•   
  •   

Sport Nestlé et Edeka négocient un nouvel accord sur les prix

10:35  17 avril  2018
10:35  17 avril  2018 Source:   fr.reuters.com

Nestlé: Solide croissance organique au 1er trimestre, objectifs confirmés

  Nestlé: Solide croissance organique au 1er trimestre, objectifs confirmés Nestlé a fait état jeudi d'une croissance organique supérieure aux attentes au premier trimestre 2018, à la faveur notamment d'une hausse des volumes, ce qui conduit le géant agroalimentaire suisse à confirmer ses objectifs annuels. L'action est indiquée en hausse de plus de 1% avant l'ouverture à Zurich.© REUTERS/Pierre Albouy NESTLÉ: SOLIDE CROISSANCE ORGANIQUE AU 1ER TRIMESTRE, OBJECTIFS CONFIRMÉS Comme ses concurrents, le propriétaire des barres chocolatées KitKat et des soupes Maggi, entre autres, souffre de la tendance des consommateurs à se détourner des aliments conditionnés pour privilégier des produits frais.

Après des mois de bras de fer, Nestlé et le distributeur allemand Edeka sont parvenus à un accord provisoire sur les prix et en négocient maintenant les détails, rapporte mardi le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

Après des mois de bras de fer, Nestlé et le distributeur allemand Edeka sont parvenus à un accord provisoire sur les prix et en négocient maintenant les détails avait demandé à ses magasins de réduire encore leurs achats de produits du groupe suisse, marquant une nouvelle étape dans le

Après des mois de bras de fer, Nestlé et le distributeur allemand Edeka sont parvenus à un accord provisoire sur les prix et en négocient maintenant les détails, rapporte mardi le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

NESTLÉ ET EDEKA NÉGOCIENT UN NOUVEL ACCORD SUR LES PRIX © REUTERS/Fabrizio Bensch NESTLÉ ET EDEKA NÉGOCIENT UN NOUVEL ACCORD SUR LES PRIX

Début avril, Edeka, la première enseigne de supermarchés en Allemagne, avait demandé à ses magasins de réduire encore leurs achats de produits du groupe suisse, marquant une nouvelle étape dans le combat qu'il opposait au géant de l'agroalimentaire.

La semaine dernière, le groupement européen d'achat AgeCore, qui compte le français Intermarché, le suisse Coop et Edeka parmi ses six membres, était parvenu à un accord provisoire, avait rapporté le FAZ, citant une source anonyme.

Accord Mexique-UE sur le commerce et les investissements

  Accord Mexique-UE sur le commerce et les investissements L'Union européenne et le Mexique ont annoncé samedi dans un communiqué conjoint avoir conclu un accord de principe sur un nouveau pacte de libre-échange. L'UE et le Mexique négocient actuellement afin d'actualiser leur accord commercial conclu en 1997, qui concerne pour l'essentiel les biens industriels. Ils souhaitent y ajouter les produits agricoles, d'autres services et les investissements, et y inclure des clauses sur les normes de travail et de protection de l'environnement.

Syndicats et employeurs se sont d'abord mis d' accord sur une convention collective de travail (CCT) relative au coefficient de conversion pour l'index. Les partenaires sociaux négociaient depuis plusieurs semaines sur le nouvel indice des prix à la consommation qui devait être d'application dès janvier

Le Flash eco 09h48 Nestlé et Edeka négocient un nouvel accord sur les prix -. Le Flash eco 09h45 Sanofi engage la cession à Advent de ses génériques en Europe. Le vin du mois en exclusivité - prix direct propriété.

"Les responsables de Nestlé étaient prêts à faire des concessions sur des points importants", avait dit la source.

Le journal allemand indique qu'Edeka demandait, entre autres, au fabricant des barres chocolatées Kit Kat de participer davantage aux campagnes de marketing communes.

Edeka et Nestlé n'ont pas souhaité s'exprimer sur les informations du FAZ.

Le différend entre les deux groupes témoigne des tensions qui opposent la grande distribution européenne et ses fournisseurs dans un contexte d'évolution des goûts des consommateurs et de concurrence croissante du commerce en ligne.

Nestlé, après avoir enregistré en 2017 la plus faible croissance de ses ventes en deux décennies, subit de son côté la pression de ses actionnaires qui attendent une hausse de ses marges.

(John Miller; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

Le président iranien rejette le "nouvel accord" sur le nucléaire évoqué par Trump et Macron .
Hassan Rohani estime que Donald Trump n'a "aucune expérience en matière de traités internationaux"."Ensemble, avec un chef d'un pays européen, ils disent : 'Nous voulons décider pour un accord conclu à sept.' Pour quoi faire ? De quel droit ?", a demandé Hassan Rohani, mercredi 25 avril, dans un discours à Tabriz (nord-ouest de l'Iran).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!