JPMorgan a abaissé son objectif de cours de 14 à 11 dollars, considérant que le conglomérat industriel n'était pas une "action de sécurité" dans un marché volatil.

** LES MARCHÉS à la clôture de Wall Street **

  ** LES MARCHÉS à la clôture de Wall Street ** PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU (date): PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT GB 09h30 Demandeurs d'emploi février -5.000 -7.200 Taux de chômage 4,4% 4,4% Salaires +2,6% +2,5% US 12h30 Comptes courants T4 -$125,0 mds -$100,6 mds 14h00 Reventes de logements février 5,40 mlns 5,38 mlns LA CLÔTURE A WALL STREET Indices Dernier Var. Var. % YTD Points Dow Jones 24727,27 +116,36 +0,47% +0,03% S&P-500 2716,94 +4,02 +0,15% +1,62% Nasdaq 7364,30 +20,06 +0,27% +6,68% Nasdaq 100 6885,92 +21,04 +0,31% +7,65% Détail de la séance à Wall Street "The Day Ahead" - Le point sur la prochaine séance à Wall Street LA CLÔTURE EN EUROPE Indices Dernier Var. Var. % YTD Points Eurofirst 1468,92 +7,77 +0,53% -3,97% 300 Eurostoxx 50 3412,08 +17,29 +0,51% -2,62% CAC 40 5252,43 +29,59 +0,57% -1,13% Dax 30 12307,33 +90,31 +0,74% -4,72% FTSE 7061,27 +18,34 +0,26% -8,15% SMI 8847,29 +35,96 +0,41% -5,70% CHANGES Cours Veille Var.% YTD Euro/Dlr 1,2241 1,2240 +0,01% +2,04% Dlr/Yen 106,53 106,53 +0,00% -5,45% Euro/Yen 130,43 130,41 +0,02% -3,51% Dlr/CHF 0,9563 0,9563 +0,00% -1,85% Euro/CHF 1,1708 1,1707 +0,01% +0,16% Stg/Dlr 1,3997 1,3997 +0,00% +3,60% Indice $ 90,4250 89,7650 +0,74% -1,84% OR Cours Veille Var.% YTD Or Spot 1310,81 1316,56 -0,44% +0,64% TAUX Dernier Var. Spread/Bund (pts) Future Bund 157,91 -0,32 Bund 10 ans 0,58 +0,00 Bund 2 ans -0,58 -0,00 OAT 10 ans 0,83 +0,01 +25,02 Treasury 10 ans 2,90 +0,06 Treasury 2 2,35 +0,05 ans PETROLE (en dollars) Cours Précéden Var Var.

Wall Street a terminé en baisse vendredi, affectée par un recul marqué du cours des valeurs financières après la publication avant la séance des résultats trimestriels des banques JPMorgan Chase, Citigroup et Wells Fargo.

Wall Street a fini en très légère baisse lundi, attentiste avant la décision de la Réserve fédérale (Fed) mercredi sur sa politique monétaire: le Dow Jones a perdu 0,02% et le Nasdaq a reculé de 0,18%.

Qualcomm a perdu 4,95%. Donald Trump a signé lundi soir un décret présidentiel interdisant le rachat de Qualcomm par Broadcom, un projet de 117 milliards de dollars (95 milliards d'euros) pour des motifs de sécurité nationale. Broadcom s'est lui replié de 0,62%.

United Continental a pris 0,83% après le relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires par passager par siège disponible et par mille (PRASM) pour le premier trimestre et de sa prévision de marge avant impôt.

Monsanto a gagné 0,35%. Le ministère chinois du Commerce a donné son accord conditionnel au rachat du numéro un mondial des semences par le groupe chimique allemand Bayer pour 62,5 milliards de dollars (50,7 milliards d'euros).

Quelque 6,89 milliards d'actions ont changé de mains sur les marchés américains, à comparer avec une moyenne de 7,13 milliards de dollars au cours des 20 dernières séances.

Sur le front pétrolier, le renvoi de Rex Tillerson a fait grimpé les prix du brut sur des craintes de tensions avec l'Iran. Ils se sont ensuite retournés à la baisse, pénalisés par la prévision d'une hausse de la production de brut aux Etats-Unis.

(Avec Sruthi Shankar; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 1,34% .
La Bourse de Tokyo a fini en nette baisse mercredi, dans le sillage de Wall Street, en raison des craintes entourant les valeurs technologiques, mais elle est parvenue à clôturer à un plus haut du jour à la faveur d'un rebond en fin de séance. L'indice Nikkei a perdu 286,01 points (-1,34%) à 21.031,31 points, après avoir effacé une partie de ses pertes dans la dernière demi-heure de cotation à la faveur du repli du yen. Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a indiqué mercredi que la banque centrale maintiendrait sa politique monétaire très accommodante.De son côté, le Topix, plus large, a cédé 17,57 points (-1,02%) à 1.699,56 points.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!