•   
  •   

Sport Lille: Galtier "ne voudrait pas que l'on fasse un exemple"

16:36  14 mars  2018
16:36  14 mars  2018 Source:   afp.com

"Zéro tolérance avec la violence", le Losc condamne l'envahissement

  Après le match nul entre Lille et Montpellier (1-1), qui s’est terminé dans le chaos, Christophe Galtier a fermement condamné l’envahissement du terrain par les supporters du Losc. Marc Ingla, lui, promet déjà des sanctions. Ce n’était qu’un match de football. Mais l’inconscience de certains supporters lillois, qui ont pénétré sur le terrain après le nul concédé par les Dogues contre Montpellier (1-1) et s’en sont physiquement pris aux joueurs nordistes, a fait basculer ce samedi soir de Ligue 1 dans une dimension dramatique. "Une situation inacceptable", a d’emblée condamné Marc Ingla.

Christophe Galtier accusait le coup après le match nul de Lille contre Guingamp (2-2), ce samedi, au cours duquel le LOSC a perdu deux nouveaux points en encaissant deux buts tardifs.

"Je ne voudrais pas que l ' on fasse un exemple ": l'entraîneur de Lille Christophe Galtier espère mercredi que le club, qui lutte pour son maintien Euro-2016: un hooligan russe rattrapé par la justice française. Galtier : "Des supporters qui ont pété les plombs". Lille : Galtier " ne voudrait pas que l ' on

L'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, durant un match de L1 face à Angers, au stade Pierre-Mauroy, le 24 février 2018 © Fournis par AFP L'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, durant un match de L1 face à Angers, au stade Pierre-Mauroy, le 24 février 2018

"Je ne voudrais pas que l'on fasse un exemple": l'entraîneur de Lille Christophe Galtier espère mercredi que le club, qui lutte pour son maintien, ne sera pas trop durement sanctionné pour l'envahissement du terrain par des supporters mécontents samedi dernier.

"Il faut que d'une situation négative on puisse ressortir du positif", a insisté mercredi le technicien, qui a indiqué que tous ses joueurs étaient "psychologiquement apte" à jouer vendredi à Monaco.

Débordements à Lille: condamnation de la Ligue, mise en instruction dès jeudi

  Débordements à Lille: condamnation de la Ligue, mise en instruction dès jeudi La Ligue de football professionnel (LFP) "condamne fermement les débordements" des supporters de Lille et annonce que ce dossier sera mis en instruction dès jeudi soir devant ses instances disciplinaires, selon un communiqué diffusé dimanche. Au coup de sifflet final de Lille-Montpellier samedi soir (1-1), des ultras du Losc ont pénétré sur la pelouse pour s'en prendre aux joueurs lillois, puis scander des messages hostiles à la direction du club "Si on descend, on vous descend". Lille est 19e et avant-dernier.

Talk animé par Nicolas Vilas avec les réactions d'Ali Benarbia, Jonatan MacHardy et celles d'un auditeur RMC. - L'Afterfoot, du vendredi 22 décembre 2017

Christophe Galtier continue avec Lille . Galtier était d'autant plus déçu qu'il estime que le contenu proposé par ses ouailles n'était pas ridicule lors de cette rencontre face à une équipe occupant la 6e place au classement.

QUESTION: Comment s'est passé le retour à l’entraînement cette semaine?

REPONSE: "Les joueurs ont beaucoup et bien travaillé, mais évidemment qu'à la reprise de l'entraînement en début de semaine, j'ai parlé avec mon groupe sur ce qui s'était passé samedi soir. En essayant de libérer la parole pour faire en sorte que tout le monde puisse évacuer la déception, ou la colère, ou les craintes, ou la peur. J'ai trouvé mes joueurs très peu bavards... Mais ensuite je les ai trouvés très actifs sur le terrain. Après on n'en a plus parlé car il fallait passer à autre chose, ce match à Monaco. D'un point de vue psychologique, tout le monde est apte. C'est bien, et il le faut."

Q: Comment avez-vous vécu personnellement les jours qui ont suivi ces incidents?

Galtier: "Des supporters qui ont pété les plombs"

  Galtier: Christophe Galtier, l'entraîneur du Losc, tente de remobiliser ses troupes après les graves débordements des supporters lillois survenus le week-end dernier. Les Dogues se déplacent à Monaco vendredi soir. Lille est au bord du précipice. Dix-neuvième de Ligue 1, le Losc a dû composer samedi face à Montpellier (1-1) avec la colère de ses supporters, qui ont envahi la pelouse, insulté et même agressé physiquement certains joueurs. Une situation explosive qu'a tentée de désamorcer l'entraîneur des Dogues, Christophe Galtier, mercredi en conférence de presse: "Ne tirons pas à boulets rouges sur les supporters du Losc.

Déçu par la prestation de ses joueurs et par leur saison, plus globalement, Christophe Galtier n'avait pas envie de sourire après la victoire de Lille face à Dijon (2-1) qui a permis au Losc de se sauver ce samedi soir.

Malgré la situation difficile du LOSC, relégable à trois journées de la fin de la saison, Christophe Galtier ne regrette pas d'avoir pris la succession de Marcelo Bielsa.

R: "Il ne faut pas qu'on tire à boulets rouges sur le club, sur les supporters du Losc par rapport à ce qui s'est passé. Malheureusement ce qui s'est passé samedi s'est produit en Angleterre, dans d'autres championnats et d'autres clubs. C'est un problème de société et on a du mal à stopper ça. Nous, au club, on ne doit pas être les responsables de ce qui se passe dans le football car malheureusement ça se passe partout. La direction, le staff et les joueurs, nous sommes tous responsables de la situation sportive. Mais les responsables de cet incident ce sont les gens qui sont rentrés sur le terrain."

Q: Considérez-vous qu'il y a un retour du hooliganisme en Europe?

R: "Non, car les gens qui sont rentrés sur le terrain ne sont pas des hooligans. Ce sont des supporters qui ont pété les plombs. On m'a demandé si ceux qui avaient fait ça étaient vraiment des supporters... Est-ce qu'un joueur qui pète les plombs sur le terrain n'est plus un joueur ? Non, il reste un joueur mais ne doit plus reproduire cela. Les supporters ont pété les plombs par rapport à une situation. Je ne les a pas excusés après le match, je ne vais pas le faire maintenant. Mais je ne souhaite pas qu'on les traite de hooligans. Ce ne sont pas des hooligans. Je suis convaincu que ce qui s'est passé samedi ne va pas se renouveler. Je suis convaincu que les deux ou trois premiers qui ont sauté sur le terrain le regrettent aujourd'hui."

Incidents à Lille : neuf supporteurs interpellés et placés en garde à vue après l'envahissement du terrain

  Incidents à Lille : neuf supporteurs interpellés et placés en garde à vue après l'envahissement du terrain L'opération menée par la sûreté urbaine de Lille (Nord) a débouché sur l'interpellation, tôt jeudi matin, de neuf supporteurs lillois dans le cadre de l'enquête sur les violences et l'envahissement du terrain survenus le week-end dernier au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq.Neuf supporteurs du club de Lille (Nord) ont été interpellés, jeudi 15 mars, à 6 heures, et placés en garde à vue après l'envahissement du terrain et les violences au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq, a appris France Bleu Nord, confirmant une information d'Europe 1. L'opération a été menée par la sûreté urbaine de Lille.

Les débuts du duo Perrin- Galtier vont s'avérer difficiles (défaite 3-0 contre Lille , puis 1-0 contre Nice), avant que l 'équipe ne commence à renouer avec la victoire (2-1 contre Nancy, puis 2-0 contre le Havre), mais le redressement attendu ne se produira finalement pas .

Christophe Galtier accusait le coup après le match nul de Lille contre Guingamp (2-2), ce samedi, au cours duquel le LOSC a perdu deux nouveaux points en encaissant deux buts tardifs.Christophe Galtier (entraîneur de Lille , accroché 2-2 par Guingamp) : «Est-ce que l ' on va se remettre de ce

Q: Craignez-vous de lourdes sanctions disciplinaires?

R: "Je suis entraîneur, pas juriste. Mais à partir du moment où le club a tout mis en oeuvre pour que la sécurité soit bien faite autour et dans le stade, pour éviter que ça se renouvelle et que les responsables sont identifiés... J'ose espérer qu'on n'ira pas jusqu'au retrait de points. Mais il y aura des sanctions, la Ligue ne laissera pas passer ça. Je ne voudrais pas que l'on fasse de ce qui s'est passé chez nous un exemple."

Q: Appréhendez-vous le prochain match à domicile?

R: "On s'en serait passé (de ces incidents) mais c'est arrivé, on ne peut pas revenir en arrière. Il faut qu'on retrouve une atmosphère très positive pour ce prochain match à domicile contre Amiens (le dimanche 1er avril, ndlr). Si on dépense tous notre énergie sur ce qui va se passer sur ce match, on va s'épuiser, s’essouffler et perdre de l'influx et on ne sera pas au rendez-vous. Il faut que d'une situation négative on puisse ressortir du positif et là il y a des axes de travail."

Sanctionné par un huis clos, le LOSC dédommage ses supporters .
La direction du LOSC a fait le choix d'offrir une compensation à ses abonnés après la décision de la LFP de faire jouer le prochain match à huis clos.Ainsi, il a été décidé ce mercredi qu'une "compensation commerciale" sera offerte à tous les abonnés pour digérer le match à huis clos face à Amiens. "Conscient que ses supporters puissent se sentir pénalisés au même titre que le club, le LOSC a souhaité dédommager ses abonnés et leur offrir une compensation commerciale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!