•   
  •   

Sport Intesa: Le conseil approuve l'accord avec Intrum sur les créances

16:30  17 avril  2018
16:30  17 avril  2018 Source:   fr.reuters.com

Sabadell discute de la vente d'un portefeuille de 7,5 milliards d'euros

  Sabadell discute de la vente d'un portefeuille de 7,5 milliards d'euros Banco Sabadell discute de la vente de deux portefeuilles de créances immobilières douteuses d'une valeur de 7,5 milliards d'euros, rapporte jeudi une source proche du dossier. Bien que le marché immobilier espagnol connaisse une reprise, les banques peinent à vendre leurs créances immobilières, qui ont perdu de leur valeur durant une crise prolongée et elle proposent souvent une décote de 60% sur la valeur nominale des portefeuilles.

Découvrez la société Intrum , spécialisée dans le recouvrement de créances pour entreprises. Que vous ayez reçu une relance pour un impayé ou que vous ayez des créances à recouvrir : retrouvez tous nos services en ligne.

L ’ accord prévoit par ailleurs qu’EELV ne présente pas de candidat dans 53 circonscriptions. Le texte du conseil fédéral précise que « sur ces 53 circonscriptions, l’absence de candidature EELV est conditionnée à l’absence de soutien avant le premier tour de l’élection présidentielle à Emmanuel

Le conseil d'administration d'Intesa Sanpaolo a approuvé mardi un accord annoncé lundi avec le spécialiste suédois du recouvrement de créances Intrum Justitia qui permettra à la banque italienne de faire passer son ratio de prêts non performants sous la barre de 10%.

Les banques italiennes détiennent encore ensemble quelque 285 milliards d'euros de prêts non performants, héritage de la récession sévère dont la troisième économie de la zone euro est sortie en 2015.

INTESA: LE CONSEIL APPROUVE L'ACCORD AVEC INTRUM SUR LES CRÉANCES © REUTERS/Giorgio Perottino INTESA: LE CONSEIL APPROUVE L'ACCORD AVEC INTRUM SUR LES CRÉANCES

Dans le cadre de l'accord annoncé après la clôture de la Bourse lundi, Intrum Justitia va acquérir 51% de Capital Light Bank, la filiale de recouvrement créée en 2014 par Intesa SanPaolo, et 51% d'un portefeuille de créances douteuses d'une valeur comptable brute de 10,8 milliards d'euros, qui sera déconsolidé d'Intesa.

Le Canada approuve les frappes occidentales en Syrie

  Le Canada approuve les frappes occidentales en Syrie Le Canada approuve la décision des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France de mener des frappes contre l'arsenal chimique de la Syrie, a affirmé samedi le Premier ministre Justin Trudeau. Depuis Lima, où il assiste au sommet des Amériques, Justin Trudeau a soutenu "la décision des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France de prendre des mesures pour diminuer la capacité du régime (Ndlr: du président syrien Baschar al-Assad) de lancer des attaques par armes chimiques contre ses propres citoyens".

Intrum Justitia re-traite les créances et trouve une solution à l’amiable en plusieurs fois ou en X mois avec le débiteur afin que celui-ci paye sa facture. Recouvrement Judiciaire Intrum Justitia. Si après plusieurs tentatives pour remédier à une solution amiable, les créances impayées ne sont pas

Pouey International, #Informations #financières, #Enquêtes #commerciales #garanties, #assurancecredit et #Recouvrement de # créances , en France et à l'étranger. Intesa : Le conseil approuve l ' accord avec Intrum sur les créanceshttps

Intesa a précisé que la valorisation retenue serait de 500 millions d'euros pour la filiale de recouvrement et 3,1 milliards d'euros pour les créances douteuses, soit une valorisation totale de 3,6 milliards d'euros sur laquelle elle réaliserait un produit net d'environ 400 millions d'euros.

Vers 13h10 GMT, le titre Intrum Justitia avançait de 6,52% à 233,701 couronnes suédoises, affichant la deuxième plus forte hausse de l'indice Stoxx 600 tandis que l'action Intesa prenait 1,95% à 3,14 euros, figurant parmi les plus fortes progressions de l'indice FTSE MIB de la Bourse de Milan.

(Valentina Za, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

La BCE envisage de renoncer à des règles sur le stock de prêts non remboursés .
par Francesco Canepa et Balazs Koranyi La Banque centrale européenne (BCE) envisage de renoncer à imposer des règles qui auraient obligé les banques à constituer des réserves supplémentaires pour couvrir leur stock de prêts non remboursés, au vu des réactions pour le moins négatives que son initiative suscite.Les banques de la zone euro, en particulier celles de Grèce, d'Italie et du Portugal, ploient sur un encours de créances douteuses (NPL) de 759 milliards d'euros que la BCE veut voir se dégonfler et ces nouvelles règles étaient censées grandement l'y aider.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!