•   
  •   

Sport Facundo Ferreyra s'en prend à un ramasseur de balles

14:15  14 mars  2018
14:15  14 mars  2018 Source:   sofoot.com

Geoffrey Jourdren s'en prend à ses dirigeants

  Geoffrey Jourdren s'en prend à ses dirigeants Dans le monde du foot aseptisé, Geoffrey Jourdren fait parfois figure d'OVNI. Pour palier les mauvais résultats actuels, l'AS Nancy-Lorraine, 18e Dans le monde du foot aseptisé, Geoffrey Jourdren fait parfois figure d'OVNI.

La poussée de l'indécence. À la 79e minute du huitième de finale retour de Ligue des champions face à la Roma, le Shakhtar, mené 1-0, est virtuellement éliminé de la plus belle compétition européenne. Du coup, quand un ramasseur de balles romain tarde à lui rendre le ballon

Facundo Ferreyra pushes ball boy over the board as he grabs ball Did they ball boy flop though pic.twitter.com/eAb9EivHYG. Les Italiens reprochaient à Ferreyra son comportement envers un ramasseur de balles un peu trop lent.

  Facundo Ferreyra s'en prend à un ramasseur de balles © Fournis par Newsweb

La poussée de l'indécence.

À la 79e minute du huitième de finale retour de Ligue des Champions face à la Roma, le Shakhtar, mené 1-0, est virtuellement éliminé de la plus belle compétition européenne. Du coup, quand un ramasseur de balles romain tarde à lui rendre le ballon, Facundo Ferreyra perd patience et secoue légèrement le garçon qui tombe à la renverse par dessus les panneaux publicitaires.

Le geste, peu violent mais pas malin pour un sou, ne plait pas du tout aux joueurs romains qui se ruent sur l'attaquant argentin pour venger leur protégé. En fin de compte, Ferreyra est averti et la Roma parvient à maintenir le score qui le qualifie pour les quarts de finale (1-0).

A priori, Facundo Ferreyra risque une bonne sanction...

Une fausse victime du 13-Novembre condamnée à quatre ans et demi de prison .
Cette femme de 49 ans a touché 25 000 euros d'indemnisation et a été embauchée par une association de victimes. Elle avait notamment falsifié des justificatifs, dont une facture du concert, afin de faire croire qu'elle était présente dans la salle lors de la tuerie. Elle avait raconté "les balles qui lui sifflaient aux oreilles", mais tout était faux. Cette femme, qui s'était fait passer pour une victime du 13-Novembre, avait touché 25 000 euros d'indemnisation et avait été embauchée par une association de victimes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!