•   
  •   

Sport Braithwaite a passé une partie de son enfance en fauteuil roulant

21:05  17 avril  2021
21:05  17 avril  2021 Source:   sofoot.com

La semaine sauvage de Barcelone s'est poursuivie sur le terrain car le club a tiré une victoire de retour époustouflant pour atteindre la finale de la Coupe d'Espagne

 La semaine sauvage de Barcelone s'est poursuivie sur le terrain car le club a tiré une victoire de retour époustouflant pour atteindre la finale de la Coupe d'Espagne © Getty / Josep Lago Martin Braithwaite a marqué le gagnant de Barca en plus de temps. Getty / Josep Lago Barcelone a atteint la finale de la Copa del Rey après avoir retiré un retour magnifique mercredi. Le côté de Ronald Koeman a battu Sevilla, 3-0, pour renverser un déficit de 2-0 de la première étape du demi-final. La victoire est arrivée des jours après une arrestation de l'ancien Club Execide en rapport avec le scandale "Barcagate".

  Braithwaite a passé une partie de son enfance en fauteuil roulant © Fournis par Sofoot

Séquence souvenir et émotion pour l’international danois.

Martin Braithwaite aurait pu ne jamais devenir footballeur professionnel. Dans un entretien accordé à CNN, l’attaquant du FC Barcelone a dévoilé qu’il était atteint de la maladie de Legg-Calvé-Perthes entre l’âge de cinq et sept ans, provoquant de fortes douleurs à sa hanche et qui aurait pu déformer son fémur.


Vidéo: Balerdi sur son avenir : "On a commencé à parler" (Dailymotion)

« Je n’ai pas énormément de souvenirs de cette période, car c’était une période tellement triste, détaille l’ancien joueur de Toulouse. Tu regardes les autres enfants courir partout, sourire et jouer. Ça fait mal. » De son côté, le joueur devait parfois être totalement immobilisé pendant son traitement et voyait sa frustration grandir. « Je me rappelle ce sentiment de gêne, d’être différent. »

Revenu d’un « sacré voyage », Braithwaite peut aujourd’hui savourer tous ses sacrifices endurés en réalisant son rêve d’être joueur de football dans un des plus grands clubs du monde.

Elle était nerveuse pour être vaccinée, mais Winnipeg Femme encourage maintenant les autres à obtenir leur tir .
© Michelle Braithwaite / Facebook Michelle Braithwaite pose pour une photo après sa première dose du vaccin Astrazeneca la semaine dernière. sur les effets secondaires possibles, Michelle Braithwaite ne voulait pas le vaccin Covid-19, jusqu'à une conversation avec sa fille sur la manière dont il était important de changer d'avis. Maintenant, elle partage son expérience parce qu'elle veut encourager d'autres comme elle d'obtenir leurs vaccins dès qu'ils le peuvent.

usr: 0
C'est intéressant!