•   
  •   

Sport Giroud: « Le genre de geste que j’affectionne »

02:40  24 février  2021
02:40  24 février  2021 Source:   sports.fr

Olivier Giroud vient de marquer un coup de pied fou pour donner la tête à Chelsea contre l'Atletico Madrid

 Olivier Giroud vient de marquer un coup de pied fou pour donner la tête à Chelsea contre l'Atletico Madrid Atletico Madrid contre Chelsea ressemblait à un match d'échecs depuis le décalage. © GiveMeSport p1ev8d0i5e1o89sus10kvquk19n3b.jpg Regardons les choses en face, Diego Simeone n'a jamais été le manager le plus divertissant au monde et bien que Thomas Tuchel ait aidé à renverser le résultat de Chelsea, il n'a pas été vraiment convaincant.

Un ciseau retourné de toute beauté expédié dans les filets – voilà sans conteste le geste de la soirée pour quiconque a suivi ce huitième de finale aller de Ligue des champions entre l’Atlético de Madrid et Chelsea. Olivier Giroud lui-même ne boude pas son plaisir: « C’est le genre de geste que j ’ affectionne , ceux qui me connaissent le savent. J’ai eu un peu de réussite, avec le défenseur qui me remet le ballon, mais je ne vais pas faire la fine bouche. Je suis bien heureux de voir le ballon au fond et surtout qu’il n’y ait pas hors-jeu. C’est super pour moi et pour l’équipe », glisse-t-il à chaud sur

Le champion du monde de 34 ans revient sur la victoire de Chelsea face à l’Altético et son but somptueux. «C'est le genre de geste que j ' affectionne », sourit Olivier Giroud . Et tous les amoureux de football avec lui. » LIRE AUSSI – Tops/Flops Atlético-Chelsea : le bijou de Giroud , le choix tactique de Simeone. L’ancien joueur de Grenoble, Istres, Tours, Montpellier et Arsenal n’en finit en tout cas plus de faire trembler les filets en Europe. Avec une réalisation à Rennes (victoire 2-1) et un quadruplé à Séville (victoire 4-0), le voilà à la tête d’un capital de six buts en cinq matches de Ligue

Olivier Giroud aime à jouer les acrobates face au but adverse. © Fournis par Sports.fr Olivier Giroud aime à jouer les acrobates face au but adverse. Un ciseau retourné de toute beauté expédié dans les filets – voilà sans conteste le geste de la soirée pour quiconque a suivi ce huitième de finale aller de Ligue des champions entre l’Atlético de Madrid et Chelsea. Olivier Giroud lui-même ne boude pas son plaisir: « C’est le genre de geste que j’affectionne, ceux qui me connaissent le savent. J’ai eu un peu de réussite, avec le défenseur qui me remet le ballon, mais je ne vais pas faire la fine bouche. Je suis bien heureux de voir le ballon au fond et surtout qu’il n’y ait pas hors-jeu. C’est super pour moi et pour l’équipe », glisse-t-il à chaud sur l’antenne de RMC Sport. « Avec la VAR, malheureusement, il faut être patient et garder la foi. Cette fois, ça tourne en notre faveur, tant mieux pour nous, c’est vrai que ça a été long mais c’était une décision importante donc il a fallu attendre. C’est juste bizarre de célébrer trois minutes plus tard », concède-t-il néanmoins, lui qui a vu le drapeau se lever, initialement, après avoir fait trembler les filets des Colchoneros. A l’arrivée, ne reste qu’un but, bel et bien validé et primordial en vue du retour à Londres – le sixième cette saison de l’intéressé en coupe d’Europe. « Six buts en cinq matches de Ligue des champions, c’est une bonne stat, oui. Même s’il y a eu ce quadruplé contre Séville… Je suis content évidemment, espérons que ce soit une compétition porte-bonheur comme en Ligue Europa en 2019 ! » « Une remise en question perpétuelle » Et l’ancien Montpelliérain d’ajouter: « Personnellement, je n’ai jamais franchi les huitièmes de finale en C1, ça me ferait plaisir de passer ce tour, et après on verra. On est bien, il faut garder ça, ce projet de jeu-là, on est tous concernés et impliqués, on prend tous beaucoup de plaisir, moi le premier ! Je peux vous dire que je ne vais pas me reposer sur mes lauriers, tous les coaches que j’ai eu savent que la remise en question est perpétuelle chez moi. Ils peuvent compter sur moi, même quand je joue moins, je reste concentré. Pas de souci là-dessus. » Lire aussi: Giroud, le golazo qui vaut de l’or ! Atlético-Chelsea, le film du match Le Bayern détruit la Lazio

Chelsea: Thomas Tuchel a besoin de puissance de feu car ses attaquants ne parviennent pas à atteindre le grade .
Il y a eu une absence symbolique de la feuille d'équipe Chelsea de Thomas Tuchel dimanche. Il n'y avait pas de n ° 9 et si la réaction immédiate tournait autour de Tammy Abraham, la porteuse du maillot qui avait été omise de la 18e journée pour l'impasse avec Manchester United , cela mettait en évidence un problème plus large. © Fourni par FourFourTwo Chelsea Neuf matchs après le règne de Tuchel, il n’ya pas de n ° 9 qui ait coché toutes ses cases.

usr: 1
C'est intéressant!