•   
  •   

Sport Kamara encore royal, Paqueta plombe l’OL ... Nos Tops et Flops après Marseille-Lyon

01:55  01 mars  2021
01:55  01 mars  2021 Source:   sport24.lefigaro.fr

Montpellier fait encore trébucher Lyon

  Montpellier fait encore trébucher Lyon La mauvaise opération de la journée est pour l'OL, battu à la maison par Montpellier. Lyon 1-2 Montpellier Buts : Paquetá (45e+2) pour les Gones // Savanier (20e) et Wahi (65e) pour la Paillade.

  Kamara encore royal, Paqueta plombe l’OL ... Nos Tops et Flops après Marseille-Lyon © Panoramic

Tops

Kamara, encore taille patron C’est sans doute le Marseillais le plus constant cette saison. Du haut de ses 21 ans, Boubacar Kamara a encore été précieux au milieu de terrain . Doté d’un gros volume du jeu, il a été le joueur qui a touché le plus de ballons, mais également celui qui en a ratissé le plus. Agressif sur l’homme, il a remporté pas mal de duels et aidé l’OM à ne pas sombrer dans ce secteur important de l’entrejeu face à Lyon.

Denayer, l’homme fort de la défense lyonnaise Alors que Marcelo était de retour de blessure, c’est son compère Jason Denayer qui lui a volé la vedette. Le défenseur belge a fait parler sa science du placement et été sur tous les points chauds en repoussant le danger sur les nombreux centres marseillais. Un vrai match de taulier de défense.

Meghan et Harry «s'apprêtent à éviter le titre royal» pour un nouveau bébé au profit d'un rôle «très différent»

 Meghan et Harry «s'apprêtent à éviter le titre royal» pour un nouveau bébé au profit d'un rôle «très différent» Votre navigateur ne supporte pas cette vidéo Meghan Markle et Prince Harry «veulent une éducation normale» pour leur nouvel enfant , a affirmé un commentateur royal. Le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé qu'ils attendaient un deuxième bébé cette année, ajoutant qu'ils étaient "ravis". Russell Myers, rédacteur en chef du Daily Mirror, a parlé à ITV Lorraine du rôle que le bébé pourrait ou non jouer dans la famille royale .

Payet, de mieux en mieux Il est bien le leader offensif de l’OM. Dimitri Payet a encore aimanté pas mal de ballons et a bien dirigé le jeu phocéen en adressant quelques bonnes transmissions. Assez mobile, il a retrouvé des jambes et de l’influence dans cette équipe.

Milik, intéressant en fixation Récemment arrivé, Milik semble déjà chez lui à l’OM avec un 2ebut inscrit en 2 titularisations, ce qui n’était plus arrivé pour un Marseillais depuis 2013 (Payet). Le Polonais a été intéressant en pointe, en s’aidant de son gabarit pour garder le ballon et faire remonter son bloc. Il a obligé la défense lyonnaise à garder sa vigilance tout au long de la rencontre, l’attaquant marseillais sachant se faire oublier pour mieux jaillir.

Flops

Paqueta, le jour et la nuit Lucas Paqueta finit ce mois de février moins bien qu’il ne l’avait commencé. Auteur de 3 buts, le Brésilien était l’un des plus performants à l’OL ces derniers temps. Encore décisif à Marseille , avec un centre pour le buteur Toko-Ekambi, il était parti pour poursuivre sur sa lancée. Sauf qu’il a provoqué le penalty de l’égalisation marseillaise sur une faute de main, bien que litigieuse, et a été expulsé à 19 minutes de la fin, laissant ses partenaires à dix contre onze. Tout le paradoxe du milieu lyonnais.

En apnée, Lyon coule Brest

  En apnée, Lyon coule Brest Bousculé en deuxième période, l'OL arrache la victoire et prend le trône de leader (2-3). Les Lyonnais ont fait le plus dur durant le premier acte, et malgré sa grande créativité offensive, Brest peut regretter ses erreurs individuelles. Stade brestois 29 2-3 Olympique lyonnais Buts : Paquetá (9e), Aouar (29e) et Depay (43e sp) pour l'OL // Chardonnet (53e) et Cardona (74e) pour le SB29. Le 27 février 1991 était une date que l'Olympique lyonnais souhaitait réactualiser dans sa mémoire vive, c'est désormais chose faite.

Depay, moins fringant Le Néerlandais n’a pas ménagé ses efforts pour se montrer utile pour le collectif lyonnais mais il n’a pas été en réussite. Se mettant souvent en position de frappe, il n’a cadré aucune de ses 4 tentatives et n’a pas souvent fait les bons choix, négociant souvent mal quelques situations offensives.

Dubois, le coup de mou Si tranchant il y a encore quelques semaines, Léo Dubois semble accuser le coup. Peut-être moins frais physiquement, l’international français n’est pas beaucoup monté dans son couloir alors qu’il y avait des espaces à exploiter. Et quand il a apporté son écot offensif, il a raté ses centres. L’absence de vrai spécialiste en doublure pourrait bien pénaliser Rudi Garcia.

Jeu de main, jeu de Ligue 1 .
Le match entre Marseille et Lyon (1-1) a rappelé que le débat sur les mains dans la surface est sans fin. C’est un débat sans fin comme le football sait si bien en proposer. Comme souvent, il concerne l’arbitrage. Et comme très souvent, la vidéo ne semble pas pouvoir le régler. Il n’y a rien à faire, les mains dans la surface sont un problème qui perdure et qui ne semble pas pouvoir être tranché.

usr: 1
C'est intéressant!