•   
  •   

Sport Intelligence artificielle et robotique : l'Union Européenne doit fixer un cadre précis

17:08  12 avril  2018
17:08  12 avril  2018 Source:   lefigaro.fr

Des employés Google protestent contre un programme du Pentagone

  Des employés Google protestent contre un programme du Pentagone Plus de 3.100 employés ont déjà signé une pétition pour mettre fin à la participation de Google au projet Maven. Plus de 3.100 employés ont déjà signé une pétition pour mettre fin à la participation de Google au projet Maven.

- L ' Union européenne doit créer un cadre applicable pour le développement de l'IA et la robotique innovant et fiable dans l'objectif de créer de grandes avancées pour les peuples européens et le marché commun. Parmi les 157 signataires de 14 pays de l'UE

Intelligence artificielle et robotique : l ' Union Européenne doit fixer un cadre précis . FIGAROVOX/TRIBUNE - 157 experts issus de 14 pays de l ' Union Européenne signent une lettre ouverte adressée à la commission européenne pour demander un cadre juridique innovant et fiable.

FIGAROVOX/TRIBUNE - 157 experts issus de 14 pays de l'Union Européenne signent une lettre ouverte adressée à la commission européenne pour demander un cadre juridique innovant et fiable sur le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique.

figarofr© 138972731/Laurent - stock.adobe.com figarofr

Retrouvez la liste complète des signataires: http://www.robotics-openletter.eu/

Nous, experts en Intelligence Artificielle et Robotique, leaders industriels, juristes, éthiciens, et professionnels de la santé, affirmons que la création de règles de droit européennes pour la robotique et l'intelligence artificielle est pertinente pour garantir un haut niveau de sécurité aux citoyens de l'Union européenne tout en favorisant l'innovation. À mesure que les interactions entre l'homme et le robot deviennent de plus en plus répandues, l'Union Européenne doit offrir le cadre approprié pour renforcer les valeurs de la démocratie et de l'Union européenne. En effet, le cadre juridique de l'intelligence artificielle et de la robotique doit être exploré non seulement par des aspects économiques et juridiques, mais aussi par ses impacts sociétaux, psychologiques et éthiques. Dans ce contexte, nous sommes préoccupés par la Résolution du Parlement Européen sur les règles de droit civil sur la Robotique et par sa recommandation à la Commission européenne dans son paragraphe 59 f):

Intelligence artificielle : plus de 3 000 employés de Google protestent contre un partenariat conclu avec l'armée américaine

  Intelligence artificielle : plus de 3 000 employés de Google protestent contre un partenariat conclu avec l'armée américaine Il s'agit d'un accès au logiciel d'apprentissage TensorFlow, qui est utilisé par l'armée pour analyser les images filmées par des drones. "Nous estimons que Google ne devrait pas être impliqué dans le business de la guerre." Environ 3 100 salariés de Google, dont "plusieurs douzaines" d'ingénieurs haut placés, ont réclamé à leur direction l'arrêt d'un partenariat avec le Pentagone, indique une lettre révélée mercredi 4 avril par le New York Times (article en anglais).

Intelligence artificielle et robotique : l ' Union Européenne doit fixer un cadre précis . FIGAROVOX/TRIBUNE - 157 experts issus de 14 pays de l ' Union Européenne signent une lettre ouverte adressée à la commission européenne pour demander un cadre juridique innovant et fiable.

Pour les articles homonymes, voir A.I. Intelligence artificielle (film), IA . L' intelligence artificielle (IA) est « l'ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l' intelligence ».

«La création, à terme, d'une personnalité juridique spécifique aux robots, pour qu'au moins les robots autonomes les plus sophistiqués puissent être considérés comme des personnes électroniques responsables de réparer tout dommage causé à un tiers ; il serait envisageable de considérer comme une personne électronique tout robot qui prend des décisions autonomes ou qui interagit de manière indépendante avec des tiers»

Nous défendons que:

- L'impact économique, juridique, sociétal et éthique de l'IA et de la robotique doit être considéré sans hâte ni parti pris. Le bénéfice pour toute l'Humanité devrait présider au cadre juridique posé par l'Union Européenne.

- La création d'un statut juridique de «personne électroniques» pour les robots «autonomes», «imprévisibles» et «auto-apprenants» est justifiée par l'affirmation erronée que la responsabilité de dommages causés serait impossible à prouver.

LVMH va soutenir des start-up au sein de Station F

  LVMH va soutenir des start-up au sein de Station F LVMH a lancé lundi un programme d'accompagnement de start-up au sein de l'incubateur parisien Station F visant à permettre aux jeunes pousses innovantes de collaborer avec ses différentes marques. Le numéro un mondial du luxe, propriétaire de plus de 70 marques dont Louis Vuitton, Dior, Bulgari, Moët & Chandon ou Sephora, mettra 89 postes de travail à la disposition d'entrepreneurs développant des innovations applicables aux secteurs de la mode, de la maroquinerie ou des vins et spiritueux.

L’ intelligence rationnelle et l’ intelligence émotionnelle. Le terme artificiel se rapporte à tous ce qui n'est pas naturel et implique généralement que cela a été créé ou fabriqué par la main de l'homme. Les domaines d'applications de l' intelligence artificielle sont nombreux et très diversifiés.

Intelligence artificielle et robotique : l ' Union Européenne doit fixer un - www.lefigaro.fr. Eu égard aux effets potentiels, sur le marché du travail, de la robotique et de l' intelligence artificielle , il convient d'envisager Un projet de rapport, de la députée européenne luxembourgeoise Mady

D'un point de vue technique, cette déclaration offre de nombreux biais basés sur une surévaluation des capacités réelles des robots les plus avancés, une compréhension superficielle des capacités d'imprévisibilité et d'auto-apprentissage et, probablement, une perception des robots déformée par la science-fiction et quelques communiqués de presse à sensation.

D'un point de vue éthique et juridique, créer une personnalité juridique pour un robot est inapproprié quel que soit le statut légal envisagé:

- Un statut juridique pour un robot ne peut pas découler du modèle de la personne physique, puisque le robot aurait alors des droits humains, tels que le droit à la dignité, le droit à son intégrité, le droit à la rémunération ou le droit à la citoyenneté, s'affrontant ainsi directement avec les droits de l'Homme. Cela serait en totale contradiction avec la Charte des Droits fondamentaux de l'Union européenne et la Convention de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.

Au Japon, une intelligence artificielle est candidate aux élections municipales de Tama

  Au Japon, une intelligence artificielle est candidate aux élections municipales de Tama Au Japon, une intelligence artificielle est candidate aux élections municipales de Tama

Intelligence artificielle et robotique : l ' Union Européenne doit fixer un cadre précis . FIGAROVOX/TRIBUNE - 157 experts issus de 14 pays de l ' Union Européenne signent une lettre ouverte adressée à la commission européenne pour demander un cadre juridique innovant et fiable

L' intelligence artificielle forte devra produire un comportement intelligent , mais aussi être capable d'éprouver une conscience ou « des sentiments », ce qui signifie avoir une compréhension et un raisonnement. Elle suscitera de nombreux débats sur le fait que la conscience a un support

- Le statut juridique d'un robot ne peut pas dériver du modèle de la personne morale, puisqu'elle implique l'existence de personnes physiques derrière elle pour la représenter et la diriger. Et ce n'est pas le cas pour un robot.

- Le statut légal d'un robot ne peut pas dériver du modèle anglo-saxon du Trust aussi appelé Fiducie ou Treuhand en Allemagne. En effet, ce régime est extrêmement complexe, il exige des compétences très spécialisées et ne résoudrait pas la question de la responsabilité. Plus important encore, cela impliquerait toujours l'existence d'un être humain en dernier recours - le fiduciaire - responsable de la gestion du robot accordé avec un Trust ou une Fiducie.

En conséquence, nous déclarons que:

- L'Union européenne doit encourager le développement de l'industrie de l'Intelligence Artificielle et de la Robotique pour limiter les risques sur la santé et assurer la sécurité des êtres humains. La protection des utilisateurs de robots et des tiers doit être au cœur de toutes les dispositions légales de l'UE.

- L'Union européenne doit créer un cadre applicable pour le développement de l'IA et la robotique innovant et fiable dans l'objectif de créer de grandes avancées pour les peuples européens et le marché commun.

Brexit-Les Lords infligent un revers à Theresa May

  Brexit-Les Lords infligent un revers à Theresa May La chambre des Lords britannique a fragilisé un peu plus la position de Theresa May, mercredi, en adoptant un amendement au projet de loi sur le Brexit qui exige du gouvernement qu'il rende compte d'ici octobre des efforts qu'il aura fait pour maintenir une union douanière après la sortie de l'Union européenne.Load Error

La commission européenne a soutenu la création d'un réseau européen de recherche en robotique . Parallèlement des technologies voisines, celles de l' intelligence artificielle et du traitement de l'information notamment) font aussi craindre à certains d'autres pertes d'emplois, dans

La robotique , très populaire au Japon, se démarque avec des tournois de robots sumos. Le but étant de faire sortir son adversaire de la zone de jeu. Il reste le domaine de l'apprentissage, où les travaux sur l' intelligence artificielle sont en plein essor.

Parmi les 157 signataires de 14 pays de l'UE:

Nathalie Nevejans, Professeur de Droit et membre de COMETS comité d'éthique du CNRS

Raja Chatila, Président de IEEE, Global Initiative on Ethics of Autonomous and Intelligence Systems

Noel Sharkey, Professeur Émérite en IA et Robotique (Royaume Uni)

Margo Dessertenne, Directrice de l'organisation Symop division Robotique (270 grands groupes et PME)

Max Dauchet, Président de la Commission d'Éthique du CERNA

Serge Tisseron, psychiatre à l'Université Paris VII, Membre de l'Académie des Technologiques, Institut pour l'Étude des Interactions Robot-Machine IERHR

Hugues Bersini, Professeur d'IA et co-Directeur de l'IRIDA Institut pour la recherche interdisciplinaire et le développement de l'IA et Membre de l'Académie des Sciences Belge

Domenico G. Sorrenti Directeur du Laboratoire de Perception Robotique, Université de Milan

Paolo Robuffo Giordano, Directeur de Recherche en Robotique au CNRS (France)

Jozef Glasa, Président du Comité d'Ethique sur Ministère de la Santé Slovaque, membre du Comité d'Ethique du Conseil de l'Europe

Accord Mexique-UE sur le commerce et les investissements .
L'Union européenne et le Mexique ont annoncé samedi dans un communiqué conjoint avoir conclu un accord de principe sur un nouveau pacte de libre-échange. L'UE et le Mexique négocient actuellement afin d'actualiser leur accord commercial conclu en 1997, qui concerne pour l'essentiel les biens industriels. Ils souhaitent y ajouter les produits agricoles, d'autres services et les investissements, et y inclure des clauses sur les normes de travail et de protection de l'environnement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!