•   
  •   

Sport ENQUÊTE-France/Croissance-Les économistes un peu plus optimistes pour 2018

04:55  17 avril  2018
04:55  17 avril  2018 Source:   fr.reuters.com

Japon: Le gouvernement voit toujours une reprise progressive de l'économie

  Japon: Le gouvernement voit toujours une reprise progressive de l'économie Le gouvernement japonais table toujours sur une reprise progressive de l'économie, suggérant qu'elle repartira de l'avant après un ralentissement anticipé au premier trimestre, montre son rapport économique mensuel pour le mois d'avril publié lundi."L'économie japonaise repart progressivement", indique-t-il.

ENQUÊTE - France / Croissance - Les économistes un peu plus optimistes pour 2018 . Le moral des patrons de PME-ETI en France se tasse légèrement. Une caméra placée devant sa maison est utile pour surveiller sa propriété, mais elle peut aussi permettre de repérer des visiteurs plus inattendus

Les économistes affirment pour conclure que «le principe de responsabilité est la pierre angulaire de l'économie sociale de marché » et que cette «union de la responsabilité sape[rait] la croissance et menace 20 juin 2018 . Un entraîneur français affirme que «l’Algérie fait partie de la France » (VIDEO).

La croissance de l'économie française devrait légèrement accélérer à 2,1% cette année, après 2,0% en 2017, puis se tasser à 1,8% en 2019, estiment les économistes interrogés par Reuters.

Les prévisions médianes de l'enquête trimestrielle Reuters sur l'économie française publiées mardi sont en hausse de 0,1 point pour 2018 par rapport au précédent sondage publié en janvier mais sans changement pour 2019.

Pour 2018, la croissance s'inscrit juste au-dessus de celle de 2,0% que le gouvernement vient d'adopter dans le programme de stabilité dévoilé la semaine passée et est en ligne avec celles des organisations internationales (Commission européenne, FMI, OCDE), situées dans une fourchette allant de 1,9% à 2,2%.

Le FMI reste optimiste pour la croissance à court terme

  Le FMI reste optimiste pour la croissance à court terme Le FMI reste optimiste pour la croissance mondiale à court terme mais avertit une fois de plus que son embellie devrait rapidement retomber si les gouvernements ne mettent pas en oeuvre des réformes pour élever le potentiel de leurs économies. Les prévisions économiques de printemps du Fonds monétaire international publiées mardi confirment globalement les révisions à la hausse auxquelles il avait procédé en début d'année: un PIB mondial qui progresserait de 3,9% en 2018 comme en 2019 sur la lancée de sa franche accélération - de plus d'un demi-point, à 3,8% - de l'an passé.

ENQUÊTE - France / Croissance - Les économistes un peu plus optimistes pour 2018 . SNCF-La dette atteindrait 50 à 55 mds d'euros en 2020-Le Maire. La prévision de dette reste, elle.

Au total, les économistes préviennent que cette croissance, même si elle s'améliore, reste encore trop faible pour se traduire par des améliorations spectaculaires du niveau de vie de la grande majorité des ENQUÊTE - France / Croissance - Les économistes un peu plus optimistes pour 2018 .

Pour 2019, les attentes des économistes sont en revanche inférieures à la nouvelle prévision de croissance du gouvernement, qui est de 1,9%. Elles sont aussi en ligne avec celles des organisations internationales, qui vont de 1,7% à 1,9%.

L'évolution des prévisions de déficit public n'est pas aussi favorable.

Les économistes le voient à 2,7% du PIB cette année comme l'an prochain, nettement au-dessus des anticipations du gouvernement, qui table sur une baisse à 2,3% en 2018 avant une remontée à 2,4% en 2019, année marquée par la transformation du CICE (Crédit d'impôt compétitivité emploi), qui impactera les finances publiques de près d'un point entier de PIB.

Les prévisions de déficit de la précédente enquête se situaient à 2,8% de la richesse nationale en 2018 puis 2,9% en 2019. Le gouvernement a annoncé depuis que le déficit public 2017 était retombé à 2,6% du PIB, soit nettement moins que prévu, grâce aux recettes fiscales générées par l'accélération de la croissance. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

LEAD 2-Inquiétude sur la croissance avec l'érosion du climat des affaires .
Le climat des affaires s'est dégradé en avril dans les trois premières économies de la zone euro - Allemagne, France et Italie - dans un contexte marqué par la vigueur de l'euro et un accroissement des contraintes sur les capacités de production, laissant penser que la croissance des Dix-Neuf a atteint son point culminant. La zone euro a été l'une des économies avancées les plus performantes l'an dernier. Mais les enquêtes de conjoncture suggèrent que la croissance a commencé à marquer le pas depuis le mois de janvier en raison de la fermeté de l'euro et des craintes de guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!