•   
  •   

Sport L’OM contrarie l’OL

02:00  01 mars  2021
02:00  01 mars  2021 Source:   sports.fr

États-Unis. Après son acquittement, quelle place occupera Donald Trump au sein du parti Républicain ?

  États-Unis. Après son acquittement, quelle place occupera Donald Trump au sein du parti Républicain ? Sept sénateurs républicains se sont prononcés, samedi 13 février, en faveur de la condamnation de Donald Trump. Un chiffre insuffisant pour empêcher l’ancien président de se représenter aux futures élections américaines mais qui démontre une certaine solidarité du parti à son égard. Si le verdict du procès est sans surprise, l’avenir de Donald Trump au sein du parti Républicain questionne. Les Sénateurs ont acquitté, samedi 13 février, l’ancien président des États-Unis, poursuivi pour « incitation à l’insurrection » après les émeutes du Capitole le 6 janvier dernier.

Le mardi 18 juillet dernier, ils étaient près de 45 000 à scander "Allez l ' OM " avec Céline Dion au stade Orange Vélodrome de Marseille. Ainsi, la diva s'est

L ’ OM avec sa « pépite » contre l ’ OL . Sports.fr Il y a 4 heures Jean-Sébastien Grond. © om.fr Le nouveau numéro 11 de l ' OM André Villas-Boas a convoqué 22 joueurs pour le choc entre l ’ OM et l ’ OL , dimanche soir. Comme attendu, Luis Henrique est opérationnel pour ce déplacement dans la capitale des Gaules. Le jeune attaquant brésilien (18 ans), recruté pour 8 millions d’euros, pourrait donc fêter ses débuts avec les Phocéens.

10 MEMPHIS DEPAY (OL) - 03 ALVARO GONZALEZ (OM) © Fournis par Sports.fr 10 MEMPHIS DEPAY (OL) - 03 ALVARO GONZALEZ (OM) Véritable arbitre de la course au titre quand il s’agit de jouer face à l’un des quatre gros poissons du championnat cette saison, l’OM a joué un vilain tour à Lyon ce dimanche en clôture de la 27e levée de L1. En attendant l’arrivée de Jorge Sampaoli sur son banc, le club marseillais ne s’est pas fait prier pour freiner un OL qui pouvait en cas de succès revenir à une longueur seulement du leader lillois. Peine perdue ; et ce malgré l’ouverture du score de Toko Ekambi… D’une frappe limpide, l’ancien Angevin avait donné l’avantage aux Gones au cœur d’un premier acte plutôt maitrisé (0-1, 21e). Seulement les Phocéens avaient profité d’une main de Paqueta dans la surface pour revenir dans la partie, d’un penalty sereinement transformé par Milik, auteur ici d’un second but en deux titularisations olympiennes (1-1, 44e). Plus incisifs au retour des vestiaires, les Marseillais bénéficiaient d’un deuxième fait arbitral en seconde période: l’expulsion de Paqueta pour une semelle sur Payet synonyme de deuxième carton jaune (71e). Un rouge qui ne change rien Pour autant, en dépit de leur supériorité numérique, les hommes de Nasser Larguet n’ont pas su faire la différence – à l’instar des Lyonnais au match aller après l’expulsion prématurée de Payet au Groupama Stadium. Les deux Olympiques se quittent donc dos à dos, sur un score de parité qui n’arrange personne. Et surtout pas des Rhodaniens qui perdent leur deuxième place au classement au profit du PSG, et restent ainsi distancés de trois unités par les Dogues. L’OM de son côté pointe au septième rang, à deux longueurs de la cinquième position avec toujours un match à rattraper. Lire aussi: OM-OL, le film du match Non, Milik n’a pas de clause dans son contrat Sampaoli, un cadeau signé Bielsa

Queensland est `` très contrarié '' par le bungle de vaccins .
Le premier ministre de Le premier ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, a souligné son mépris pour le bungle du vaccin COVID-19, déclarant que les prochaines 24 à 48 heures seraient "critiques" pour les deux résidents âgés de soins que a accidentellement reçus une surdose . © Nine La première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, est «très bouleversée» par la confusion des vaccins.

usr: 1
C'est intéressant!